Monument prussien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Monument prussien
Monument prussien 02.JPG
Présentation
Type
Mémorial
Destination initiale
Mémorial
Destination actuelle
Mémorial
Style
Architecte
Schinkel
Construction
1818
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Province
Commune
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Brabant wallon

(Voir situation sur carte : Brabant wallon)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Champ de bataille de Waterloo

(Voir situation sur carte : Champ de bataille de Waterloo)
Point carte.svg

Le Monument prussien est un monument commémoratif situé en bordure du champ de bataille de Waterloo élevé en 1818 pour célébrer l'action des troupes du maréchal Blücher durant la bataille de Waterloo[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

Le Monument prussien se situe à Plancenoit, petit village de la commune belge de Lasne, dans la province du Brabant wallon.

Il se dresse le long du chemin de Camuselle, à environ 400 m au nord de l'église Sainte-Catherine de Plancenoit.

La croix de fer.

Historique[modifier | modifier le code]

Le monument fut érigé en 1818 pour rappeler l'action des troupes du maréchal Blücher durant la bataille de Waterloo[1].

La tradition veut que le monument ait été établi sur une petite hauteur d’où une batterie française fit subir de lourdes pertes aux troupes prussiennes.

En 1832, les soldats français se rendant au siège d’Anvers abattirent la croix[1]. Le maréchal Gérard, qui avait commandé le 4e corps d’armée en 1815 et qui avait affronté les Prussiens à Wavre, fit cesser ce vandalisme et fit rétablir la croix sur le monument. Un peu plus tard, on établit une grille en fer forgé autour du monument, dans l’espoir d’éviter de telles déprédations.

Le monument a été restauré en 1832, 1944, 1965 et 1997[1].

Description[modifier | modifier le code]

L'inscription

Le monument est constitué d'un socle et d'un piédestal en pierre bleue portant une flèche style néogothique surmontée d’une croix représentant la décoration de la Croix de fer instituée en 1813 par le roi Frédéric-Guillaume III de Prusse.

Cette croix de fer est ornée du millésime « 1813 », de feuilles de chêne, des initiales du roi « FW » (Friedrich-Wilhelm) et d'une couronne.

La base de la flèche est constituée de quatre gables entourés de pinacles surmontés de fleurons dorés.

La face sud de la base de la flèche porte une inscription en lettres gothiques dorées, surmontée d'une couronne de laurier :

« Die gefallenen
Helden ehrt dank-
bar König und
Vaterland.
Sie ruhn
in Frieden.
Belle-Alliance
den 18. Juni 1815. »

Ce qui signifie « Aux héros tombés, le Roi et la Patrie reconnaissants. Ils reposent en paix. Belle-Alliance, 18 juin 1815. »

Rappelons que les Prussiens appelèrent la bataille de Waterloo « Bataille de la Belle-Alliance ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Eric Meuwissen, « Plancenoit : Le monument prussien… », Le Soir,