Monument aux Belges (Waterloo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Monument aux Belges
Monument aux Belges 04.JPG
Présentation
Type
Mémorial
Destination initiale
Mémorial
Destination actuelle
Mémorial
Style
Construction
1914
Localisation
Pays
Région
Province
Commune
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Brabant wallon

(Voir situation sur carte : Brabant wallon)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Champ de bataille de Waterloo

(Voir situation sur carte : Champ de bataille de Waterloo)
Point carte.svg

Le Monument aux Belges est un monument commémoratif situé sur le site du champ de bataille de Waterloo qui perpétue la mémoire des Belges morts lors de la bataille et ayant appartenu aux deux camps[1].

Il ne doit pas être confondu avec le Monument aux Belges situé aux Quatre-Bras de Baisy-Thy à Genappe.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le Monument aux Belges se situe au sud la commune belge de Waterloo, dans la province du Brabant wallon.

Il se dresse à environ 450 m à l'est de la Butte du Lion et à 200 m au nord de la ferme de la Haie Sainte, au nord-est du carrefour de la chaussée de Charleroi et de la route du Lion.

Au sud-ouest du carrefour se dresse le Monument Gordon et, face à ce dernier, le monument aux Hanovriens.

Le bas-relief en bronze

Historique[modifier | modifier le code]

Le monument a été édifié en 1914 à la mémoire des Belges morts lors de la bataille et ayant appartenu aux deux camps[1].

Description[modifier | modifier le code]

Le monument est une stèle commémorative de style éclectique en pierre bleue et en bronze d'environ 4 m de haut.

Il est constitué d'un piédestal en pierre bleue surmonté d'une pyramide tronquée.

Sur le piédestal, est gravé un glaive enlacé de feuilles de laurier surmonté d'une plaque affichant un hommage aux Belges morts sur le champ de bataille :

« Aux Belges
Morts le XVIII Juin MDCCCXV
En Combattant Pour la
Défense du Drapeau
Et l'Honneur des Armes »

Rappelons qu'il ne s'agit aucunement de la défense du drapeau belge, l'état belge n'étant né qu'en 1830. Il s'agit ici d'une formulation neutre permettant de rendre hommage aux Belges tombés dans les deux camps, français et allié.

Cette plaque porte un entablement sommé à ses extrémités de volutes agrémentées de feuilles d'acanthe.

La pyramide tronquée, ornée à sa base d'une frise de perles et d'une frise d'oves, porte un bas-relief en bronze représentant un étendard enlacé de feuilles de chêne, au pied duquel est posé le blason de la Belgique derrière lequel gisent un canon, un tambour, des épées et des lances liées en un faisceau.

L'hommage aux Belges morts sur le champ de bataille

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Brochure des journées du patrimoine 2007 de la Région wallonne, p.10