Ferme de la Haie Sainte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ferme de la Haie Sainte
Ferme de la Haie Sainte 01.JPG
Façade est de la ferme.
Présentation
Destination initiale
Ferme
Style
architecture rurale
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Province
Commune
Coordonnées
Géolocalisation sur la carte : Belgique
(Voir situation sur carte : Belgique)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Brabant wallon
(Voir situation sur carte : Brabant wallon)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Champ de bataille de Waterloo
(Voir situation sur carte : Champ de bataille de Waterloo)
Point carte.svg

La Ferme de la Haie Sainte (ou Ferme de la Haye Sainte) est une ferme située sur le site du champ de bataille de Waterloo, sur le côté ouest de la route N5 qui relie Bruxelles à Charleroi.

Lors de cette bataille, elle constitua le centre du dispositif défensif de l'armée de Wellington.

Localisation[modifier | modifier le code]

La ferme se situe à Plancenoit, petit village de la commune belge de Lasne dans la province du Brabant wallon.

Elle se dresse le long de la chaussée de Charleroi (route nationale 5), à quelques mètres de la limite entre Plancenoit et Braine-l'Alleud et à environ 500 mètres à l'est de la Butte du Lion, à côté du Monument Gordon et face au Monument aux Hanovriens.

Historique[modifier | modifier le code]

La ferme au cœur de la bataille de Waterloo[modifier | modifier le code]

Lors de la bataille de Waterloo, la ferme de la Haie Sainte constituait un des trois points d'appui de l'armée de Wellington, avec le château-ferme de Hougoumont et la ferme de la Papelotte.

Napoléon charge la division commandée par le général Quiot, flanquée d'une brigade de cuirassiers du corps de Milhaud, de prendre la Haie Sainte, située au centre du dispositif allié et défendue par le bataillon du major George Baring, de la King's German Legion.

À l'est de la ferme, le général britannique Picton mène une contre-attaque avec des régiments d'infanterie écossais. Il y laisse la vie : on peut voir une stèle honorant sa mémoire à quelques centaines de mètres à l'est de la ferme, tout près du Monument aux Hanovriens et du Monument aux Belges.

La ferme de la Haie Sainte est prise par le maréchal Ney vers 18 h 30.

La ferme après la bataille[modifier | modifier le code]

Les officiers supérieurs Adolphe Bosvel (lire Major H.Bösewiel), William Wigman, William Chaumur (lire W.Schaumann) et Robertson ont été enterrés dans son jardin[1].

Classement comme monument historique[modifier | modifier le code]

La ferme fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 15 décembre 1970[2].

Architecture[modifier | modifier le code]

La ferme de la Haie Sainte est un exemple typique de ferme brabançonne en quadrilatère dont les bâtiments sont disposés autour d'une cour centrale.

Comme souvent en Brabant wallon, la ferme présente une maçonnerie de briques peintes à la chaux de couleur blanche, sauf la base des murs, peinte en noir sur une hauteur de quelques dizaines de centimètres.

Les toitures, en bâtière simple, présentent divers type de couverture : tuiles rouges, ardoises grises et amiante-ciment.

À l'est, la ferme s'ouvre par un portail en pierre bleue dont l'arc en plein cintre est orné d'ancres de façade en forme d'éperon. Ce portail est surmonté d'un pignon rectangulaire frappé de deux ancres verticales, percé de trois trous de boulin (trous laissés par les échafaudages) et couvert d'une toiture d'ardoises.

Ce portail, situé à ras de la chaussée, n'est toutefois plus utilisé en 2012, l'accès à la ferme se faisant par un chemin situé à l'ouest.

Plaques commémoratives[modifier | modifier le code]

Les façades situées le long de la chaussée de Charleroi portent quatre plaques commémoratives en métal.

Hommage aux officiers
de la King's German Legion.
Hommage au major Baring
et au colonel von Ompteda.
Hommage à la prise de la Haie Sainte
par le maréchal Ney.

Plaque à la mémoire des officiers de la King's German Legion[modifier | modifier le code]

La plaque la plus ancienne, apposée sur la façade du corps de logis, célèbre la mémoire des officiers de la King's German Legion.

Elle a été restaurée le 18 juin 1847 par les soins du prince Georges de Hanovre.

Elle est la plus grande des quatre plaques et prend la forme d'un losange sur pointe :

Die
Officiere
Des 2ten
Leichten Bataillons
Königlich Deutscher Legion, Ihren
An der Vertheidigung Dieser Meyerey
Am 18ten Juni 1815 Gefallenen Waffenbrüdern:
Major H.Bösewiel
Capitain W.Schaumann
Fähndrich F. von Robertson
Und 46 Unterofficiere Und Jäger vom 2ten Leichten Bataillon.
Wiederhergestellt Durch Seine Königliche Hoheit
Den Kronprinzen Georg von Hannover am 18ten Juni 1847
Und Zugleich Gewidmet Den Ebendaselbst bei
Dieser Gelengenheit Gefallenen:
Capitain H. von Marschalck
vom 1ten Leichten Bataillon
Capitain C. von Wurme
vom 5ten Linien Bataillon
In Anerkennung Des Von
Ihnen Bewiesenen
Hannöverschen

Heldenmuths[Notes 1].

Plaque à la mémoire du major Baring et du colonel von Ompteda[modifier | modifier le code]

La deuxième plaque orne le mur d'une petite annexe située au nord du corps de logis.

Elle a été dédiée par la ville de Bexhill-on-Sea qui fut une ville de garnison de la King's German Legion de 1804 à 1814 et rend hommage à la défense héroïque de la Haie Sainte par le major George Baring et le 2e bataillon léger de la King's German Legion.

To Maj. Baring and the 2nd Light
Btn KGL's Heroic Defence of
La Haie Sainte 18 June 1815
Also to Col. von Ompteda who fell
Leading a Brave Counter-Attack
After the Fall of The Farm
Dedicated by
Bexhill-on-Sea England
A King's German Legion
Garrison 1804-1814[Notes 2]

Hommage à la prise de la Haie Sainte par le maréchal Ney[modifier | modifier le code]

La troisième plaque, située à droite du portail de la ferme, rend hommage à la prise de la Haie Sainte par le maréchal Ney le vers 18h30.

Beaucoup plus récente, elle a été apposée par la Fondation Napoléon.

Le 18 Juin 1815
Vers 18h30
La Ferme de la Haye Sainte
Fut Enlevée par le Maréchal Ney
Grâce aux Assauts Héroïques
Des Sapeurs du 1er Régiment du Génie
Du Colonel Lamare
2e Compagnie du 2e Bataillon
Et du 13e Régiment d'Infanterie
Légère de la Division Donzelot

Hommage aux combattants français[modifier | modifier le code]

Aigle napoléonien.

La quatrième et dernière plaque, plus modeste, est apposée sur le mur de la ferme, à droite de la précédente.

Offerte par la Société belge d'études napoléoniennes en 1965, elle rend sobrement hommage aux combattants français morts devant les murs de la Haie Sainte :

À la Mémoire
Des Combattants français
Qui se Sacrifièrent Héroïquement
Devant les Murs de la Haie Sainte
Le 18 juin 1815

Ferme de la Haie Sainte 09.JPG

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les Officiers du 2e Bataillon léger de la Légion Royale Allemande À leurs Frères d’Armes tombés à la défense de cette ferme le 18 juin 1815 Major H. Bösewiel, Capita W. Schaumann, Porteur de drapeau F. von Robertson Et 46 sous-officiers et chasseurs du 2e Bataillon léger. Ré-établi par son Altesse Royale le Prince Royal Georges de Hannovre le 18 juin 1847 Et aussitôt dédié par celui-ci même à ceux tombés à cette occasion Capitaine H. von Marschalk du 1er Bataillon léger Capitaine C. von Wurme du 5e Bataillon de ligne En reconnaissance du courage hanovrien héroïque qu’ils ont démontré.
  2. À la défense héroïque de la Haie Sainte le 18 juin 1815 par le Major Baring et le 2e Bataillon léger de la KGL. Aussi au Colonel von Ompteda qui tomba en menant une courageuse contre-attaque après la chute de la ferme. Dédicace de Bexhill-sur-Mer (Angleterre) une garnison de la King’s German Legion (Légion Royale Allemande -NdT) 1804-1814

Références[modifier | modifier le code]

  1. J. Mommaert, affiche touristique de 1828, consultée au dernier QG de Napoléon le 10 mars 2013.
  2. Liste des monuments classés de la Région Wallonne