Monts Jura (station de sports d'hiver)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Monts-Jura)

Station Monts-Jura
(Crozet-Lelex, Mijoux-La Faucille, Menthières, La Vattay)
Vue aérienne de la station.
Vue depuis le sommet de la station de Lélex
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Ain, Auvergne-Rhône-Alpes
Localité Lélex, Mijoux, Gex, Crozet, Chézery-Forens
Site web www.monts-jura.com
Géographie
Coordonnées 46° 18′ 10″ nord, 5° 56′ 27″ est
Massif Massif du Jura
Altitude 900 à Lélex, 1323 m à La Faucille
Altitude maximum 1657 m
Altitude minimum 900 m
Ski alpin
Remontées
Nombre de remontées 22
Télécabines 4 dont 2 télécombis
Télésièges 3
Téléskis 13
Pistes
Nombre de pistes 49
Noires 5
Rouges 13
Bleues 15
Vertes 16
Total des pistes 60 km
Installations
Nouvelles glisses
1 snowpark (à Crozet)
2 boardercross (à Lelex et La Faucille)
Ski de fond
Nombre de pistes 20
Noires 1
Rouges 7
Bleues 8
Vertes 4
Total des pistes 140 km
Neige artificielle
Canons 143
Superficie 32 ha km2

Monts Jura est une station de ski française située dans le massif du Jura et le département de l'Ain, dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle se trouve sur les plus hautes crêtes du Jura, et offre une vue sur la région de Genève et les sommets des Alpes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Monts Jura a été créée en 1999, par la fusion de trois sites regroupés autour des villages de Mijoux et de Lélex : La Faucille et Lélex-Crozet sont des stations de ski alpin et la Vattay un site de ski de fond. Le site de Menthières les a rejoints en 2006[1].

Depuis sa création, elle a investi dans la neige de culture avec 143 enneigeurs et se lance dans un programme de modernisation de ses remontées mécaniques.

La station est gérée par la Communauté de communes du Pays de Gex en partenariat avec le Conseil départemental de l'Ain.

La station s'est équipée d'un parcours de luge sur rail, au Col de la Faucille, ouvert depuis , et d'une patinoire synthétique à la salle polyvalente de Lélex pendant les vacances scolaires de Noël.

En 2018, l'ancien télésiège fixe des Bergers desservant la partie haute du domaine côté Crozet, a été remplacé par un télécombi (mixte sièges/cabines ; 8/10 places)

Une piste de vélo de descente à 400 000 euros a été créée et livrée en 2018 sur le Col de la Faucille.

Sur Crozet et sur Lélex, des pistes de vélo de descente et d'enduro ont été créées en 2020, pour un budget de 440 000 euros.

Depuis 2020 une tyrolienne géante relie le col de la Faucille au village de Mijoux.

Équipements[modifier | modifier le code]

  • Les pistes de ski alpin sont desservies par 22 remontées mécaniques (dont 2 télécabines, 2 télécombis, 3 télésièges, 13 téléskis, 1 tapis et 1 fil neige), pour 60 km de pistes, en 49 pistes, qui présentent par ailleurs le plus grand dénivelé du massif jurassien (800 m).
  • Le ski de fond peut y être pratiqué sur 140 km de pistes, en 20 pistes, sur le plateau du Haut-Jura, avec plus de 10 boucles entre 1300 et 1400 m d'altitude. La station Monts Jura est labellisée "Nordic France".
  • De nombreux sentiers raquettes et piétons, balisés ou non, sont disponibles, ainsi que des sentiers à thème.
  • Une patinoire synthétique est installée dans la salle polyvalente à Lélex pendant les vacances scolaires de Noël.
  • La station propose 5 écoles de ski, 5 jardins d'enfants, 1 snowpark, 3 salles hors-sac et 7 restaurants d'altitude.
  • Des navettes ski bus circulent pendant les vacances scolaires.
  • Une luge sur rail et une tyrolienne géante sont présentes sur le Col de la Faucille
  • Deux télécabines, un télécombi et un télésiège fonctionnent aussi l'été, sur Lélex, Crozet et au Col de la Faucille pour les VTT et les piétons ainsi qu'à Mijoux pour les piétons.

Près de Monts Jura[modifier | modifier le code]

Les villes[modifier | modifier le code]

Les autres stations[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. « Les 4 sites », sur Station Monts Jura (consulté le 12 août 2013).