Monticole merle-bleu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Monticola solitarius

Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Merle bleu.
Monticola solitarius
Description de cette image, également commentée ci-après
Monticole merle-bleu
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Muscicapidae
Genre Monticola

Nom binominal

Monticola solitarius
(Linnaeus, 1758)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Monticole merle-bleu ou Monticole bleu (Monticola solitarius) est une espèce de passereau traditionnellement appelé Merle bleu.

Autres noms vernaculaires: a Merula Turchina (Cap corse)

Description[modifier | modifier le code]

Apparence[modifier | modifier le code]

Il mesure 21 à 23 cm, et pèse 37 à 54 g. Le mâle a un plumage bleu-gris, mis à part les ailes et la queue qui sont plus foncées. La femelle et l'oisillon sont marron, rayés plus clair sous le ventre. Le bec du Monticole merle-bleu est long et fin.

Chant[modifier | modifier le code]

Le chant du mâle est clair et mélodieux. Il s'apparente, en plus fort, au chant du Monticole de roche.

Mode de vie[modifier | modifier le code]

Régime alimentaire[modifier | modifier le code]

Omnivore, se nourrit principalement d'insectes et d'autres invertébrés, ainsi que de baies et fruits.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Le nid se trouve dans un renfoncement rocheux, ou dans un bâtiment. La femelle pond 4 ou 5 œufs, qu'elle couve environ 2 semaines. Il y a parfois 2 couvées par été.

Habitat[modifier | modifier le code]

Flancs de montagnes, de collines et de bords de mer, cavités rocheuses, châteaux abandonnés et autres ruines.

Répartition[modifier | modifier le code]

Europe du Sud, Afrique du Nord, Proche-Orient et montagnes du Moyen-Orient, jusqu'au Japon, la Malaisie et Sumatra. La population européenne regroupe 240 000 à 530 000 individus. Les oiseaux européens, nord-africains et sud-asiatiques sont principalement sédentaires, tandis que les autres espèces asiatiques sont migratoires, hivernant en Afrique subsaharienne, en Inde et en Asie du Sud-Est. L'oiseau est très rare en Europe occidentale et septentrionale. Il est notamment présent dans le cap corse[1] et sur la Côte Vermeille, dans les Pyrénées-Orientales[2] comme ailleurs en Catalogne[3].

Dans l'art[modifier | modifier le code]

Olivier Messiaen en a fait une pièce pour piano de son Catalogue d'Oiseaux. Messiaen était ornithologiste en plus d'être un compositeur de musique contemporaine. Il fait d'ailleurs expressément mention de sa présence sur la Côte Vermeille, à Banyuls dans la préface de la pièce.

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Le Monticole merle-bleu est représenté par cinq sous-espèces :

  • Monticola solitarius philippensis ;
  • Monticola solitarius pandoo ;
  • Monticola solitarius madoci ;
  • Monticola solitarius longirostris ;
  • Monticola solitarius solitarius.
Monticola solitarius philippensis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.bienvenue-en-corse.fr/la-corse/la-faune-de-la-corse
  2. Roger Prodon et Jean-Dominique Lebreton, « Breeding Avifauna of a Mediterranean Succession: The Holm oak and Cork Oak Series in the Eastern Pyrenees, 1. Analysis and Modelling of the Structure Gradient », Oikos, vol. 37, no 1,‎ , p. 21–38 (DOI 10.2307/3544069, lire en ligne)
  3. (es) Geroudet, Paul, « OBSERVACIONES ORNITOLOGICAS EN LA COSTA CATALANA », Ardeola, Revista Española de Ornitología,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :