Gamla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

32° 54′ 10″ N 35° 44′ 24″ E / 32.902686, 35.740097

Le site de Gamla.

Gamla ou Gamala, en hébreu גמלא (gamlā), en grec Γάμαλα (gamala), est une ville de l'Antiquité, située en Gaulanitide (actuel plateau du Golan).

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville de Gamla a été fondée par les Séleucides au IIIe siècle av. J.-C.[1]. Son nom signifie chameau, en référence à la colline sur laquelle elle se situe et qui évoque la forme d'une croupe de chameau.

À la chute de l'Empire Séleucide, la ville passe sous contrôle hasmonéen. Le roi Alexandre Jannée étend la ville au Ie siècle av. J.-C.[2]. En 66, Flavius Josèphe devient gouverneur de la Galilée, il fait de Gamala sa principale place forte[3]. Il fait consolider les fortifications de plusieurs villes de la région dont Gamala[4] en prévision de l'attaque des Romains.

Le légat Vespasien avait entrepris une campagne pour reprendre le contrôle de la Galilée. Après avoir pris la région du lac de Tibériade il entreprend le siège de Gamala. Après une première tentative plutôt désastreuse, il finit par parvenir à prendre la place début novembre 67[5]. Gamla n'a pas été reconstruite depuis.

Israël ayant pris possession du plateau du Golan en 1967, des fouilles sont entreprises sur le site. Un sondage est réalisé en 1970 par Shmarya Gutman, puis celui-ci y dirige des fouilles de 1976 à 1989 pour le compte du Département des antiquités et des musées d'Israël. De nouvelles fouilles sont réalisées de 1997 à 2000 sous la direction de Danny Syon et Zvi Yavor[6]. En 1976, Shmarya Gutman met au jour des milliers de pointes de flèches et de projectiles, et des pièces de monnaie portant l'inscription Ligueoulat Yeroushalaym haQedosha, "Pour la rédemption de Jérusalem la sainte". La synagogue de Gamla date de l'époque hérodienne, donc d'avant la destruction du Temple de Jérusalem et comportait un mikve[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :