Montagnes dorées de l'Altaï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Montagnes dorées de l'Altaï *
Image illustrative de l’article Montagnes dorées de l'Altaï
Mont Béloukha
Coordonnées 50° 28′ 00″ nord, 86° 00′ 00″ est
Pays Drapeau de la Russie Russie
Type Naturel
Critères (x)
Superficie 1 611 457 ha
Numéro
d’identification
768
Zone géographique Europe et Asie **
Année d’inscription 1998 (22e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification UNESCO

Les montagnes dorées de l'Altaï forment une région comprenant les réserves naturelles de l'Altaï et de Katoun ainsi que le lac Teletskoïe, le mont Béloukha et le plateau de l'Oukok en Russie. Inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1998, elle abrite l'un des meilleurs exemples de végétation d'altitude de la Sibérie : steppe, taïga, forêt mixte, végétation subalpine, végétation alpine… C'est également un refuge de certaines espèces de faune en danger d'extinction, dont l'once et l'argali de l'Altaï (Ovis ammon ammon). Le site couvre une vaste superficie de 16 175 km².

Ce nom est un pléonasme étant donné que l'étymologie d'Altaï signifie également monts d'or.

Exemple de flore de l'Altaï

Région, sites et paysages de l'Altaï[modifier | modifier le code]

La région de l'Altaï se compose de quatre sites et paysages principaux: le mont Belukha, le plateau Ukok, la rivière Katun et la vallée de Karakol. Le mont Belukha est considéré comme un site sacré pour les bouddhistes et les burkhanistes. Leurs mythes entourant cette partie de la chaîne de montagnes ont donné foi à leur affirmation selon laquelle c'était l'emplacement de Shangri-la (Shambala). Cet endroit, ayant été escaladé pour la première fois au début des années 1900, accueille maintenant une myriade de grimpeurs chaque année. Le plateau d'Ukok est un ancien lieu de sépulture du premier peuple sibérien. De plus, un certain nombre de mythes sont liés à cette partie des Montagnes dorées. Par exemple, le plateau aurait été les champs élyséens. La rivière Katun est un lieu religieux important pour les Altaïens où ils (pendant les célébrations) utilisent les connaissances écologiques anciennes pour restaurer et entretenir la rivière.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]