Mont Gros (Nice)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mont Gros
Vue sur le mont Gros avec l'Observatoire de Nice depuis le port de Nice.
Vue sur le mont Gros avec l'Observatoire de Nice depuis le port de Nice.
Géographie
Altitude 375 m[1]
Massif Préalpes de Nice (Alpes)
Coordonnées 43° 43′ 34″ nord, 7° 18′ 00″ est[1]
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-Maritimes
Géologie
Roches Calcaire
Géolocalisation sur la carte : Alpes-Maritimes
(Voir situation sur carte : Alpes-Maritimes)
Mont Gros
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Mont Gros

Le mont Gros est une colline à Nice, s'élevant à 375 m d'altitude.

Géographie[modifier | modifier le code]

La colline se trouve au nord de Vieux-Nice, environ 5 km au nord du mont Boron. Le Paillon la sépare des montagnes voisines au nord. La limite entre les communes de Nice (quartier Vinaigrier) et de La Trinité suit sa crête.

Faune et flore[modifier | modifier le code]

La faune et la flore du mont Gros sont méditerranéennes. Elles sont particulièrement riches du fait de la situation intermédiaire du mont Gros entre le littoral et la moyenne altitude permettant la coexistence d'espèces issues des deux milieux. Des habitats très variés se trouvent le long de sa crête sommitale et sur ses flancs, ceux-ci offrant un grand nombre de niches écologiques. On y trouve des pelouses calcaires, des massifs boisés à l'est et de la garrigue et des oliveraies sur le flanc ouest[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Observatoire de Nice se trouve au sommet du mont Gros.

Le mont Gros a été le lieu d’un retranchement piémontais construit pendant la guerre de Succession d'Autriche vers 1744[3].

Dans les années 1860, plusieurs terrains à mi-pente du mont Gros sont achetés par Victoire Schmitz. Elle fait construire la villa Schmitz entre 1884 et 1887 par Vincent Levrot[4].

En 1881, les travaux de l'Observatoire de Nice, aussi appelé observatoire du Mont-Gros, commencent au sommet du mont Gros[5]. Il est commandé par Raphaël Bischoffsheim et réalisé par Charles Garnier[6]. La coupole de la grande lunette est réalisée par Gustave Eiffel et les travaux s'achèvent en 1887. Deux coupoles sont construites en 1931 par Honoré Aubert[6].

En 1887, un dépôt d'objets en bronze a été découvert près de l'observatoire[7].

Le haut risque d'éboulements rocheux depuis les falaises calcaires au nord du mont Gros vers le quartier Bon Voyage a nécessité des travaux pour leur sécurisation à plusieurs occasions, de 2014 à 2019[8].

Tourisme[modifier | modifier le code]

L'Observatoire de Nice offre des visites guidées[9].

Au sud du mont Gros se trouve le parc du Vinaigrier, un site naturel protégé qui est traversé par des sentiers de randonnée[10],[11].

Le boulevard de l'Observatoire, qui fait le tour du mont Gros, est desservi par une ligne d'autobus des Lignes d'Azur[12].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Carte IGN classique » sur Géoportail.
  2. « Le milieu naturel du Mont-Gros », sur Observatoire de la Côte d’Azur
  3. Henri Geist, Roland Dufrenne, La grande enceinte extérieure du fort du mont Alban (Nice - 06) (lire en ligne)
  4. « Villa Schmitz », notice no PA06000045, base Mérimée, ministère français de la Culture
  5. « Le site astronomique du Mont-Gros (Nice) », sur www.oca.eu (consulté le 30 juillet 2020)
  6. a et b « Observatoire d'astronomie du Montgros (également sur commune de La Trinité) », notice no PA00080970, base Mérimée, ministère français de la Culture
  7. Thibault Lachenal, « Inventaire des dépôts de bronzes protohistoriques en PACA », PCR Les dépôts d’objets en bronze protohistoriques de la région PACA,
  8. « Nice : sécurisation de la falaise du quartier Bon Voyage », sur France 3,
  9. « Visites », sur Observatoire de la Côte d'Azur
  10. « Les Collines de Nice. "Lou Camin Nissart" », Ville de Nice
  11. « Balade au Parc du Mont Vinaigrier à Nice », sur Mounta Cala
  12. « Plan du réseau. Secteur 1 Nice », Lignes d'Azur,