Monastère de la Dormition de Staraïa Ladoga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monastère de la Dormition de Staraïa Ladoga
Image illustrative de l'article Monastère de la Dormition de Staraïa Ladoga
Cathédrale de la Dormition du monastère
Présentation
Nom local Староладожский Успенский монастырь
Culte Église orthodoxe russe
Type monastère de femmes
Début de la construction 1156
Protection Patrimoine russe
Site web http://www.uspenie-ladoga.ru
Géographie
Pays Drapeau de la Russie Russie
Oblast Oblast de Léningrad
Ville Staraïa Ladoga
Coordonnées 60° 00′ 09″ nord, 32° 17′ 38″ est

Géolocalisation sur la carte : Russie

(Voir situation sur carte : Russie)
Monastère de la Dormition de Staraïa Ladoga


Le monastère de la Dormition de Staraïa Ladoga (en russe : Староладожский Успенский монастырь), est un couvent orthodoxe pour femme, situé dans le village de Staraïa Ladoga, dans le raïon de Volkhov, Oblast de Leningrad. Il est situé sur la rive gauche de la rivière Volkhov, au nord de la citadelle de Staraïa Lagoda. La cathédrale de la Dormition est l'édifice le plus remarquable de ce monastère.

Histoire[modifier | modifier le code]

Staraïa Ladoga se trouve sur une position clé de la Route commerciale des Varègues aux Grecs, de la mer Baltique à Constantinople, ce qui explique l'influence de l'empire byzantin en l'architecture et en peinture de fresques dans ces confins septentrionaux. Il est fait mention de l'ensemble du monastère au XVe siècle, alors que sa date de fondation peut être fixée à 1156.

Entre 1611 et 1617, le monastère fut détruit par les troupes suédoises pendant la Guerre d'Ingrie. En 1617, l'église principale du monastère est à nouveau consacrée sous le nom d'église de la Dormition de la Très Sainte Mère de Dieu, un édifice en pierre qui est le plus septentrional des édifices de l'époque pré-mongole de la Rus'.

En 1718, la première épouse de Pierre Ier le Grand, dénommée Eudoxie Lopoukhine, est conduite à ce monastère depuis Souzdal pour y rester jusqu'à la mort de Pierre Ier, en 1725.

L'ensemble des bâtiments, dont l'origine remonte aux années 1154 à 1159, a été conservé mais cela a nécessité de nombreuses restaurations, en particulier de la cathédrale et de l'enceinte du monastère.

Cathédrale de la Dormition du monastère de Staraïa Ladoga

Fresques[modifier | modifier le code]

La restauration des fresques à l'intérieur de l'église se poursuit depuis de longues années. Les travaux récents (2004) ont permis de découvrir et de restaurer, dans une certaine mesure, une cinquantaine de mètres carrés de fragments de fresques datant de la construction de l'édifice, au milieu du XIIe siècle. Ces fragments s'ajoutent à ceux découverts précédemment, et notamment en 1980. Ils proviennent des absides, des bords de fenêtres, des piliers et sont de forme, de taille et d'état de conservation fort différents les uns des autres. Beaucoup de fragments sont conservés au Musée russe ou dans les musées de Novgorod. Leur étude permet de constater une unité stylistique comparable à celle des autres ensembles architecturaux de Novgorod et de Staraïa Lagoda, datant de la première moitié du XIIe siècle. Des études sont en cours pour reconstituer virtuellement les images de peintures, en comparant celles trouvées dans les différents édifices. Et surtout, celles de l'édifice proche comparable : l'Église Saint-Georges (Staraïa-Ladoga) [1],[2]

Église orthodoxe[modifier | modifier le code]

En 2004, le transfert des bâtiments en mauvais état a été réalisé vers l'éparchie de Staraïa Ladoga et Saint-Pétersbourg, et, en 2005, le Patriarche Alexis II de Moscou a pris la décision de réaliser la restaurations de l'ensemble du monastère. Des projets de récupération des cellules monastiques et des bâtiments de service sont établis. La réorganisation complète de la cuisine et du réfectoire fait partie de ces projets.

Sur les autres projets Wikimedia :


Références[modifier | modifier le code]

  1. B. G. Vasiliev article sur les fouilles archéologiques /. Б Г Васильев http://bibliotekar.ru/rusNovgorod/149.htm
  2. (ru) B. G. Vasiliev les fouilles en 2004 /Б Г Васильев http://www.ladogamuseum.ru/litera/vasilyev/pub77/

Liens externes[modifier | modifier le code]