Monastère Nikitski (Pereslavl-Zalesski)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Monastère Nikitski (Pereslavl-Zalesski)
Image illustrative de l’article Monastère Nikitski (Pereslavl-Zalesski)
Monastère Nikitski
Présentation
Nom local Никитский монастырь (Переславль-Залесский́
Culte Orthodoxe
Type monastère d'hommes.
Rattachement Éparchie de Iaroslavl et Rostov
Début de la construction fondé avant 1186
Site web nikitskiy.cerkov.ruVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays Drapeau de la Russie Russie
Oblast Oblast de Iaroslavl
Ville Pereslavl-Zalesski
Coordonnées 56° 45′ 39″ nord, 38° 51′ 36″ est

Le monastère Saint-Nicétas ou monastère Nikitski (Никитский монастырь) est un monastère orthodoxe russe dédié à saint Nicétas le Goth (Nikita en russe), martyr chrétien mort en 372. Le monastère est situé à proximité de la ville de Pereslavl-Zalesski dans l'Anneau d'or de la Russie.

Le monastère fut fondé aux XIe et XIIe siècles, certaines sources évoquent aussi sa fondation par le prince de Rostov, Boris Vladimirovitch (986-1015), fils de saint Vladimir Ier. Il fut fréquenté par le moine saint Nicétas (ou Nikita) le Stylite (mort en 1186), connu pour son ascétisme. Le monastère fut ravagé par les Tataro-Mongols de la Horde d'or entre le XIIIe et le XVe siècles. Au XVIe siècle, l'un de ses fils, le moine Daniel, fonda le monastère de la Trinité (Troïtse-Danilov), à proximité.

Le monastère fut nationalisé en 1918 et les moines dispersés en 1923. Il fut transformé en maison de repos, en école, en foyer d'habitation, et même en prison. En 1933, l'iconostase de l'église Saint-Nicétas disparut dans les flammes. On restaura le monastère dans les années 1960-1970.

Une communauté de moines s'est installée à nouveau au monastère, depuis 1993.

Ensemble architectural[modifier | modifier le code]

  • Église abbatiale Saint-Nicétas (1561-1564)
  • Église de l'Annonciation et réfectoire (trapèze) XVIIe siècle
  • Campanile 1668
  • Chapelle Saint-Nicétas-le-Stylite (1768)
  • Clocher (1818)
  • Aile des moines 1876
  • Remparts et tours XVIe siècle
  • Chapelle de Tchernigov (1702)
  • Chapelle Saint-Nicétas-le-Goth

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]