Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma sœur et mon frère...

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma sœur et mon frère...
Description de cette image, également commentée ci-après
Tinchebray, un site de tournage extérieur
Réalisation René Allio
Scénario René Allio
Pascal Bonitzer
Jean Jourdheuil
Serge Toubiana
Acteurs principaux

Claude Hébert
Jacqueline Millière
Joseph Leportier

Sociétés de production Les Films de l'Arquebuse
Polsim Production
SFP Cinéma
INA
Pays de production Drapeau de la France France
Genre Drame
Film biographique
Durée 125 min
Sortie 1976

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma sœur et mon frère... est un film français réalisé par René Allio, sorti en 1976.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film se base sur un fait réel. Le , Pierre Rivière, un jeune homme de vingt ans, égorge à coups de serpe sa mère, sa sœur et son petit frère dans un village normand. Il prend la fuite, se réfugie dans les bois et, en allant en ville, personne ne le reconnaît. Il est enfin appréhendé dans la campagne. À peine mis en cellule il entreprend de rédiger une véritable autobiographie dans laquelle il expose les raisons de son geste : guidé par Dieu, il voulait délivrer son père des peines que lui faisait subir son épouse. Il est condamné à mort puis gracié par le roi Louis-Philippe. Il se pend dans sa cellule en 1840[1].

René Allio s'est inspiré d'un ouvrage du philosophe Michel Foucault, publié en 1973, qui rassemblait les témoignages du jeune parricide[2]. Dans le film, c'est Pierre Rivière qui raconte sa vie.

Le film est tourné dans l'Orne, à quelques kilomètres des lieux historiques du drame. À l’exception de quelques rares acteurs professionnels, il est interprété, y compris pour les rôles principaux, par des acteurs locaux non professionnels rencontrés par René Allio lors de son activité théâtrale. Une scène avait été tournée avec Foucault lui-même, mais elle fut coupée au montage[3],[4],[5].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Le tournage a eu lieu en extérieurs à Athis-de-l'Orne, Flers et Tinchebray dans l'Orne.

Postérité[modifier | modifier le code]

Nicolas Philibert, assistant-réalisateur sur le film, lui a consacré en 2007 un documentaire, Retour en Normandie, en retrouvant les principaux protagonistes, des paysans normands.

Sorties DVD / Blu-ray, VOD[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Chronologie de l'Affaire Rivière », Sociétés & Représentations, vol. 3, no 2,‎ , p. 346 (ISSN 1262-2966 et 2104-404X, DOI 10.3917/sr.003.0346, lire en ligne, consulté le )
  2. Ignacio Ramonet, « Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma sœur et mon frère… », sur Le Monde diplomatique, (consulté le )
  3. « " Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma sœur et mon frère " de René Allio », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. François Ewald, « Un philosophe de terrain », Magazine littéraire n°435 spécial Michel Foucault, octobre 2004, p. 38. Voir aussi Gérard Mordillat, « Foucault : l’ordre sans le pouvoir » dans Michel Foucault, éditions de L’Herne, Paris, 2011, p. 289-290.
  5. Marine Landrot, « Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma soeur et mon frère de René Allio - (1976) - Drame », sur Télérama (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]