Nurith Aviv

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nurith Aviv
Defaut 2.svg
Informations générales
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
A travaillé pour
Œuvres réputées

Nurith Aviv est une chef-opératrice et réalisatrice française, née le à Tel Aviv (Israël).

Parcours[modifier | modifier le code]

Nurith Aviv réalise douze films documentaires, en faisant notamment des questions de langue un terrain de recherche personnel et cinématographique.

Elle est la première femme chef-opératrice en France reconnue par le CNC[réf. nécessaire]. Elle a fait l'image d'une centaine de films (fictions et documentaires), entre autres pour Agnès Varda, Amos Gitaï, René Allio ou Jacques Doillon.

En 2015, une rétrospective Nurith Aviv, Filiations, langues, lieux, est organisée au Centre Pompidou, incluant 40 films.

En 2008, une rétrospective lui a été consacrée au Jeu de Paume.

Elle a été la lauréate du prix Édouard Glissant 2009.

Elle enseigne dans des écoles de cinéma, en France en Allemagne et en Israël.

Ses quatre derniers films sont sortis au cinéma accompagnés d’un grand nombre de débats avec des écrivains, des philosophes, des psychanalystes…[réf. nécessaire]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 1989 : Kafr Qara, Israël, 66 min
  • 1992 : La Tribu européenne, 75 min
  • 1997 : Makom, Avoda, 81 min
  • 2000 : Circoncision, 52 min
  • 2001 : Allenby, passage, 5 min
  • 2002 : Vaters land/Perte, 30 min
  • 2004 : D'une langue à l'autre, 55 min
  • 2004 : L'Alphabet de Bruly Bouabré, 17 min
  • 2008 : Langue sacrée, langue parlée, 73 min
  • 2011 : Traduire, 70 min
  • 2013 : Annonces, 64 min
  • 2015 : Poétique du Cerveau, 66 min

Liens externes[modifier | modifier le code]