Nurith Aviv

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nurith Aviv
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalités
Formation
Activités
Directrice de la photographie, réalisatrice, documentariste, scénariste, metteuse en scèneVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
La Fémis, École de cinéma et de télévision Sam-Spiegel (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Distinction
Docaviv (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
Langue sacrée, langue parlée, D'une langue à l'autre (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Nurith Aviv est une réalisatrice et directrice de la photographie française, née le à Tel Aviv, à l'époque en Palestine mandataire.

Parcours[modifier | modifier le code]

Nurith Aviv a réalisé quatorze films documentaires, en mettant la question de la langue au cœur de sa recherche personnelle et cinématographique.

Première femme à être reconnue comme directrice de la photographie par le CNC, elle a fait l’image d’une centaine de films de fiction et de documentaires (pour, entre autres : Agnès Varda, Amos Gitaï, René Allio ou Jacques Doillon).

En 2019, Grand prix de l'Académie française (proposé par Amin Maalouf)

En 2015, une rétrospective[1], Filiations, langues, lieux, lui a été consacrée au Centre Pompidou, incluant 40 films qu’elle a réalisés ou dont elle a fait l’image.

Elle a été la lauréate du prix Édouard Glissant[2] 2009.

En 2008, une rétrospective de ses films a eu lieu au Jeu de Paume.

Les projections de ses derniers films étaient, au cinéma Les 3 Luxembourgs, accompagnés de nombreuses rencontres[3] avec des écrivains, des philosophes, des psychanalystes...

Filmographie[modifier | modifier le code]

En tant que réalisatrice[modifier | modifier le code]

En tant que directrice de la photographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]