Olivier Perrier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Olivier Perrier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Perrier.

Olivier Perrier, né le à Hérisson (Allier), est un acteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière au théâtre en 1965 à la Comédie de Lorraine, tout en étant instituteur à Nancy[1], puis il monte à Paris et y fait ses débuts au cinéma avec en particulier René Allio (Les Camisards,..). Son rôle dans Faux-fuyants d'Alain Bergala et Jean-Pierre Limosin lui permet d'étendre son jeu d'acteur. Il se consacre plus au théâtre dans les années 1980, puis tourne dans des films d'auteur français (Sur mes lèvres de Jacques Audiard). Il joue dans de nombreux téléfilms dans les années 2000, et en 2010 il interprète frère Bruno dans Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois. Il a été codirecteur du Théâtre des Fédérés dans sa ville natale, Hérisson. Il dirige de 1980 à 2003, la troupe de Théâtre des Fédérés à Montluçon avec Jean-Paul Wenzel et Jean-Louis Hourdin jusqu'en 1984 puis avec Jean Paul Wenzel jusqu'en 2003.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 1987 : La Sentence des pourceaux
  • 1996 : Tout comme il faut
  • 2004 : L'École des femmes

Récompense[modifier | modifier le code]

Il a remporté le Prix du meilleur comédien du Syndicat de la critique en 1997 pour Tout comme il faut de Luigi Pirandello[réf. nécessaire].

Autres activités[modifier | modifier le code]

Olivier Perrier est également producteur de whisky dans la région du Bourbonnais[2] qu'il commercialise sous la marque "Hedgehog" (ce qui veut dire « hérisson ») dans la ville d'Hérisson.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. AlloCine, « Olivier Perrier », sur AlloCiné (consulté le 1er mai 2017)
  2. Le whisky trouve racine dans l'Allier - Jacky Durand, Libération, 8 mai 2006

Liens externes[modifier | modifier le code]