Miserere (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Miserere
Auteur Jean-Christophe Grangé
Pays Drapeau de la France France
Genre Polar, Thriller
Éditeur Albin Michel
Date de parution
Couverture Antonello de Messine
Nombre de pages 526
ISBN 978-2-226-18846-5
Chronologie

Miserere est le septième roman de Jean-Christophe Grangé paru le aux éditions Albin Michel[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

Paris, . Un chef de chorale est retrouvé assassiné dans une église arménienne de Paris.

Lionel Kasdan, un policier à la retraite qui appartient à la paroisse, se lance immédiatement sur la piste du tueur, en marge de l'enquête officielle.

Cédric Volokine, membre de la Brigade de protection des mineurs en pleine cure de désintoxication, s'intéresse également à cette affaire qui semble impliquer des enfants.

À eux deux, ils tenteront de percer le secret du tueur et de comprendre ses motivations dans une affaire où tout semble graviter autour de la voix humaine. Ils devront également affronter leurs propres démons.

Éditions[modifier | modifier le code]

Édition imprimée originale
Livre audio
Édition au format de poche
Nouvelle édition imprimée en grand format

Adaptation[modifier | modifier le code]

Page de derrière[modifier | modifier le code]

Ce sont des enfants.

Ils ont la pureté des diamants les plus parfaits.

Aucune ombre. Aucune inclusion. Aucune faille.

Mais leur pureté est celle du Mal.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « "Miserere", de Jean-Christophe Grangé : Grangé, l'organique », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 19 août 2020)
  2. « "Miserere" de Grangé au cinéma »

Références historiques[modifier | modifier le code]

  • L'un des groupes auxquels les héros auront affaire ressemble à la Colonie Dignidad, que ce soit dans sa création, sa fuite au Chili ou bien son utilisation sous Pinochet

Liens externes[modifier | modifier le code]