Mirror Ball

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mirror Ball

Album de Neil Young (et Pearl Jam)
Sortie 27 juin 1995
Enregistré 26 et 27 janvier, 7 et 10 février 1995 au Studio Bad Animals , Seattle, Washington
Durée 55:14
Genre Grunge / Rock
Producteur Brendan O'Brien
Label Reprise Records
Critique

Albums de Neil Young (et Pearl Jam)

Singles

  1. Downtown
    Sortie : 1995
  2. Peace and Love
    Sortie : 1995

Mirror Ball est le vingt et unième album de Neil Young enregistré avec les musiciens du groupe de Seattle,Pearl Jam. Il est sorti le 27 juin 1995 sur le label Reprise Records et a été produit par Brendan O'Brien.

Historique[modifier | modifier le code]

La rencontre entre Eddie Vedder et Neil Young se fera lors d'une remise de récompense au Rock and Roll Hall of Fame. Vedder décerne le trophée qui salue la contribution artistique de Young à travers les années[1].

Pearl Jam n'est pas cité pour des raisons de contrats avec les maisons de disques[1]; les membres de Pearl Jam sont toutefois crédités sur la 2e de couverture.

Le disque est le résultat de deux séances d'enregistrement (26 et 27 janvier, 7 et 10 février 1995). Deux autres titres issus de la séance figurent sur l'EP Merkin Ball de Pearl Jam[2]. La courte durée d'enregistrement ne se ressent que très peu sur ce disque brut aux mélodies à la première écoute simplistes (Downtown), aux riffs travaillés (I'm the Ocean, Song X) et des harmonies (au pont de Peace & Love).

La chanson Peace & Love a été écrite par Eddie Vedder. Neil Young a composé Act of Love pour un concert en faveur du droit à l'avortement, le titre a été interprété avec Pearl Jam en public puis en studio à Seattle. L'expérience sera si concluante que l'album entier verra le jour[1]. À l'exception de Song X et d'Act of Love tous les titres ont été composés dans l'impulsion du moment entre les séances d'enregistrement[1].

La collaboration entre la vieille école et la nouvelle vague se résume dans I'm the Ocean où Young chante : " People my age don't do the things I do" ("Les gens de mon âge ne font pas ce que je fais")[3].

Cet album se classa à la 5e place du Billboard 200 aux États-Unis où il se vendra à plus de cinq cent mille exemplaires (disque d'or) trois mois après sa sortie. Il se classa à la 4e place des charts britanniques et à la 19e place en France.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

  • Toutes les compositions sont de Neil Young sauf indication
  1. Song X – 4:40
  2. Act of Love – 4:54
  3. I'm the Ocean – 7:05
  4. Big Green Country – 5:08
  5. Truth Be Known – 4:39
  6. Downtown – 5:10
  7. What Happened Yesterday – 0:46
  8. Peace and Love (Young, Eddie Vedder) – 7:02
  9. Throw Your Hatred Down – 5:45
  10. Scenery – 8:50
  11. Fallen Angel – 1:15

Musiciens[modifier | modifier le code]

Charts et certifications[modifier | modifier le code]

Charts album
Pays Durée du
classement
Meilleur
classement
Drapeau de l'Allemagne Allemagne[4] 19 semaines 8e
Drapeau de l'Australie Australie[4] 7 semaines 4e
Drapeau de l'Autriche Autriche[4] 15 semaines 15e
Drapeau de la Belgique Belgique (W)[4] 9 semaines 19e
Drapeau de la Belgique Belgique (V)[4] 14 semaines 12e
Drapeau du Canada Canada[5] 21 semaines 6e
Drapeau des États-Unis États-Unis[6] - 5e
Drapeau de la Finlande Finlande[4] 8 semaines 16e
Drapeau de la France France[7] 8 semaines 19e
Drapeau de l'Italie Italie[8] - 17e
Drapeau de la Norvège Norvège[4] 10 semaines 2e
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande[4] 7 semaines 10e
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas[4] 13 semaines 18e
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni [9] 10 semaines 4e
Drapeau de la Suède Suède[4] 12 semaines 3e
Drapeau de la Suisse Suisse[4] 11 semaines 24e
Certifications
Pays Certification Ventes Date
Drapeau des États-Unis États-Unis[10] Disque d'or Or 500 000 + 12/09/1995
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni[11] Disque d'argent Argent 60 000 + 01/07/1995

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Olivier Nuc, Neil Young, Librio musique, 2002, p.65.
  2. Jean-Marie Leduc et Jean-Noël Ogouz, Le Rock de A à Z, Albin Michel, 1999, p.503.
  3. Yves Bigot et Michel Houellebecq, Dictionnaire du rock sous la direction de Michka Assayas, Robert Laffont, 2001, p.2205.
  4. a b c d e f g h i j et k hitparade.ch/neil young/mirror ball
  5. bac-lac.gc.ca/Rpm/search database/neil young
  6. billboard.com/neil young/chart history/billboard 200
  7. infodisc.fr/détail par artiste/neil young
  8. (it)hitparaditalia.it Gli album più venduti del 1995
  9. officialcharts.com/archives/neil young/albums
  10. riaa.com/gold-platinum/search/neil young-mirror ball consulté le 15 octobre 2018
  11. BPI.co.uk/certified-awards/search consulté le 15 octobre 2018