Freedom (album de Neil Young)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Freedom.
Freedom
Album de Neil Young
Sortie
Enregistré 25 juillet 1988 au 10 juillet 1989 à The Barn-Redwood Digital, Arrow Ranch, Woodside, Californie
Jones Beach State Park, New York (titre 1)
The Hit Factory, New York (titres 3, 5 et 8)
Durée 61:11
Genre rock
Heartland rock
Producteur Neil Young, Niko Bolas
Label Reprise
Critique

Albums de Neil Young

Singles

  1. Rockin' in the Free World
    Sortie : 14 novembre 1989
  2. No More
    Sortie : décembre 1989
  3. Crime in the city
    Sortie : mars 1990

Freedom est le dix huitième album de Neil Young. Il est sorti le 2 octobre 1989 sur le label Reprise Records et a été produit par "The Volume Dealers" (Neil Young & Nick Bolas).

Historique[modifier | modifier le code]

Freedom est le premier succès commercial de Neil Young depuis Rust Never Sleeps qui est sorti dix ans plus tôt. Comme dans ce dernier, le même titre, Rockin' In the Free World est repris au début et à la fin de l'album, en version acoustique d'abord, puis électrique. La version acoustique a été enregistrée lors d'un concert de Neil Young au Jones Beach State Park de New York.

L'album reprend trois titres de Eldorado, un EP sorti précédemment au Japon et en Australie : Don't Cry, On Broadway et Eldorado.

Crime in the City (Sixty to Zero Part I) et Someday sont dans la lignée de son album précédent This Note's for You enregistré avec des cuivres. Par contre, Hangin' on a Limb et The Ways of Love, chantés en duo avec Linda Ronstadt, rappellent le son country de Harvest ou Comes a Time.

Rockin' in the Free World est une critique de la politique du président américain George H. W. Bush[1],[2]

L'album fut inspiré par les drapeaux américains brûlés lors de l'enterrement de Khomeini en Iran et critique Bush père. L'album deviendra l'un des symboles de la chute du mur de Berlin[3].

Il se classa à la 35e place du Billboard 200 aux États-Unis et y sera certifié disque d'or, ainsi qu'au Canada.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Tous les titres sont de Neil Young, sauf mention contraire.

  1. Rockin' in the Free World (Live, version acoustique) – 3:38
  2. Crime in the City (Sixty to Zero Part I) – 8:45
  3. Don't Cry – 4:14
  4. Hangin' on a Limb – 4:18
  5. Eldorado – 6:03
  6. The Ways of Love – 4:29
  7. Someday – 5:40
  8. On Broadway (Barry Mann, Cynthia Weil, Jerry Leiber & Mike Stoller) – 4:57
  9. Wrecking Ball – 5:08
  10. No More – 6:03
  11. Too Far Gone – 2:47
  12. Rockin' in the Free World (version électrique) – 4:41

Musiciens[modifier | modifier le code]

Charts et certifications[modifier | modifier le code]

Charts album
Pays Durée du
classement
Meilleur
classement
Drapeau de l'Allemagne Allemagne[4] 22 semaines 40e
Drapeau de l'Autriche Autriche[4] 1 semaine 29e
Drapeau du Canada Canada[5] 28 semaines 16 e
Drapeau des États-Unis États-Unis[6] 28 semaines 35e
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas[4] 24 semaines 30e
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni [7] 5 semaines 17e
Drapeau de la Suède Suède[4] 4 semaines 21e
Certifications
Pays Certification Ventes Date
Drapeau du Canada Canada[8] Disque d'or Or 50 000 + 19/02/1990
Drapeau des États-Unis États-Unis[9] Disque d'or Or 500 000 + 21/02/1990
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni[10] Disque d'argent Argent 60 000 + 02/12/1989

Notes et références[modifier | modifier le code]