Mirage (film, 2019)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mirage
Réalisation Christophe Beaucourt
Scénario Christophe Beaucourt
Acteurs principaux
Sociétés de production Kindred 4925
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre drame, thriller
Durée 90 minutes
Sortie 2019


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Mirage est un drame / thriller français réalisé par Christophe Beaucourt, sorti en 2019. Il sort d'abord en DVD aux Etats-Unis avant une sortie limitée dans le cinéma Saint-André-des-Arts à Paris fin 2019.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Quelque part dans une mégapole indéterminée, Charlie est un photographe aux abois, il est en train de perdre la vue. Atteint d'une maladie oculaire dégénérative qui provoque des hallucinations, il doit trouver l'argent nécessaire pour se faire opérer. Son ami Tony s'est ruiné en essayant de faire soigner Margot, sa femme, condamnée par une maladie orpheline. Elle souffre et devant l'inéluctable, elle souhaite mourir. Si Tony récupère l'assurance-vie de Margot, il pourra payer l'opération de Charlie. Pour cela, ce dernier doit simuler un cambriolage qui tourne mal au cours duquel Margot sera assassinée.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Charles Sereis : Charles Bonnet
  • Jérémie Haïk : Tony
  • Taga Addams : la Balafrée
  • Plex : Philippe Lebel
  • Timur Demir : Sam
  • Sean Magyar : Frank
  • Jano Holster : Jano
  • Yann Diologent : le Clown
  • Romy Milelli : Elena
  • Bertrand Quoniam : Ophtalmologiste
  • Loic Djani : Matt
  • Louise Tchalikian : la Michetonneuse
  • Jeff Barre : le Conducteur
  • Stéphane Montagné : Margot

Production[modifier | modifier le code]

Le film a été produit avec 5 000 euros qui permettent essentiellement de financer la nourriture lors du tournage. Les acteurs sont non professionnels pour la plupart. Quelques-uns d'entre eux ainsi que les membres de l'équipe technique, sont issus de la scène punk parisienne. Le tournage s'est déroulé pour beaucoup en région parisienne. Quelques scènes ont été tournées aux Pays-Bas et en Belgique.

La bande originale inclut des morceaux de groupes punks français (Holy Hoster, King Phantom, Louis Lingg & the Bombs, Outreau, the Panty Party, Spermicide, Warum Joe) ainsi qu'un morceau de Sonic Death, groupe punk de Saint-Petersbourg

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]