Miniature

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

Sur les autres projets Wikimedia :

Miniature, issu du latin miniatulus (« coloré au minium »), désigne les enluminures, puis par analogie (finesse des détails peints) a pour sens quelque chose de petites dimensions.

Autres significations[modifier | modifier le code]

Dans les arts[modifier | modifier le code]

  • Selon le Littré, une ‘miniature’ (du latin 'miniare' «peindre en rouge, enduire de minium») est une "sorte de peinture délicate qui se fait à petits points ou à petits traits, avec des couleurs très fines, détrempées d'eau et de gomme, sans huile [=gouache]. La miniature se fait sur le vélin, sur l'ivoire."

Les miniatures sont donc des œuvres au rendu précis et d’une grande finesse peintes d’abord à la gouache (sur parchemin puis, au début du XVIIIe, sur ivoire : Pierre Adolphe Hall ou Jean-Baptiste Isabey); plus tard à l'aquarelle, puis à l’aquarelle sur vélin, puis, avec Jean-Baptiste Isabey (1767-1855) sur papier.

Si les miniatures sont généralement de petites dimensions, il reste que les « Peintres ordinaires du roi pour la miniature » travaillaient sur des vélins qui faisaient 46 × 33 cm. Le château de Versailles conserve (Salon des Jeux) une série de 23 miniatures (gouache sur vélin) qui atteignent 95 × 60 cm réalisée par Louis-Nicolas Van Blarenberghe, représentant les campagnes de Louis XV.

On en retrouve trois types principaux :

  • la miniature servant à enluminer les livres et parchemins, jusqu'à l'époque de la Renaissance ;
  • le portrait miniature, de la Renaissance au XIXe siècle ;
  • la miniature botanique ou zoologique pratiquée pour le Muséum national d'histoire naturelle.

En sciences[modifier | modifier le code]

Loisirs et jeux[modifier | modifier le code]