Marie-Anne Fragonard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marie-Anne Fragonard
Jean-Honore Fragonard - Portrait of Marie-Anne Fragonard 1786-87.jpg
Portrait de Marie-Anne par Jean-Honoré Fragonard, v. 1786-1787, dessin à la pierre noire et au lavis, Musée du Louvre.
Naissance
Décès
Activité
Lieu de travail
Conjoint

Marie-Anne Fragonard, née Marie-Anne Gérard, est une peintre miniaturiste française née à Grasse en 1745, morte à Paris en 1823.

Biographie[modifier | modifier le code]

Peintre miniaturiste, elle épouse en 1769 le peintre Jean-Honoré Fragonard, originaire de Grasse également. Elle est la collaboratrice du peintre installé au Louvre : elle exécute une partie ou des morceaux des tableaux signés Jean-Honoré Fragonard. D'une touche libre et rapide, son style est proche de celui du peintre[1].

Elle réalise également des miniatures. Au XVIIIe siècle, celles-ci sont exposées et mises en vente sous son nom, Marie-Anne Fragonard. Par la suite, elles sont attribuées à Jean-Honoré Fragonard. L'historien Pierre Rosenberg restitue la paternité à Marie-Anne Fragonard [2].

En 1775, sa jeune sœur Marguerite Gérard (1761-1837) rejoint l'atelier familial au Louvre. Marguerite Gérard rencontre le succès dès les années 1780. Elle trouve son indépendance stylistique et financière[3].

En 1793, Marguerite Gérard réalise le portrait de sa sœur Marie-Anne portant la cocarde révolutionnaire (Miniature ovale sur carton, 13x10cm, Musée d'art antique, Turin)[3],[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Interprétation en gravure[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Rosenberg, Fragonard : Galeries nationales du Grand Palais, Paris, 24 septembre 1987-4 janvier 1988, Paris, Réunion des Musées Nationaux, , 633 p.
  2. Notice du Louvre
  3. a et b Marguerite Gérard, Artiste en 1789, dans l'atelier de Fragonard, Paris, Paris-Musées, , 175 p. (ISBN 978-2-7596-0109-7), p. 127
  4. « Ritratto presunto di Madame Fragonard », sur Museo civico d'arte antica in Palazzo Madama Turin (consulté le 27 mai 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]