Millionnaire (émission de télévision)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Qui veut gagner des millions ?.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Millionnaire (homonymie).
Le millonnaire

Autre titre francophone Euro Millionnaire (2002-2004)
Genre Jeu télévisé
Loterie
Présentation Bruno Roblès (2008-2009)
Ancienne présentation Philippe Risoli (1991-1999)
Roger Breton (1999-2002)
Sylvain Mirouf (2002-2004)
Marie-Ange Nardi (2004-2008)
Tex (2008)
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Production
Lieu de tournage La Plaine Saint-Denis
Durée 25 minutes
Diffusion
Diffusion Direct 8 (2009)
Ancienne diffusion TF1 (1991-1999)
France 2 (2004-2008)
France 3 (2002-2004 et 2008-2009)
Date de première diffusion
Date de dernière diffusion
Statut Arrêtée
Public conseillé Tout public

Millionnaire est une émission télévisée française diffusée du au . Il s'agit en réalité du tirage télévisé du jeu de grattage homonyme de la Française des jeux créé le . Initialement sur TF1 jusqu'au , le programme est passé de chaînes en chaînes pendant plus de 10 ans : France 3 (Euro Millionnaire) en 2002, France 2 en 2004, à nouveau France 3 le , puis Direct 8 du au .

Historique[modifier | modifier le code]

De 1991 à 1999, Millionnaire a été diffusé tous les samedis vers 14 h 30 (11 h 45 à partir de 1994) et dimanches vers 11 h 45 avec Philippe Risoli sur TF1. Certains candidats se sont présentés sur le plateau, ont tourné la roue mais ne sont passés à l'antenne ni le samedi, ni le dimanche, faute de temps. Ils passaient alors le lundi matin dans Les Inédits du Millionnaire. Véritable phénomène de société (80 millions de tickets vendus par semaine en 1992, un record) pour le ticket, l'émission pouvait quant à elle réunir jusqu'à 50 % de parts de marché. Elle fut supprimée de la grille de TF1 en 1999[1].

Ensuite et jusqu'en 2002, l'émission fut animée par Roger Breton mais n'était pas diffusée à la télévision, à l'exception des chaînes de RFO.

De 2002 à 2004, l'émission est transférée sur France 3, et est rebaptisée Euro Millionnaire, diffusée désormais le samedi à 20 h 20, et est animée par Sylvain Mirouf.

Puis de 2004 à 2008, elle est diffusée en semaine avant 13 h sur France 2 ,avec Marie-Ange Nardi à sa tête, et durait à peine 2 minutes car elle n'accueillait qu'un seul gagnant par jour. Elle était plus comparable à un tirage de loterie au sens propre qu'à un « talk show à suspense » comme l'émission était décrite par Risoli.

Début 2008, le millionnaire s'installe sur France 3 à 20 h 20 avec Tex aux commandes,et dure environ 25 minutes en accueillant 5 gagnants à chaque fois. Depuis le , Tex a laissé sa place à Bruno Roblès et accueille non plus 5 mais 4 gagnants. Depuis le , à la suite de la suppression de la publicité après 20 h, l'émission est diffusée à 20 h 05.

Le 21 février 2009, après un an de diffusion sur cette dernière chaîne, l'émission est transférée sur Direct 8, chaîne de la TNT, car "elle n'avait plus sa place sur France 3" selon Bruno Roblès[réf. nécessaire]. L'émission fut supprimée le 18 juillet 2009.

Le 20 juin 2011, le ticket change radicalement : nouveau prix (10 € au lieu de 2), nouvelles règles (un coffre fort et un tirage), mais aussi disparition de la roue, sonnant le glas de l'émission télévisée.

Règles[modifier | modifier le code]

La première possibilité de gain d'un ticket du jeu Millionnaire est de découvrir 3 sommes d'argent identiques afin de remporter cette somme. La deuxième possibilité est de découvrir 3 symboles TV (ou étoiles selon les périodes), et donc de se qualifier pour le tour de roue à la TV. Si c'est le cas, voici le déroulement :

Les candidats, accueillis sur un plateau TV ou dans les locaux de la Française des Jeux, font face à une imposante roue de loterie professionnelle comportant 100 cases, identifiées par un numéro et délimitées par des crantages sur lesquels s'appuient la ou les boules au cours de leur rotation dans la roue. Sur ces cases sont installées des plaques acryliques colorées mentionnant des sommes, allant de 100 000 F à 1 000 000 F (puis 20 000 à 1 000 000 ). Après une présentation plus ou moins courte, le candidat tourne la roue et gagne la somme d'argent figurant sur la plaque ornant la case où la boule s'arrête. Au fur et à mesure que les années ont passé, certaines règles se sont ajoutées :

  • de 1996 à 1997, le candidat devait choisir entre 2 boules : la boule jaune ou la boule bleue ; et gagnait la somme où la boule qu'il avait choisie s'arrêterait. Selon la couleur choisie, le candidat tournait la roue d'un côté ou de l'autre (côté gauche pour la boule jaune et côté droit pour la bleue). La roue durant cette période voyait les boules latérales (celles servant de poignée aux candidats), peintes de la couleur ci-dessus évoquée.
  • de 1997 à 1999, les règles se simplifient mais apparait alors une boule jaune qui se trouvait au centre de la roue, ou le logo Millionnaire se voit accompagné d'une étoile de 12 branches, chaque branche se finissant dans une case. Les candidats gagnaient un bonus de 100 000 francs (sauf en cas de million), lorsque la boule jaune s'arrêtait sur l'une des cases ornées d'une des branches de ladite étoile.
  • entre 2002 et 2004, pour le retour à la télévision et le passage à l'euro, les règles changèrent complètement. Dans cette nouvelle version au look un peu plus futuriste, on passe d'une à trois roues tandis que la boule bonus est remplacée par un écran où on distinguait trois étoiles qui apparaissaient l'une après l'autre (une étoile valant un tour de roue, les trois étoiles annonçant les trois tours de roue obligatoires) et une pyramide qui tournait sur sa base, offrant un bonus de 10 000 supplémentaires si cette dernière s'arrêtait sur la case bonus, en plus des gains des roues de départ.
  • de 2004 à 2008, retour à une roue unique et disparition du bonus, ainsi que des nuances de couleur sur les cases.
  • en 2008, la roue reprend des couleurs et de nouvelles règles s'appliquent aux tickets de grattage. Trois zones du ticket peuvent maintenant être grattées, tandis que, dans l'émission, deux nouveautés font leur apparition : la case multiplicateur qui est offerte sur les cases contenant une croix qui peuvent multiplier 20 000 par 4 au maximum puis des cases mystères font leur apparition également. Si un candidat tombe sur une de ces cases, trois points d'interrogation s'affichent sur un écran. Le candidat doit faire le choix entre l'un d'eux, sachant que l'une d'elles contient 20 000 , l'autre 100 000 et la dernière 1 000 000 , augmentant ainsi les chances pour le candidat de gagner le jackpot.

Animateurs[modifier | modifier le code]

Parodies[modifier | modifier le code]

  • Une parodie par Les Inconnus : Les sousous dans la Popoche, dans laquelle les candidats se pressaient sur la roue, impatients de la tourner plutôt que de répondre aux questions d'un Philippe Risoli (incarné par Bernard Campan) plus vrai que vrai dans cette parodie du format original de l'émission (de loin le plus connu).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sophie Bouniot, « Le Millionnaire aux oubliettes », L'Humanité,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]