The Last Shadow Puppets

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
The Last Shadow Puppets
Description de cette image, également commentée ci-après
The Last Shadow Puppets au festival Rock en Seine, à Paris, en 2016.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Rock indépendant, indie pop, baroque pop[1]
Années actives 20072008, 20152016
Labels Domino Records
Site officiel www.thelastshadowpuppets.com
Composition du groupe
Membres Alex Turner
Miles Kane
James Ford
Zach Dawes

The Last Shadow Puppets est un supergroupe de baroque pop britannique[2], originaire de Wirral, en Angleterre. Il comprend Alex Turner (chanteur des Arctic Monkeys) et Miles Kane (anciennement chanteur des Rascals).

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation (2007)[modifier | modifier le code]

The Last Shadow Puppets est un projet parallèle, réalisé en même temps que les activités des autres groupes des deux musiciens[3]. Turner et Kane se lient d'amitié lorsque l'ancien groupe de ce premier, The Little Flames soutient le groupe de ce premier, Arctic Monkeys, pendant leur tournée en 2005. The Little Flames soutiendront aussi les Arctic Monkeys à leur tournée britannique en 2007, pendant que Turner et Kane écriront un morceau pour leur projet en commun[4]. Leur collaboration s'étend dans la lignée musicale des Arctic Monkeys, Kane jouant de la guitare sur 505, le dernière chanson de l'album Favourite Worst Nightmare des Arctic Monkeys, et sur les faces B The Bakery et Plastic Tramp de Fluorescent Adolescent. Kane participe aussi à 505 et Plastic Tramp pendant plusieurs concerts des Arctic Monkeys en 2007, dont les mini-festivals au Lancashire County Cricket Club.

Première ère : The Age of the Understatement (2007−2009)[modifier | modifier le code]

The Last Shadow Puppets au Sound Fix Records Studio.

Le premier album, The Age of the Understatement, principalement enregistré en France en , sort au printemps 2008. Pour l'album, le groupe a collaboré avec le producteur James Ford (Arctic Monkeys, Klaxons) et Owen Pallett (Arcade Fire, Final Fantasy) pour les arrangements cordes. L'album atteint la première place de l'UK Albums Chart. Le premier single, The Age of the Understatement, est publié une semaine avant, le 14 avril, avec un nouveau morceau, Two Hearts in Two Weeks, et des reprises de Wondrous Place de Billy Fury et In the Heat of the Morning de David Bowie (mentionné par Turner comme une de ses préférées[5]) en faces B[6].

Les premières prestations sont acoustiques, Alex Turner et Miles Kane jouant deux concerts début avril à New York à la guitare folk. Leur premier concert avec orchestre a eu lieu sur le plateau de l'émission Later de Jools Holland, dont est inspirée l'émission Taratata. Le groupe joue son tout premier concert à Brooklyn, New York, à Sound Fix Records le 4 mars 2008[7] et son deuxième concert au Cake Shop de Lower East Side,, la nuit suivante[8]. Concernant les concerts en public, le groupe se produit au Reading and Leeds Festivals durant l'été 2008 et jouent à l'Olympia le . Ils jouent aussi un concert privé au Glastonbury le 28 juin 2008 avec le batteur des Arctic Monkeys, Matt Helders sur The Age of the Understatement et Jack White à la guitare solo sur Wondrous Place[9].

Dans une interview donnée au magazine anglais The Sun, Kane laisse entendre que The Last Shadow Puppets pourraient retourner en studio en 2009[10]. Cependant, Alex Turner se consacre essentiellement à la préparation du troisième album des Arctic Monkeys, Humbug, sorti le 24 août 2009. Le second album des Last Shadow Puppets n'est alors pas prévu avant la sortie du 4e album des Arctic Monkeys, en 2011.

Deuxième ère : Everything You've Come to Expect (2015–2016)[modifier | modifier le code]

The Last Shadow Puppets

En mars 2011, Turner confirme vouloir enregistrer un second album[11]. Dans une interview datée du 3 janvier 2012, Miles Kane affirme qu'un second album sera enregistré, « probablement avant même la fin de cette année »[réf. nécessaire].

Le 3 décembre 2015, une vidéo publiée sur la page Facebook du groupe annonce un nouvel album pour le printemps 2016[12]. Le clip du premier single, Bad Habits, est mis en ligne le 10 janvier 2016[13]. Le 21 janvier, le groupe annonce le titre du deuxième album, Everything You've Come to Expect, dont la sortie est annoncée au 1er avril 2016. La tracklist en est également révélée[14]. Les 9 et 10 mars, neuf versions du clip du deuxième single, la chanson-titre Everything You've Come to Expect, sont mises en ligne[15]. Le 16 mars 2016, c'est un vidéoclip pour le titre Aviation qui est proposé en ligne[16]. Une dernière chanson, Miracle Aligner, est dévoilée le 29 mars, avant la sortie de l'album complet[17] : le clip de la chanson ne sera toutefois publié que le 17 mai suivant[18].

Lors de leur tournée 2016, le groupe annonce une nouvelle pause à l'issue de leur concert au festival Rock en Seine, à Paris, évoquant sur scène le show comme étant "leur dernier concert". Cette annonce laisse les fans penser que le groupe se sépare définitivement, car le lieu choisi pour annoncer la fin de leurs aventures est hautement symbolique : il s'agit de la scène même où le groupe britannique Oasis s'est séparé en 2009[19].

Sequel : The Dream Synopsis EP (2016)[modifier | modifier le code]

Le 2 décembre 2016, le groupe sort un EP nommé The Dream Synopsis sur lequel sont enregistrés deux nouvelles versions des chansons Aviation et The Dream Synopsis, sorties initialement sur l'album Everything You've Come to Expect plus tôt la même année[20]. Quatre reprises sont ajoutées à la tracklist ; il s'agit des chansons reprises par le duo lors de sa tournée 2016 : Is This What You Wanted, de Léonard Cohen, This Is Your Life des Glaxo Babies, Les Cactus, de Jacques Dutronc qui recevront chacune un clip dédié, ainsi que Totally Wired de The Fall. La reprise de la chanson de David Bowie, Moonage Daydream, interprétée sur leur tournée 2016, ne fait elle pas partie de l'enregistrement. L'EP est enregistré en une journée aux studios Future-Past de New York[21].

Retrouvailles (2018)[modifier | modifier le code]

Bien que le groupe soit en hiatus, les deux amis continuent régulièrement à se fréquenter et s'influencer artistiquement.

En 2018, Alex Turner consacre son temps à Arctic Monkeys avec l'arrivée de l'album "Tranquility Base Hotel + Casino" pour lesquels des membres actifs de The Last Shadow Puppets collaborent. Miles Kane est quant à lui occupé par son projet solo, et sort en août l'album "Coup de Grâce", sur lequel sont également crédités Zach Dawes, Loren Humphrey et Tyler Parkford[22].

L'été 2018, lors du passage de la tournée "Tranquility Base Hotel + Casino" d'Arctic Monkeys au TRNSMT festival de Glasgow où joue également Miles Kane en amont de la sortie de son disque solo "Coup de Grâce", Alex Turner invite Miles Kane à prendre la lead guitar sur le titre 505[23], pour lequel il a collaboré à la version studio sur l'album Worst Favourite Nightmare.

Le 04 octobre 2018, alors en tournée pour son album solo "Coup de Grâce" à la Cigale à Paris, Miles Kane surprend la salle par une chanson ne faisait pas partie de la setlist du concert, introduite par ces mots : "I'd like to welcome my brother onto stage Mister Alex Turner" ("J'aimerais souhaiter la bienvenue sur scène à mon frère, Monsieur Alex Turner")[24]. Le duo interprète la chanson "Standing Next to Me", issue de leur premier album, pour la première fois après deux ans de pause du groupe. Les paroles "Two years have gone now / But I can't relate / To the never ending games / That you play" prennent alors une toute nouvelle saveur dans la bouche des deux artistes qui choisissent de se partager un micro plutôt que d'utiliser chacun le leur, pourtant mis à leur disposition. La reformation du duo, sidérant le public de la Cigale, a laissé place à une hystérie générale immédiatement relayée par les médias outre-manche et qualifiée de beatlemania en France[25].

Membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2008 : The Age of the Understatement
  • 2008 : Standing Next to Me
  • 2008 : My Mistakes Were Made For You
  • 2016 : Bad Habits
  • 2016 : Everything You've Come to Expect

B-Sides[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Arctic Monkeys – "Reckless Serenade" », Stereogum, (consulté le 3 avril 2016).
  2. Magazine Rock & Folk de , Alex Turner : « Notre album est pop, et alors ? »
  3. « Arctic Monkeys frontman to record surprise album this month », NME
  4. (en) Arctic Monkeys interviewé par Tom Doyle, Mojo, mai 2007, p. 96
  5. (en) « Random Rules:Alex Turner of Arctic Monkeys », The A.V. Club.
  6. (en) « Alex Turner and Miles Kane cover David Bowie », NME.
  7. « Turner's Shadow Puppets play debut gig », Digital Spy.
  8. (en) « Alex Turner and Miles Kane play second New York gig », NME.
  9. « Last Shadow Puppets and Jack White play secret Glastonbury gig », NME.
  10. Rascal Miles Monkeys around
  11. « Arctic Monkeys frontman 'would like to write James Bond theme' », 8Ball.co.uk.
  12. [vidéo] Visionner la vidéo sur YouTube
  13. [vidéo] Visionner la vidéo sur YouTube
  14. https://itunes.apple.com/fr/album/everything-youve-come-to-expect/id1073718644
  15. L'URL eycte.it redirige aléatoirement vers les neuf vidéos.
  16. [vidéo] Visonner la vidéo sur YouTube
  17. « Listen to “World Record: The Last Shadow Puppets - "Miracle Aligner"” posted by Zane Lowe on Apple Music. », sur Apple Music (consulté le 30 mars 2016)
  18. [vidéo] Voir sur YouTube
  19. « Rock en Seine : le groupe Oasis se bat en coulisse et annule sa tournée », Le Monde.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  20. « The Last Shadow Puppets reviennent avec un EP de reprises », OÜI FM, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  21. « The Last Shadow Puppets - The Dream Synopsis (EP) », Sound Of Britain,‎ (lire en ligne)
  22. (en) « Coup de Grace (Miles Kane album) », dans Wikipedia, (lire en ligne)
  23. (en-US) « Watch Arctic Monkeys duet with Miles Kane on '505' at TRNSMT festival », NME,‎ (lire en ligne)
  24. « Alex Turner rejoint Miles Kane pour un duo surprise à la Cigale », Les Inrocks, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  25. « [Live report] Les montagnes russes de Mile Kane à La Cigale - Benzine Magazine », Benzine Magazine,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]