Jet (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jet.
Jet
Description de cette image, également commentée ci-après
Jet en concert en 2004.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau de l'Australie Australie
Genre musical Rock alternatif, hard rock, garage rock
Années actives 20012012, depuis 2016
Labels Elektra Records, Atlantic Records EMI Group, Rubber
Site officiel www.jettheband.com
Composition du groupe
Membres Nic Cester
Chris Cester
Cameron Muncey
Mark Wilson

Jet est un groupe de rock alternatif australien, originaire de Melbourne. Il s'inspire de formations telles que les Beatles, les Sex Pistols, les Kinks, AC/DC, Oasis, Iggy Pop, The Offspring, Scorpions ou encore les Rolling Stones. Le groupe se sépare en mars 2012, et se reforme en 2016.

Biographie[modifier | modifier le code]

Première phase (2001–2012)[modifier | modifier le code]

Le quatuor, dont le nom s'inspire de la chanson Jet de Paul McCartney et les Wings parue fin 1973 sur l'album Band on the Run, a tout d'abord auto-produit un premier EP intitulé Dirty Sweet avant de signer en 2002 un contrat avec la maison de disques Elektra en Australie.

Il enchaîne ensuite avec un album très rock, Get Born, dont la chanson Are You Gonna Be My Girl retentit sur les ondes mondiales durant l'été 2003. Ce premier album, Get Born sorti en 2003 s'est vendu à environ 3,5 millions d'exemplaires dans le monde. Leur second album, Shine On, sorti fin 2006 et lancé avec le single Put Your Money Where You Mouth Is (une expression anglaise qui pourrait être traduire par Mets de l'argent sur tes paroles, que l'on peut utiliser lorsqu'on relève un défi). Le message est donc Pari tenu pour ce second album où l'on ressent cependant davantage les influences pop des Beatles ou d'Oasis, le nombre de ballades s'étant accru. Ils font la première partie des Red Hot Chili Peppers à Paris le 6 juillet 2007 ; deux ans plus tard, le sort en Australie leur troisième album, Shaka Rock.

Le , le groupe annonce sa séparation et publie le message suivant sur ses diverses pages officielles : « Un message pour nos fans : après de nombreuses et fructueuses années d'écriture, d'enregistrements et de tournées nous souhaitons vous annoncer la fin de notre groupe. À travers tous les pubs, les salles de concert, les stades et les festivals du monde, ce sont les fans qui ont rendu notre histoire possible et nous tenons à tous les remercier. Merci, et bonne nuit. »

Retour (depuis 2016)[modifier | modifier le code]

Le groupe se reforme en 2016[1]. En août 2017, le nouveau titre sort, My Name is Thunder en vedette avec le groupe d'électronique italien The Bloody Beetroots. Le morceau est décliné en deux versions. Une version « rouge » orientée électro mixée par le groupe italien. Une version « jaune » au sonorité rock mixée par le batteur de Jet, Chris Cester.

Membres[modifier | modifier le code]

  • Nic Cester – guitare, chant
  • Chris Cester – percussions, voix
  • Cameron Muncey – guitare, voix
  • Mark Wilson – basse

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 2004 : Rare Tracks

EP[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Dirty Sweet

Singles[modifier | modifier le code]

Année Titre Aus UK US US Main Rock US Mod Rock Can Album
2003 Are You Gonna Be My Girl 20 16 29 - 3 - Get Born
2003 Rollover DJ 31 34 - 14 14 - Get Born
2004 Look What You've Done 14 28 37 33 3 22 Get Born
2004 Cold Hard Bitch 33 34 55 1 1 - Get Born
2004 Get Me Outta Here - 37 - - - - Get Born
2006 Put Your Money Where Your Mouth Is - - - - 10 - Shine On

Musique de films[modifier | modifier le code]

Les titres de Jet ont été utilisés dans les bandes originales des films suivants :

  • Black heart on fire
    • Dans Tomorrow when the war Began

DVD[modifier | modifier le code]

En 2004, le groupe compte deux DVD live :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Darren Levin, « Jet, and the rise and fall of Melbourne’s nu-rock scene », sur fasterlouder.junkee.com, (consulté le 13 septembre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]