Mikhail Naimy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant libanais
Cet article est une ébauche concernant un écrivain libanais.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Mikhail Naimy
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités

Mīḫāˀīl Nuˁayma (ميخائيل نعيمة), né en 1889 et mort en 1988 à Beyrouth, est un écrivain et poète libanais.

Il poursuit des études ecclésiastiques au séminaire russe de Nazareth, puis à Poltava[1]. En 1911, il se rend aux États-Unis, où il s'installe jusqu'en 1931, y devenant ainsi un des plus brillants représentants de la diaspora arabe dans ce pays[1]. Il rentre au Liban, à Baskinta, en 1932[1]. Il meurt finalement le 1er mars 1988 à Beyrouth d'une pneumonie.

Pour ses études universitaires, il a vécu à Rennes, en France, 4 mois en 1919[2]. Il parle aussi de ce séjour à Rennes dans son livre de mémoire, Sab'oun (p.126).

Comme son maître et ami Gibran Khalil Gibran, Naimy souhaitait que le monde arabe réalise une « synthèse de la civilisation spirituelle de l'Orient et de la civilisation matérielle de l'Occident »[1]. Dans son ouvrage de critique littéraire, Al-Ghirbal (Le Crible) (1923), il définit ainsi sa propre conception de la poésie : « Elle doit exprimer ce que voit le regard intérieur du poète et ce qui mûrit en son cœur, au point de devenir une réalité objective dans sa vie »[1]. Naimy a écrit un total de 99 livres. Personnalité littéraire importante du Liban et du Moyen-Orient, son œuvre principale reste Le Livre de Mirdad[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (fr) Biographie de Mikhail Naimy (Encyclopædia Universalis)
  2. « Ashtarout, Cahier Hors-Série, Dossier sur Mikhail Naimy, 2002 »
  3. (fr) Biographie de Mikhail Naimy (Éditions du Septénaire)

Liens externes[modifier | modifier le code]