Michel Camus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Camus.
Michel Camus
Naissance
Namur (Belgique)
Décès (à 73 ans)
Paris
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Mouvement Transdisciplinarité avec Basarab Nicolescu et gnosticisme
Genres

Michel Camus est un écrivain français, né le 20 octobre 1929 à Namur (Belgique) et mort le à Paris. Il a utilisé deux pseudonymes : « Michel Fougères » et « Michel Enquerre ».

Parcours[modifier | modifier le code]

Poète, essayiste, il fut notamment producteur d'émissions de radio à France Culture, rédacteur en chef de la revue Obliques, de 1976 à 1993, codirecteur des éditions Lettres Vives avec Claire Tiévant depuis 1981, directeur de la collection L'Enfer de la Bibliothèque Nationale aux éditions Fayard de 1984 à 1988, y publiant de nombreux textes érotiques extraits de l'enfer de la BNF. En 1995, il reçoit le Grand prix international de poésie Lucian Blaga (Roumanie). Il est nommé membre d'honneur de l'Union des écrivains roumains en 1997. Il donne de fréquentes conférences dans des colloques internationaux, au Québec, au Portugal, au Mexique, au Brésil

Michel Camus se situe au cœur d’un courant de pensée, la transdisciplinarité, visant à créer des ponts non seulement entre les arts mais entre arts et sciences, aux côtés du physicien et poète Basarab Nicolescu, participant avec lui aux travaux du CIRET (Centre international de recherches et d'études transdisciplinaires [1]).

Cœur généreux, il œuvra jusqu'au bout, malgré sa longue maladie, sans ménager ses efforts, pour la reconnaissance de ses amis poètes, notamment Roberto Juarroz.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Nombreux travaux critiques sur Sade, Artaud, Daumal et Le Grand Jeu, le poète Adonis, Roberto Juarroz

Chez l'éditeur Lettres Vives (Paris)
Chez d'autres éditeurs

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]