Michel Benoit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Michel Benoit
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (65 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Michel Benoit est un écrivain français, romancier, historien, essayiste, et auteur de théâtre, né à Paris le .

Il est membre de la société des études robespierristes et des amis de Robespierre. Il publie Les Enquêtes du commissaire Merle, des romans policiers qui situent les enquêtes entre la Nièvre, le Cher et l'Allier.

En tant que président de l'association Lire à Saint-Pierre, il organise à- Saint-Pierre-le-Moûtier, un salon du livre[1] qui accueille une vingtaine d'écrivains de la région Bourgogne[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Michel Benoit se "met à table"

Michel Benoit est né et a poursuivi sa scolarité à Paris, puis il a étudié en école de commerce et suivi en candidat libre les cours d'histoire de la faculté de Vincennes. À l'école primaire il se passionne pour l'histoire et notamment la Révolution française. Il vit à Paris jusqu'en 1982. À chacun de ses déplacements, dans les Ardennes (de 1982 à 1992 et de 1998 à 2000), puis dans l'Aisne (de 1992 à 1998), dans la Nièvre entre 2000 et 2003 et en Côte d'Or entre 2003 et 2007 les "Révolutionnaires le poursuivront".

Depuis 2007, il réside à Saint-Pierre-le-Moûtier dans la Nièvre, poursuit ses travaux d'écriture et donne régulièrement des conférences sur les grands mystères de l’histoire[3].

Il se spécialise dans la période concernant la Révolution Française et s’intéresse à l’œuvre d’Albert Mathiez. Son premier essai historique concerne l’évasion de Louis XVII de la prison du Temple, qu’il situe le et s’intitule : L’affaire Louis XVII, autopsie d’un secret d’État aux éditions les Cerises aux Loups 2001[4]. À ce titre, il est membre du Cercle historique sur la question Louis XVII[5] et des Amis de Robespierre à Arras[6].

Durant le 1er semestre 2021, il participe à l’écriture de 10 chansons en écrivant 10 textes, mis en musique par Alban Jacques Bouquette. Celles-ci sont reprises sur l’album 21.

En septembre 2021 la Société des poètes et artistes de France (SPAF) lui décerne le premier prix de poésie 2021 à l’occasion de son concours annuel pour une série de 3 textes : Rue Saint-Martin, T’en souviens-tu, En ce temps-là…

Durant son séjour dans les Ardennes, Michel Benoit étudie les archives du département concernant la période révolutionnaire et publie aux Éditions Guéniot : Portraits de Révolutionnaires ardennais -Quand les Ardennes étaient sans culotte, ouvrage préfacé par Philippe Vuilque, député maire de Revin.

Durant son premier séjour dans la Nièvre, il s'installe à Decize et écrit Le dernier jour du Conventionnel Louis Antoine de Saint-Just. Ce récit est suivi d’histoires faisant revivre des personnages nivernais ayant vécu sous la période révolutionnaire et ayant connu une fin tragique. Le livre est publié aux Éditions Guéniot sous le titre : Saint-Just, apogée d’un silence, dernier regard ; Suivi de sept portrait de nivernais sous la révolution. Il est préfacé par Bernard Vinot, président de l’association des amis de Saint-Just[7].

Il rencontre Michel Huvet[8], chef de la rédaction locale au Bien Public à Dijon, avec qui il prépare le salon du livre de Dijon, lequel lui présente Gérard Gauthier, éditeur des Éditions de l’Armançon qui éditera en 2007 : 1793, la République de la tentation dans lequel Michel Benoit déclare prouver la culpabilité du député conventionnel Claude Basire dans l’affaire de la compagnie des Indes et qui sera guillotiné avec Danton le .

En 2007, les éditions de Borée le contactent. Il y publie en 2009 : Les Grands événements du nivernais qui est préfacé par le rédacteur en chef du Journal du Centre Jean-Yves Vif ; en 2014, Les Mystères du Cher en collaboration avec l’écrivain Jean-Claude Georges.

L’été 2014 voit les débuts de sa collaboration avec les magazines nationaux : Les Grandes Affaires de l'Histoire et Les Grandes Affaires Criminelles.

En , il publie aux Éditions Eyrolles, un nouveau livre reprenant la fin tragique de quinze personnages historiques ayant connu une fin mystérieuse sous le titre : Les Morts mystérieuses de l’Histoire[9],[10]

Intervenant en Histoire au Lycée Horticole Privé du Haut Nivernais dans des classes de terminal, il accompagne avec leur professeur Anne Magnard, le projet des élèves de baptiser une rose au nom de l’écrivain Romain Rolland. Elle est créée par les établissements André Eve.

Homme de théâtre[modifier | modifier le code]

En 2004, avec l’appui du Conseil général de la Nièvre, il investit les Forges de Guérigny en compagnie de la troupe de du Théâtre Carambole et du comédien et metteur en scène Pascal Tedes[11]. Ce dernier écrit une pièce : Le Peuple des Ronces où Michel Benoit joue le rôle de conseiller historique. La pièce sera jouée plusieurs fois, notamment à Luzy dans la Nièvre le

Michel Benoit écrit : Babaud, ou le prix de l’éternité à la suite d'une commande du Conseil général de la Nièvre à propos du tricentenaire de la naissance de l’industriel. Cette pièce sera éditée[12] et jouée les 19, 21 et aux Forges Royales de Guérigny[13].

En octobre 2017 il organise aux Forges de Guérigny deux journées autour du 250ème anniversaire de la naissance de Louis Antoine Saint-Just né à Decize en 1767. Il écrit pour cette occasion la pièce de théâtre «  D’entre les morts » qui sera jouée à plusieurs reprises par la troupe du Carambole Théâtre.

Romancier[modifier | modifier le code]

Il écrit une première nouvelle éditée chez Dominique Guéniot, Le petit être à gauche de la lune, le soir, quand la ville dort. À l’automne 2015, il édite aux éditions Rue des Boucheries, un récit autobiographique intitulé : Comment vous dire...

En 2017, il entreprend l'écriture de polars avec la sortie de Dernier Fric Frac[14] à la manière de Michel Audiard, en hommage au cinéma français des années 1960 et à son oncle Sylvain Lévignac.

La naissance du commissaire Merle[modifier | modifier le code]

En 2010 il publie son premier roman policier : La Belle marinière où l’on découvre pour la première fois le commissaire Augustin Merle[15]. Pour les besoins de la cause, le policier habite rue des Boucheries (ce sera le nom de la maison d’édition créée spécialement par l’auteur pour éditer ses romans policiers) et déambule dans les rues de Nevers ou sur les chemins de la Nièvre et du Morvan à la recherche d’un coupable qu’il ne tarde jamais à découvrir. L’année d’après, il éditera : L’affaire Saint-Bris puis : Berceuse pour un crime en 2012, en 2013 L’Hôtel du Cheval rouge, en 2014 L’assassin de la ligne 7, en 2015, La maison de l’éclusier qui sera publiée dans le Journal du Centre sous la forme de feuilleton durant plusieurs mois et Thérèse est morte, en 2016, aux éditions De Borée Centre France un recueil de trois enquêtes inédites du commissaire Merle : Vendanges mortelles, Fleur des gares et La nuit du Pénitent sous le titre : Merle voit rouge[16].

En les 4 premiers volumes des enquêtes du commissaire Merle sont rééditées chez de Borée sous le titre : Qui êtes-vous Merle ?[17].

En , trois romans, L'Assassin de la ligne 7, La Maison de l'éclusier et Thérèse est morte sont réédités sous le titre Rendez-vous avec Merle[18] par les éditions De Borée. Il publie également une autre enquête du Commissaire Merle, Rue des Boucheries, en clin d'œil à l'adresse du Commissaire à Nevers.

En 2018, c'est sous le titre Les Iris rouges que l'auteur poursuit l'aventure du Commissaire Merle. Un roman policier plus intimiste où les sentiments se mêlent à l'enquête.

La naissance d’Ethon Blimiec[modifier | modifier le code]

En 2020 il crée un nouveau personnage de roman. Un détective privé qui portera pour nom son anagramme Ethon Blimiec. Un univers policier qui se déroule dans les années 1970 où l’on découvre un personnage insolite qui déjoue tous les codes. En créant son agence de détective, l’agence Mogador, rue de la butte aux cailles, Ethon Blimiec va devoir résoudre un grand nombre d’énigmes policières.

Le projet se concrétise rapidement et est présenté aux Éditions Lucien Souny. Véronique Thalbuis, devient son éditrice et publie en mars 2021 dans la collection Plumes noires les deux premiers romans de la série : La naissance d’un privé Ethon Blimiec et Sans fleurs et sans couronnes.

Essayiste[modifier | modifier le code]

En 2014, il publie aux éditions Rue des Boucheries une sélection de chroniques écrites sur son blog : Le blog de Michel Benoit qu’il tient depuis 5 ans. Les articles sont illustrés par son ami le peintre Gérard Lesoeur[19] sous le titre : Mes pensées, mes chagrins, mes coups de gueule ! Suivi des nouvelles du bistro d’en bas.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Essais historiques[modifier | modifier le code]

  • L'affaire Louis XVII, autopsie d'un secret d'État. Éditions Les Cerises aux loups, 2001 (ISBN 2-913275-18-4)
  • Portraits de révolutionnaires ardennais- Quand les Ardennes étaient sans culottes, préface de Philippe Vuilque, député des Ardennes. Éditions Dominique Guéniot, 2002 (ISBN 2-87825-223-3)
  • Saint-Just : apogée d'un silence : dernier regard ; suivi de Sept portraits de Nivernais sous la Révolution préface de Bernard Vinot, agrégé de l'université, docteur en histoire. Éditions Dominque Guéniot, 2003 (ISBN 2-87825-255-1)
  • 1793, la République de la tentation : une affaire de corruption sous la Ire République. Éditions de l'Armançon, 2008 (ISBN 978-2-84479-117-7)
  • Les Grands Événements du Nivernais au XXe siècle, de 1900 à 2000. Éditions de Borée, (ISBN 978-2-84494-972-1)
  • Les Mystères du Cher, co-écrit avec Jean-Claude George. Éditions de Borée, 2014 (ISBN 978-2-8129-0598-8)
  • Les morts mystérieuses de l'histoire. Éditions Eyrolles, 2016 (ISBN 978-2-212-56442-6)
  • Saint-Just, la liberté ou la mort. Éditions De Borée Centre France,
  • Les grands événements de l'Histoire. Editions Marivole, 09/2018. 171 p. (ISBN 978-2-36575-441-5)[20]
  • La guillotine : La religion du couteau. Editions Marivole, (Collection Documents et Histoire). 145 p. (ISBN 978-2365754576)[21]

Articles[modifier | modifier le code]

  • Qui a eu la tête de Rosbespierre ? in Les grandes affaires de l'Histoire, no 25 : 20 événements qui ont bouleversé l'histoire de France. p. 50-55
  • De Golfe-Juan à Paris : le "vole de l'Aigle" in Les grandes affaires de l'Histoire, no 25 : 20 événements qui ont bouleversé l'histoire de France.p. 61-65
  • L'appel du in Les grandes affaires de l'Histoire, no 25 : 20 événements qui ont bouleversé l'histoire de France.p. 101-103
  • Montoire : les premiers pas vers la collaboration in Les grandes affaires de l'Histoire, no 25 : 20 événements qui ont bouleversé l'histoire de France. p. 109-113

Essais[modifier | modifier le code]

  • Mes pensées, mes chagrins, mes coups de gueule ! ; suivi de Les dernières du bistrot d'en bas, illustrations de Gérard Lesoeur. Rue des boucheries éditions, 2014 (ISBN 979-10-94260-00-5)
  • Comment vous dire. Rue des boucheries éditions, 2015 (ISBN 979-10-94260-18-0)
  • Quand sonnent les sirènes : Entretien. Les éditions Mutines, 2019. 55 p. (ISBN 9782491189006)

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Le peuple des ronces, en collaboration avec Pascal Tédes. Pièce dramatique en deux actes sur le neuf Thermidor. Création aux Forges royales de Guérigny en par la troupe Le Carambole
  • Babaud ou le prix de l'éternité. Dramatique en deux scènes. Éditions Dominique Guéniot, 2006 (ISBN 2-87825-358-2). Création aux Forges royales de Guérigny les 19 et par la troupe Le Carambole
  • D'Entre les morts. Une pièce de Michel Benoit avec la participation de Pascal Tédes. Pièce dramatique en un acte. Création pour les cérémonies de commémoration du 250e anniversaire de la naissance de Louis-Antoine de Saint-Just.

Poésie et chansons[modifier | modifier le code]

  • Ce n'est pas la Loire à boire. Éditions Flagrant d'Elie, 2009 (ISBN 9782952665629)
  • En 2021, Il obtient le 1er prix de poésie de la Société des Artistes de France pour son poème «  La rencontre » La même année, Il écrit une quinzaine de chansons en collaboration avec le musicien Alban Jacques Bouquette et participe à la création de plusieurs chansons dont il fait les textes avec le musicien Michel Naroun.

Romans[modifier | modifier le code]

  • Le petit être à gauche de la lune, le soir, quand la ville dort. Éditions Dominique Guéniot, 2004 (ISBN 2-87825-302-7)
  • Berceuse pour un crime (Une enquête du commissaire Merle). Rue des Boucheries Éditions, 2012 (ISBN 9782954055626)
  • L'Hôtel du Cheval rouge (Une enquête du commissaire Merle). Rue des boucheries Éditions, 2013 (ISBN 978-2-9540556-4-0)
  • L'Assassin de la ligne 7 (Une enquête du commissaire Merle). Rue des boucheries Éditions, 2014 (ISBN 978-2-9540556-8-8)
  • La Belle Marinière (Une enquête du commissaire Merle). Rue des Boucheries Éditions, 2014 (ISBN 979-10-94260-02-9)
  • La Maison de l'éclusier, (Une enquête du commissaire Merle). Rue des Boucheries éditions, 2015 (ISBN 979-10-94260-04-3)
  • Thérèse est morte, (Une enquête du commissaire Merle). Rue des boucheries éditions, 2015 (ISBN 979-10-94260-00-5)
  • Merle voit Rouge : Vendanges mortelles, suivi de Fleur de gare et de La nuit du pénitent (Les enquêtes du commissaire Merle). De Borée (Polar), 2016. (ISBN 978-2-8129-1966-4)
  • Qui êtes-vous Merle ? (Les enquêtes du commissaire Merle). De Borée (Polar), 2016. (ISBN 978-2-8129-2024-0)
  • Rendez-vous avec Merle (Les enquêtes du commissaire Merle). De Borée (Polar), . (ISBN 978-2-8129-204-4-8)
  • Dernier fric-frac. De Borée (Polar), . (ISBN 978-2-8129-2116-2)[22],[23]
  • Rue des Boucheries (Les enquêtes du commissaire Merle). De Borée (Polar), Centre France Livre, 2017. (ISBN 978-2-8129-2164-3)

Trois nouvelles enquêtes du commissaire Merle. L'évadé de Moulins - Merle et les bons enfants - L'écluse N°47 bis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Salon du livre "seconde édition" de Saint-Pierre-le-Moûtier », sur rcf.fr,
  2. La rédaction, « Deuxième édition pour le Salon du Livre », sur www.lejdc.fr, (consulté le ).
  3. Centre France, « L’écrivain Michel Benoît est venu parler des disparitions intrigantes à la librairie Le Millefeuille » (consulté le )
  4. Michel Benoit, préface Anthony Frot, Comment vous dire..., Nevers, Rue des Boucheries, , 128 p. (ISBN 979-10-94260-18-0), p. 20
  5. « Accueil - Cercle d'Études Historiques sur la Question Louis XVII », sur www.cercle-louisxvii.com (consulté le )
  6. « L'ARBR « Les Amis de Robespierre » », sur www.amis-robespierre.org (consulté le )
  7. « Association pour la sauvegarde de la maison de Saint-Just », sur antoine-saint-just.fr (consulté le ).
  8. http://www.crl-bourgogne.org/index/annuaire_fiche/auteur/793/huvet.html
  9. RTL. L'heure du crime par Jacques Pradel. Marilyn Monroe a-t-elle été assassinée ? Émission du 18 avril 2016 à 15 h
  10. « Calamity Jane dans La Curiosité », sur rtl.fr,
  11. http://repertoire.chartreuse.org/auteur572.html
  12. Babaud ou le prix de l'éternité. Dramatique en deux scènes. Éditions Dominique Guéniot, 2006 (ISBN 2-87825-358-2)
  13. Nevers ça me botte, Français : Représentation le dimanche 22 octobre 2006, (lire en ligne)
  14. Michel Benoit, Dernier fric-frac, Clermont-Ferrand, De Borée, , 147 p. (ISBN 978-2-8129-2116-2)
  15. Centre France, « [Interview décalée] Michel Benoit : "Je suis de Nevers, Nevers en France" », sur lejdc.fr (consulté le )
  16. « Michel BENOIT, Ecrivain, essayiste, auteur de théâtre, Historien », sur rcf.fr,
  17. Centre France, « L’écrivain Michel Benoît en dédicaces à Clamecy, avant de nouvelles aventures en 2017 » (consulté le )
  18. Michel Benoit, Rendez-vous avec Merle, Clermont-Ferrand, De Borée, , 293 p. (ISBN 978-2-8129-2044-8)
  19. « GERARD LESOEUR - Artiste », sur galerie-com.com (consulté le ).
  20. a et b « Michel Benoit en dédicace à la librairie Le Millefeuille, samedi », sur lejdc.fr,
  21. Anibal, Sylvie, « L'auteur Michel Benoit dans son dernier livre : "Guillotin n'a pas inventé la guillotine" », sur lejdc.fr, Le Journal du Centre,
  22. « Michel Benoît a dédicacé Dernier Fric Frac, samedi », sur lejdc.fr,
  23. « Dernier Fric Frac, une histoire de petit truands signée Michel Benoit », sur lejdc.fr,
  24. Journal du Centre, « L’auteur nivernais Michel Benoit à la rencontre des lecteurs, samedi, à la bibliothèque », sur lejdc.fr, Journal du Centre,
  25. Anibal Sylvie, « Crimes aux Buttes-Chaumont, une nouvelle aventure du commissaire Merle par le Nivernais Michel Benoit », Journal du Centre,‎ (lire en ligne)