Michael Rakowitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Michael Rakowitz 
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Michael Rakowitz 
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Massachusetts Institute of Technology
Université d'État de New York à Purchase (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Site web

Michael Rakowitz, né le à Great Neck (Long Island, dans l'État de New York), est un artiste américain issu d'une famille juive irakienne[1]. Il est professeur agrégé en théorie et pratique de l'art à la Northwestern University, à Evanston, dans l'Illinois[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Michael Rakowitz étudie au Purchase College jusqu'en 1995, puis obtient une maîtrise au Massachusetts Institute of Technology de Cambridge jusqu'en 1998[3]. Entre septembre 2002 et mai 2006, il est professeur au département d'études sculpturales du Maryland Institute College of Art, et depuis 2006, il est professeur agrégé en théorie et pratique de l'art à la Northwestern University.

Outre des projets dans l'espace public urbain, il réalise en 2010 une exposition personnelle à la Tate Gallery of Modern Art de Londres, et participe notamment aux biennales de Sydney (2008), la d'Istanbul (2007) et de Sharjah (2007).

The Invisible Enemy Should Not Exist, Londres, 2018.

Après qu'un membre de la milice terroriste État islamique a détruit un authentique Lamassu en pierre avec une perceuse à percussion en 2015, Rakowitz recrée en 2018 ce démon protecteur de la Mésopotamie antique. Le Lamassu est composé de 10 500 boîtes vides de sirop de datte irakiennes, représentatives d'une industrie autrefois réputée décimée par les guerres en Irak. Pour faire référence aux biens culturels perdus et détruits de l'Irak et rappeler ce qui n'existe plus sur Terre, son œuvre d'art, The Invisible Enemy Should Not Exist, est placée sur le « Quatrième socle de Trafalgar Square », une place animée de Londres[4].

En 2021, il crée une œuvre pour commémorer l'opération Dynamo, Cast Away, exposée sur la plage de La Panne, en Belgique, lors de la triennale Beaufort[5].

Rakowitz vit à Chicago[2].

Expositions (sélection)[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Alexander Menden, « Schutzdämon aus Datteldosen », Süddeutsche Zeitung,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. a et b « Rakowitz »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), site de la documenta 13
  3. « Kurzbiografie »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), suri Lombard Freid Projekts
  4. « 'The Invisible Enemy Should Not Exist', Michael Rakowitz 2018 », in: Fourth Plinth: past commissions, site london.gov.uk, consulté le 14 août 2021.
  5. « Michael Rakowitz : Cast Away », site de Beaufort21, consulté le 14 août 2021.
(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Michael Rakowitz  » (voir la liste des auteurs).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :