La Panne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Panne.

La Panne
(nl) De Panne
La Panne
Les dunes et la plage.
Blason de La Panne
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Communauté Drapeau de la Flandre Communauté flamande
Province Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale
Arrondissement Furnes
Bourgmestre Bram Degrieck (CD&V) (Het Plan B) (2019-24)
Majorité Het Plan B, Actie, N-VA (2019-24)
Sièges
Lijst Burgemeester
Actie
Het Plan B
N-VA
21 (2019-24)
10
6
4
1
Section Code postal
La Panne
Adinkerque
8660
8660
Code INS 38008
Zone téléphonique 058
Démographie
Gentilé Pannois
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
11 129 ()
48,96 %
51,04 %
466 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
16,67 %
57,33 %
26,01 %
Étrangers 7,23 % ()
Taux de chômage 12,17 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 12 574 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 51° 06′ nord, 2° 35′ est
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
23,90 km2 (2005)
44,73 %
4,86 %
22,67 %
27,74 %
Localisation
Localisation de La Panne

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
La Panne

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
La Panne
Liens
Site officiel www.depanne.be

La Panne (en néerlandais De Panne) est une commune néerlandophone de Belgique située en Région flamande dans la province de Flandre-Occidentale.

C'est une petite station balnéaire, située sur la mer du Nord. Elle est appréciée par les touristes, entre autres, pour sa grande plage dont la largeur atteint par endroits 250 m à marée basse, sa longue digue commerçante, et pour la proximité du parc naturel du Westhoek. Le char à voile y est beaucoup pratiqué.

Cette ville est la localité la plus occidentale de la Belgique sur la mer du Nord avant la frontière française.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La Panne tire son nom de celui des zones inter-dunaires humides, également appelées pannes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Dunes[modifier | modifier le code]

La Panne possède un tiers de toutes les dunes du littoral belge. Celles-ci sont considérées comme les plus belles de la mer du Nord. Aux portes de la station, la réserve naturelle du Westhoek dévoile 340 hectares de dunes, à parcourir sur dix kilomètres de sentiers.

Les dunes se subdivisent, à La Panne, en plusieurs groupes :

La plage de la Panne est une des plus larges de la côte belge. Elle est longue de 5 km et n’a pas de brise-lames.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Au sud, à Adinkerque, se trouvent les étangs Markey.

Communes limitrophes de La Panne
Mer du Nord Coxyde
Bray-Dunes (Drapeau de la France France)
(Hauts-de-France)
La Panne Furnes
Ghyvelde (Drapeau de la France France)
(Hauts-de-France)
Les Moëres

Transports[modifier | modifier le code]

Intermodalité à la gare de La Panne avec le Tramway de la côte belge et un bus du réseau de Dunkerque.

La Panne est desservie par le tramway de la côte belge appelé en néerlandais « De Kusttram » (Le tram du littoral) qui parcourt 70 km jusqu'à Knokke-Heist, à la limite de la frontière des Pays-Bas.

Son terminus à Adinkerke-La Panne assure l'interconnexion avec la ligne de chemin de fer n° 73 (Deinze-Lichtervelde-Dixmude-Furnes) à la gare d'Adinkerque-La Panne.

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Les dunes et la plage.

Les domaines naturels y sont nombreux et étendus : 340 ha pour la réserve naturelle du « Westhoek », 61 ha pour la réserve communale du « Oosthoek », 45 ha pour le « Calmeynbos » et 100 ha pour le domaine de « Cabour ».

On peut notamment visiter « le Sahara », une promenade « dunière » de 400 m de large, où on trouve des dunes à différents stades de formation. On y rencontre de nombreux animaux comme l’hermine, la martre, le petit duc, le crapaud, le triton et bien entendu, le lapin.

Climat[modifier | modifier le code]

La ville de La Panne possède un climat océanique. La période hivernale est fraîche car la température de l'eau est souvent supérieure à la température de l'air. Elle garde plus facilement de douceur alors que les plaines, sans présence d'eau, la température est plus basse. Le mois le plus froid est janvier. La période estivale est douce car la température de l'eau est souvent inférieur à la température de l'air dans l'après-midi. Elle garde moins facilement de douceur alors qu'en plaines, la température va plus vite grimper. Le mois le plus chaud est août.

Concernant les intersaisons, ils sont particuliers :

  • Au printemps, en temps normal, les températures doivent grimper assez vite jusqu'en été mais La Panne diffère du fait de sa localisation en bord de mer, sa température dégage des gaz qui font baisser légèrement la température de l'air car tout l'hiver, la mer a stocké le froid. En résumé, la température grimpe moins vite que les villes les plus éloignées de la mer.
  • En automne les températures font le contraire, elles chutent jusqu'en hiver. C'est le mois de novembre qui subit tout de même la plus grande chute (4 à 5 degrés en moins par rapport au mois d'octobre). En résumé, la température à La Panne baisse moins vite que les villes qui sont plus éloignées de la mer car, en plaines, sans la présence de la mer, la température chute plus vite.

Les précipitations sont abondantes toute l'année. La moyenne annuelle de précipitations est de 654 mm, le mois le plus pluvieux est août (71 mm) et le moins pluvieux est avril (36 mm).

Histoire[modifier | modifier le code]

La Panne est un lieu peuplé de longue date puisqu'on y a retrouvé des vestiges d'habitats protohistoriques, romains et post-romains. Peuvent être cités à ce titre des bronzes d'Hadrien, Marc-Aurèle, denier d'argent de Postume, Sévère Alexandre, Commode, ainsi que des monnaies des Ambiani, piécettes anglo-saxonnes (VIe au VIIIe siècle, p.J. C.), un denier mérovingien en argent[7].

C'est à La Panne que le premier roi des Belges, Léopold Ier de Belgique, mit le pied sur « ses » terres le . Un monument commémore cet évènement devant l'esplanade qui porte son nom.

La station balnéaire, desservie par un tramway tracté par un cheval, au début du XXe siècle.

C'est également à La Panne que le roi Albert Ier de Belgique séjourna durant la Première Guerre mondiale, après que l’armée belge se fut retranchée derrière l’Yser, le , et que l'Allemagne eut pris possession de la quasi-totalité du territoire belge.

C'est également à La Panne que se trouvait pendant la Grande Guerre l'hôpital « L'Océan » dirigé par le Dr Depage[8].

Le peintre Albert Besnard, alors directeur de l'Académie de France à Rome, fit en novembre 1916 le voyage pour exécuter la commande du portrait du roi et de la reine des Belges[9].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Bourgmestres d'Adinkerque
Période Identité Étiquette Qualité
1911 1932 Ernest d'Arripe    
1933 1936 Abel De Wulf    
1938 1938 Jozef Van Bellinghen    
1939 1942 Leon Demailly    
1942 1944 Karel Charlet    
1944 1947 Leon Demailly    
1947 1964 Honore Oscar Gevaert    
1965 1982 Raphaël Versteele    
1982 1988 Gilbert Bossuyt    
1989 1994 Johan Degrieck    
1995 2007 Willy Vanheste    
2008 2012 Robert Butsraen    
2013 2018 Ann Vanheste sp.a  
2018 En cours Bram Degrieck Plan B  

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Vue de La Panne de nuit.

Démographie[modifier | modifier le code]

Elle comptait, au , 11 183 habitants (5 487 hommes et 5 696 femmes), soit une densité de 467,91 habitants/km²[10] pour une superficie de 23,90 km².

Le tableau ci-dessous présente un graphique de l'évolution de la population de la commune (la commune de La Panne étant née de la fusion des anciennes communes de La Panne et d'Adinkerque, les données ci-après intègrent les deux communes dans les données avant 1977)[11].

  • Source:DGS - De:1806 à 1970=recensement de la population au 31 décembre; depuis 1980= population au 1er janvier[12]


Culte[modifier | modifier le code]

La ville de La Panne compte plusieurs églises : l'église Notre-Dame de Fatima, l'église Saint-Audomar, l'église Saint-Pierre[13].

Par ailleurs, la ville compte quatre cimetières : le cimetière militaire anglais d'Adinkerque, le cimetière de l'église Saint-Audomar, le cimetière militaire belge d'Adinkerque, le cimetière militaire belge de La Panne et son pendant civil[13].

Économie[modifier | modifier le code]

La Panne est d'abord un lieu de villégiature dont l'activité principale est le tourisme en raison de sa proximité avec la côte et le parc d'attractions Plopsaland (anciennement Meli Park).

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Hôtel Mon Bijou de La Panne (monument historique, destruction prévue).
Monument à Léopold Ier

Monuments et lieux touristiques[modifier | modifier le code]

Image panoramique de la plage de La Panne.
  • Le quartier Dumont, du nom des architectes Albert Dumont et son fils, Alexis Dumont, comprend environ 500 villas de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. Elles ont pour beaucoup été construites entre 1882, lorsqu'un riche propriétaire terrien bruxellois, M. Calmeyn, commande plusieurs villas à Albert Dumont, et 1914, date du début de la Première Guerre mondiale.
  • Le monument dédié au roi Léopold Ier.
  • L'hôtel Mon Bijou, fermé depuis octobre 2016.

Manifestations et évènements[modifier | modifier le code]

Chars à voile sur la plage.

Une course de chars à voile est un événement connu internationalement. Elle a lieu chaque année au mois de septembre. La toute première course de chars à voile ayant été organisée sur la longue plage de la Panne date du début du XIXe siècle.

Au printemps, se déroule également une course cycliste appelée les « Trois Jours de La Panne ».

Fin novembre ou début décembre se déroule la Beach Endurance : une course cycliste sur sable d'une cinquantaine de kilomètres.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason La Panne.svg
La commune possède des armoiries qui lui ont été octroyées le 11 juin 1991. La Panne est devenue une commune indépendante en 1911 après sa séparation d'avec Adinkerque. Comme La Panne se développait plus vite, Adinkerque a été fusionnée avec La Panne en 1977 et le nom de La Panne lui a été acquis. Adinkerque a une histoire territoriale compliquée. Ce n'était pas un territoire séparé, mais il y avait 35 petits territoires sur son territoire. Quatre d'entre eux avaient des pouvoirs judiciaires supérieurs, le plus important étant le Hof Marienhove. Les trois diamants sont issus des armoiries de la famille Cambdry, qui possédait le Marienhove de 1694 à 1753. Tout le territoire était une partie de la région de Furnes (Kasselrij van Veurne) et le lion de Furnes a été ajouté comme deuxième élément.
Blasonnement : Partie; au premier d'azur à trois losanges d'or (Adinkerque); au 2 d'argent au lion de sinople.
Source du blasonnement : Heraldy of the World[14].



Blason La Panne2.svg
Armoiries de La Panne avant 1977



Blason ville be Adinkerke.svg
La commune d'Adinkerque possédait des armoiries qui ne semblent pas lui avoir été octroyées officiellement. Elles sont identiques à celles de la famille des seigneurs de Cambry de Beaudimont. La famille a possédé des terres dans la région d'Adinkerque pendant un certain temps. Le pourquoi du choix de ces armoiries n'est pas clair, beaucoup d'autres familles possédant des terres pendant une période bien plus longue que cette famille.
Source du blasonnement : Heraldy of the World[15].



Personnes liées à la commune[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Compléments[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]