Michael Berry (physicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berri et Michael Berry.

Sir Michael Victor Berry, né le dans le Surrey, est un physicien théoricien britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est professeur à l'université de Bristol depuis 1967. Il est élu membre de la Royal Society, le 18 mars 1982[1] et membre de la Royal Society of Edinburgh en 2005.

Il est notamment reconnu pour ses travaux sur les phases géométriques, qui sont parfois appelées "phases de Berry"[2].

En 1994, il a reçu le premier prix "Science pour l'art", décerné par le groupe LVMH[2].

Il a été fait chevalier en 1996[3].

Il a reçu le prix Wolf de physique en 1998, et la médaille Lorentz en 2014.

Il est considéré par certains comme nobélisable[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) [PDF] List of Fellows of the Royal Society, 1600-2007. A-J, p. 33.
  2. a et b « Michael Berry, un géomètre des ondes », La Recherche, no 269, 1994, p. 1066 et 1067.
  3. (en) Notice sur maths.usyd.edu.au.
  4. « Des Ig Nobel pas si nuls », La Recherche, no 423, octobre 2008, p. 87. À la fin de l'article, une mention signale que, parmi les récipiendaires des IgNobel, Michael Berry et André Geim sont de potentiels prix Nobel.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]