Mazan (auteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mazan
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Pierre LavaudVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Conjoint
Autres informations
Membre de
Distinction
signature de Mazan (auteur)
signature

Mazan, de son vrai nom Pierre Lavaud, est un auteur de bande dessinée, né le à Périgueux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mazan en 2017

Après des études aux Beaux Arts d'Angoulême, il signe son premier contrat avec les éditions Delcourt en 1988 et remporte la même année le prix Alfred Avenir. Il est nommé au Festival d'Angoulême 1992 pour l'Alph'Art du Coup de Cœur[1] et celui du Public. Mazan est primé en 2001 pour Dans l'cochon tout est bon. Il est aussi l'un des membres fondateurs de l'Atelier Sanzot et de l'atelier du Marquis situés à Angoulême.

Mazan participe depuis 2010 à des campagnes de fouilles archéologiques et paléontologiques, suivant par le dessin l'évolution de certains chantiers, dont le site paléontologique d'Angeac-Charente[2]. Il collabore aux missions Franco-laotiennes Dinosavan de 2012 à 2016, dirigées par le paléontologue Ronan Allain et participe à la découverte d'une nouvelle espèce de dinosaures : Ichthyovenator laosensis[3],[4].

En 2016, il devient ambassadeur de la ville d'Angoulême[5].

Vie familiale[modifier | modifier le code]

Mazan est marié avec Isabelle Dethan, autrice de bande dessinée ; ensemble, ils ont créé plusieurs ouvrages, comme Khéti, fils du Nil (4 volumes)[6].

Publications[modifier | modifier le code]

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Aux éditions Delcourt
  1. Au-delà des portes , 2006.
  2. Le Roi des grenouilles 2007.
  3. Mémé la momie, 2009.
  • Le Jugement d'Osiris, 2010.
  • « Dans et sur mes bras », dans Yannick Noah : Traits métis, 2007.
  • Donjon Crépuscule t. 7 : La Fin du Donjon, avec Lewis Trondheim et Joann Sfar, 2014.
Autres maisons d'édition
164. Notre dame de Paris, 1997.
189. À l'Ouest, rien de nouveau, 1999.
218. Perceval, 2002.
236. Gargantua, 2003.
  1. Mimo, sur la trace des dinos, 2012.
  2. Mimo et les Dinosaures des antipodes, 2015.

Illustration[modifier | modifier le code]

Livre jeunesse
  1. Les Mange mémoire, 2000.
  2. Les Fantômes d'Aham, 2000.
  3. La Balade du trouvamour, 2000.
  4. Dans les griffes de Ggrok, 2001.
  • Gérard Moncomble, Ulûpi : Princesse chipie, Gulf Stream, coll. « Gulf Stream Junior », 2005.
  • Gérard Moncomble, Le Voyage de la princesse Ulûpi, Gulf Stream, coll. « Gulf Stream Junior », 2008.
  • Éric Wantiez, Tatsu : Le Garçon de la pluie, Scutella, 2013.
Recueils d'illustrations
Autres
  • Didier Néraudeau et Romain Vullo, Fossiles de la préhistoire charentaise, Éditions du Croix vif, 2013.
  • Ronan Allain, Jean-François Tournepiche, Dominique Abit, Dinosaures, les géants du vignoble, Eidola, 2017.

Prix[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thierry Groensteen et collectif, Primé à Angoulême : 30 ans de bande dessinée à travers le palmarès du festival, Éditions de l'An 2, (ISBN 2-84856-003-7)
  2. Charente-Libre
  3. « PressReader.com - Connecting People Through News », sur www.pressreader.com (consulté le 27 mai 2017)
  4. « Bande dessinée : Mimo, le dinosaure, repart à l’aventure », sur SudOuest.fr (consulté le 27 mai 2017)
  5. « 49 ambassadeurs pour faire rayonner Angoulême », sur CharenteLibre.fr (consulté le 27 mai 2017)
  6. Emmanuelle Chiron, « Deux auteurs pour une seule bulle », Sud Ouest,‎ (lire en ligne).
  7. Nicolas Pothier, « Tiens, voilà du boudin ! », BoDoï, no 27,‎ , p. 12.
  8. « BD: le dessinateur Mazan couronné du Grand Prix de l’académie de Saintonge », sur CharenteLibre.fr (consulté le 10 février 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]