Maya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Maia.

Sur les autres projets Wikimedia :

Maya est un nom commun ou propre qui peut avoir plusieurs significations :

Ethnologie[modifier | modifier le code]

En ethnologie :

Toponymes[modifier | modifier le code]

Maya est un nom de lieu notamment porté par :

Drapeau de la République du Congo République du Congo[modifier | modifier le code]

Drapeau de Cuba Cuba[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Espagne Espagne[modifier | modifier le code]

Drapeau de la Suisse Suisse[modifier | modifier le code]

  • Maya, montagne située dans le canton du Valais (on dit la Maya).

Drapeau de la Thaïlande Thaïlande[modifier | modifier le code]

  • Maya Bay, a Kho Phi Phi.

Mythologies, religions et philosophies[modifier | modifier le code]

Audiovisuel[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Album[modifier | modifier le code]

Prénom[modifier | modifier le code]

  • Maya ou Maïana ou Maia est un prénom féminin, qui dérive de Marie, d'étymologie hébraïque mar-yam (goutte de mer), symbolisant grâce, tendresse et noblesse.

Patronymes[modifier | modifier le code]

Maya est un nom de famille notamment porté par :

Divers[modifier | modifier le code]

  • Autodesk Maya est un logiciel Solution 3D d'Autodesk.
  • Maya est un jeu d'arcade.
  • le Maya, un croiseur lourd de la Marine impériale japonaise durant la Seconde guerre mondiale.
  • Maya désigne l'avion d'entraînement standard des forces du Pacte de Varsovie, dans la codification OTAN, Aero L-29 Delfin.
  • Maya est un jeu de dés se rapprochant du menteur. Il se joue à l'aide de 2 dés. Le maya s'obtient en formant un 2 et un 1. Le premier joueur lance les dés et cache le résultat obtenu, ensuite il annonce une valeur de dés (cette dernière se calculant en faisant du plus grand chiffre la dizaine et le plus petit l'unité. La combinaison la plus forte est le maya, le 21, puis vient 41, les paires et les autres combinaisons enfin) soit la valeur exacte, soit une autre valeur, le second joueur estime alors si il est capable de faire autant ou plus que la valeur annoncée ou si le premier joueur ment. Il lance à son tour les dés et annonce ensuite au troisième un résultat forcément supérieur ou égal. Le quatrième joueur annonce alors menteur ou lance les dés et la partie se poursuit.