Jostein Gaarder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jostein Gaarder
Description de cette image, également commentée ci-après
Jostein Gaarder en 2009
Naissance (66 ans)
Oslo Drapeau de la Norvège
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture norvégien

Jostein Gaarder (/ˈju:staɪn ˈgɔːrdər/), né le à Oslo, est un écrivain et philosophe norvégien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jostein Gaarder naît dans une famille où il bénéficie d'une éducation pédagogique. Son père est directeur d'une école et sa mère est enseignante mais aussi autrice de livres pour enfants[1]. Cette influence l'amène à écrire ses récits du point de vue d'un enfant, explorant leur capacité à s'interroger sur le monde. Il utilise généralement la métafiction dans son travail, narrant des mises en abymes dans ses histoires[2]. Jostein Gaarder fréquente l'école de la cathédrale d'Oslo ainsi que l'université d'Oslo, étudiant les langues scandinaves et la théologie. En 1974, il épouse Siri Dannevig. Cinq ans plus tard, sa famille et lui déménagent à Bergen. Il enseigne par la suite la philosophie et l'histoire des idées avant de se lancer dans la littérature. C'est en effet pendant cette période qu'il commence à écrire des romans de fiction. Son premier travail, Diagnosen og Andre Noveller (Le Diagnostic et autres histoires), est publié en 1986, suivi par Froskeslottet (Le château de grenouille) en 1988 et Kabalmysteriet (Le mystère solitaire) en 1990[1]. Il connaît dans son pays un succès unanime pour son œuvre d'une profonde originalité. Son roman Le Monde de Sophie, publié en 1991 en Norvège et traduit (entre autres en français) en 1995, le fait connaître et le consacre définitivement auprès de la critique et du grand public, non seulement en Norvège mais également à l'étranger[3].

En parallèle de son œuvre littéraire, il créée la fondation Sophie (pour la défense de l'environnement) qui décerne chaque année le Prix Sophie pour récompenser des actions en faveur de l'environnement et du développement durable.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Polémique[modifier | modifier le code]

Gaarder est accusé d'antisémitisme à la suite d'une unique chronique[4] publiée le , par le quotidien norvégien Aftenposten. L'écrivain s'exprime sur cette polémique dans Le Monde[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Eric Eydoux, Histoire de la littérature norvégienne, Caen, Presses Universitaires de Caen, 2007, 526 pages.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :