Matthieu Jost

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jost.
Matthieu Jost
CARRON JOST 08TEB by Carmichael.jpg
Matthieu Jost et Pernelle Carron au Trophée Éric Bompard 2008
Biographie
Nom complet Matthieu Jost
Nationalité Drapeau de la France France
Date de naissance (33 ans)
Lieu de naissance Sainte-Foy-lès-Lyon, France
Taille 1,84 m
Parcours
Club actuel CSGL Lyon
Club Junior CPG Épinal
Partenaire Roxane Petetin
Pernelle Carron
Olga Orlova
Entraineur Muriel Boucher-Zazoui
Retraite 2010
Meilleurs scores ISU
Danse - score total 178.72 Championnats du monde 2009
Danse imposée 34.39 Championnats du monde 2009
Danse originale 57.68 Championnats du monde 2009
Danse libre 87.13 Skate Canada 2007

Matthieu Jost (né le à Sainte-Foy-lès-Lyon dans le Lyonnais), est un patineur artistique français de danse sur glace. Il a eu trois partenaires principales : Roxane Petetin (1997-2005), Pernelle Carron (2005-2009) et Olga Orlova (2009-2010).

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière amateur avec Roxane Petetin[modifier | modifier le code]

(en cours d'écriture)

Carrière amateur avec Pernelle Carron[modifier | modifier le code]

Matthieu Jost patine désormais avec Pernelle Carron, suite à l'arrêt des compétitions de son ancienne partenaire Roxane Petetin qui s'est blessée. Ils participent dès l'automne 2005 au Trophée Bompard (11e) puis prennent la médaille de bronze des championnats de France 2006 à Besançon. Ils ne peuvent pas participer ni aux championnats d'Europe de janvier 2006 à Lyon, ni aux championnats du monde de mars 2006 à Calgary, car la France ne disposent que de deux places pour ces deux compétitions.

En 2006/2007, ils participent à deux épreuves du Grand Prix ISU au cours de l'automne. Ils se rendent d'abord à la coupe de Chine (5e) puis au Trophée Bompard (8e). Ils conservent ensuite leur médaille de bronze des championnats de France 2007 à Orléans. Nathalie Péchalat & Fabian Bourzat étant forfait pour les championnats d'Europe de janvier 2007 à Varsovie, cela leur permet de s'y rendre. Ils rentrent alors directement dans le top 10 européen en prenant la 9e place. Par contre, ils ne pourront pas se présenter aux championnats du monde de mars 2007 à Tokyo.

En 2007/2008, ils montent sur la 3e marche du podium du Skate Canada mais doivent se contenter de la 5e place au Trophée Bompard. En l'absence de Nathalie Péchalat & Fabian Bourzat aux championnats de France 2008 à Megève, cela leur permet de remporter la médaille d'argent nationale. Ils conservent ensuite leur 9e place lors des championnats d'Europe de janvier 2008 à Zagreb. La France ne disposant toujours que de deux places aux championnats du monde de mars 2008 à Göteborg, ils ne peuvent donc toujours pas s'y rendre.

En 2008/2009, ils prennent deux fois la 5e place du Skate America et du Trophée Bompard. Aux championnats de France 2009 à Colmar, ils conservent leur médaille d'argent, mais cette fois grâce à l'absence d'Isabelle Delobel et Olivier Schoenfelder. Aux championnats d'Europe de janvier 2009 à Helsinki, ils progressent dans la hiérarchie européenne en se classant 6e. Ils vont ensuite participer pour la première fois ensemble aux championnats du monde, en mars 2009 à Los Angeles, et s'y classent 9e.

Matthieu Jost et Olga Orlova aux masters 2009 à Orléans.

À l'issue de leur quatrième saison, Pernelle Carron souhaite quitter Matthieu Jost pour patiner avec Lloyd Jones. Matthieu est fâché de la décision de son ancienne partenaire : "Elle ne m'a jamais rien raconté de ses projets. Nous étions sur le bon chemin pour les médailles. L'année 2011 aurait pu devenir notre année. J'aurais été prêt à continuer dix ans de plus"[1].

Carrière amateur avec Olga Orlova[modifier | modifier le code]

Matthieu Jost souhaitant poursuivre sa carrière à Lyon, il cherche donc une nouvelle partenaire. Il effectue des essais avec la danseuse russe Olga Orlova qui vit aux États-Unis. Ceux-ci s'avérant concluant, ils décident de s'associer pour patiner ensemble. Ils s'entraînent en alternance à Lyon et à Hackensack dans le New Jersey où Olga Orlova donne des cours.

Parallèlement, Matthieu Jost qui vit depuis 2003 avec la patineuse Vanessa Gusmeroli, devient papa le 6 juillet 2009 d'une fille prénommée Kim.

Début septembre, Olga reçoit un visa de deux ans pour la France. Le couple participe aux championnats de France 2010 à Marseille en décembre 2009, et prend la 3e place derrière Pernelle Carron/ Lloyd Jones et Zoé Blanc/ Pierre-Loup Bouquet. Mais leurs progrès n'ayant pas convaincu la FFSG (Fédération française des sports de glace) au cours de la saison, qui ne les sélectionne pour aucune compétition internationale, ils décident de ne pas poursuivre leur collaboration. Olga repart aux États-Unis et Matthieu arrête sa carrière amateur[2].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Matthieu Jost arrête donc la patinage amateur en 2010, et décide de ne pas poursuivre de carrière professionnelle dans le milieu du patinage artistique. Il travaille désormais à plein temps dans le domaine informatique à Lyon.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Avec trois partenaires différentes:

Compétition 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010
Jeux olympiques d'hiver
Championnats du monde 23e 9e
Championnats d'Europe 19e 17e 12e 9e 9e 6e
Championnats de France 7e 2e 2e 2e F 3e 3e 2e 2e 3e
Championnats du monde junior 16e 11e
Grand Prix ISU 1998/99 1999/00 2000/01 2001/02 2002/03 2003/04 2004/05 2005/06 2006/07 2007/08 2008/09 2009/10
Finale du Grand Prix
Skate America 5e
Skate Canada 3e
Coupe des Nations[3] 8e
Coupe de Chine[4] 5e
Trophée Éric Bompard[5] 6e 6e A 11e 8e 5e 5e
Coupe de Russie 8e
Trophée NHK
Légende : F = Forfait ; A = Abandon

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Patinage Magazine N°118
  2. Patinage Magazine N°123
  3. À partir de 2003, cette compétition est remplacée par la Coupe de Chine.
  4. Avant 2003, cette compétition se déroulait en Allemagne à Gelsenkirchen sous le nom de Coupe des Nations.
  5. Avant 2004, cette compétition s'appelait Trophée Lalique.

Liens externes[modifier | modifier le code]