Olivier Schoenfelder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Olivier Schoenfelder
Isabelle Delobel & Olivier Schoenfelder Podium 2008 Worlds.jpg
Olivier Schoenfelder avec Isabelle Delobel aux championnats du monde 2008.
Biographie
Nationalité Drapeau de la France France
Date de naissance (38 ans)
Lieu de naissance Belfort (France)
Taille 1,84 m (6 0)
Parcours
Club actuel CSG Lyon
Partenaire Isabelle Delobel
Entraineur Muriel Zazoui
Romain Haguenauer
Chorégraphe Romain Haguenauer
Retraite 2010
Meilleurs scores ISU
Danse - score total 212.94 Championnats du monde 2008
Danse imposée 41.25 Championnats d'Europe 2008
Danse originale 67.25 Championnats du monde 2008
Danse libre 110.39 Championnats du monde 2005

Olivier Schoenfelder (né le 30 novembre 1977 à Belfort, en Franche-Comté) est un patineur artistique français de danse sur glace. Avec sa partenaire Isabelle Delobel, ils sont devenus sextuples champions de France de 2003 à 2008, champions d'Europe en 2007 et champions du monde en 2008.

Biographie[modifier | modifier le code]

Junior (1982-1996)[modifier | modifier le code]

Né à Belfort, sa mère l'emmène à la patinoire dès l'âge de 5 ans[1]. Il patine avec une partenaire dès l'age de 8 ans, puis avec Émeline Girod au sein du club de patinage de l'ASMB[2].

Lors d'un stage à Lyon, il rencontre Isabelle Delobel[2]. À peine collégiens, ils s'installent alors dans la ville pour s'entraîner ensemble avec l'entraîneuse Lydie Bontemps de la patinoire Baraban[3]. Le couple devient vice-champion du monde junior à Brisbane en 1996.

Senior (1997-2010)[modifier | modifier le code]

Olivier et Isabelle multiplient les aller-retours entre les États-Unis où ils s'entrainent avec Tatiana Tarassova, et Lyon où ils prennent comme entraineur Muriel Boucher-Zazoui. Ils finissent par s'installer définitivement avec cette dernière en 2002[2].

Leur première participation aux jeux olympiques d'hiver en 2002 est un échec relatif, avec une 16e place.

À partir de 2003, les titres s'accumulent. De 2003 à 2008, le couple est champion de France. En 2006, ils finissent 4e des jeux olympiques de Turin, à 2/10e de points de la 3e place[1], puis sont champions d'Europe en 2007 et champions du monde en 2008.

En 2009, Isabelle Delobel se blesse, puis tombe enceinte[1]. Le couple déclare alors forfait pour de nombreuses compétitions, préférant préparer les jeux Olympiques de Vancouver. Ils y termineront 6e, et prendront alors leur retraite sportive.

Depuis 2010[modifier | modifier le code]

Il est entraîneur à Lyon (à la patinoire Charlemagne) où il vit.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Avec Isabelle Delobel[modifier | modifier le code]

Compétition 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010
Jeux olympiques d'hiver 16e 4e 6e
Championnats du monde 18e 14e 11e 13e 12e 9e 6e 4e 5e 4e 1er F
Championnats d'Europe 15e 12e 9e 10e F 7e 4e 3e 4e 1er 2e F F
Championnats de France 4e 4e 3e 2e 2e F 1er 1er 1er 1er 1er 1er F F
Championnats du monde junior 4e 2e
Grand Prix ISU 1994/95 1995/96 1996/97 1997/98 1998/99 1999/00 2000/01 2001/02 2002/03 2003/04 2004/05 2005/06 2006/07 2007/08 2008/09 2009/10
Finale du Grand Prix 5e 6e 6e 4e 3e 1er
Skate America 3e 2e 1er
Skate Canada 7e 3e 5e 4e
Coupe des Nations[4] 5e
Coupe de Chine[5] 3e
Trophée Éric Bompard[6] 6e 7e 7e 7e 5e 5e 2e 3e 3e 2e 2e 1er 1er F
Coupe de Russie 3e
Trophée NHK 7e 4e 3e 1er
Légende : F = Forfait ; * = Résultat à venir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Olivier Schoenfelder, la fine lame de la danse », sur www.estrepublicain.fr (consulté le 3 avril 2016)
  2. a, b et c « Cygnus Skate - Site sur le patinage artistique », sur cygnuskate.pagesperso-orange.fr (consulté le 3 avril 2016)
  3. « La glace française s'enfonce dans la dépression », sur Libération.fr (consulté le 3 avril 2016)
  4. À partir de 2003, cette compétition est remplacée par la Coupe de Chine comme Grand-Prix ISU.
  5. Avant 2003, cette compétition se déroulait en Allemagne sous le nom de Coupe des Nations.
  6. Avant 2004, cette compétition s'appelait Trophée Lalique.

Liens externes[modifier | modifier le code]