Marcus Valerius Messalla Niger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Valerius Messalla.

Marcus Valerius Messalla Niger était un homme politique de la République romaine.

Il fut préteur l'année du consulat de Cicéron, en 63 av. J.-C. et devint lui-même consul en 61 av. J.-C., année de la profanation des mystères de Bona Dea par Clodius Pulcher ainsi qu'année qui vit le triomphe de Pompée pour ses nombreuses victoires à l'encontre des pirates ciliciens, de Mithridate VI Eupator et la soumission de Trigane le Grand. En tant que consul, Messalla prit une part active dans les poursuites à l'encontre de Clodius. Il fut encore censeur en 55 av. J.-C. et membre du collège des pontifes

C'était, d'après Cicéron, un orateur honorable. En 80 av. J.-C. il fut recruté pour collecter des preuves pour la défense de Sextus Roscius. En 62 av. J.-C. il sollicita Cicéron pour la défense de l'un de ses parents P. Sulla (Pro Sulla). En 54 av. J.-C. il fut l'un des six orateurs retenus par Marcus Aemilius Scaurus lors de son procès.

Messalla épousa une sœur de l'orateur Quintus Hortensius, de laquelle il eut un fils, Marcus Valerius Messalla Rufus, consul en 53 av. J.-C., et une fille, Valeria Messala, quatrième épouse de Lucius Cornelius Sulla.

Sources[modifier | modifier le code]