Quintus Caecilius Metellus Celer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Quintus Caecilius Metellus Celer
Fonctions
Gouverneur romain
Sénateur romain
Préteur
Consul
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Époque
République romaine tardive (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Famille
Père
Mère
InconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Enfant
Caecilia Metella (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Quintus Caecilius Metellus Celer (d) (père adoptif)
Mucia Tertia (cousine)Voir et modifier les données sur Wikidata
Gens

Quintus Caecilius Metellus Celer est un homme politique romain. Il est le fils de Quintus Caecilius Metellus Nepos, consul en 98 av. J.-C., et le frère de Quintus Caecilius Metellus Nepos.

En 66, il est légat de Pompée. Catilina et lui voulaient changer la fonction de custode (employé subalterne responsable des élections à Rome).

En 63, à l'époque de la conjuration de Catilina, il est préteur urbain[1]. Sur ordre de Cicéron, il est envoyé en Étrurie pour s'opposer aux troupes de Catilina, et bloque Catilina dans l'Apennin[2].

En 62, il met Catilina en échec à Faesulae. La même année, il est gouverneur (proconsul) de la province de Gaule cisalpine, à la place de Cicéron qui a renoncé à cette province.

En 60, il est consul. Il est également augure.

Il est l'époux de Clodia, et, par son mariage, il est le beau-frère de Publius Clodius.

Son décès soudain en 59 a laissé croire à un meurtre par empoisonnement, dont sa femme aurait été l'auteur. Cette femme est, a priori, la Lesbie du poète Catulle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En tant que préteur, il a empêché la condamnation de C. Rabirius.
  2. Plutarque, Vie de Cicéron, 16, 1 ; Salluste, Cat., 30, 4 ; 57, 2.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Hermann R. Bengtson, « Q. Caecilius Metellus Celer (cos 60) und die Inder », Historia, III, 1954, p. 229-236.
  • (de) Joerg Spielvogel, « Das Prokonsulat des Q. Caecilius Metellus Celer (praetor 63 v. Chr.) », Hermes, 121, 1993, p. 242-246.
  • Jean-Michel David, Le Patronat judiciaire au dernier siècle de la République romaine, Rome, École française de Rome, 1992, p. 818-819.

Liens externes[modifier | modifier le code]