Marc Molk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marc Molk
Description de cette image, également commentée ci-après
Marc Molk en 2014.
Naissance (48 ans)
Marseille
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Marc Molk est un écrivain et un peintre français, né le à Marseille.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1997, après des études littéraires, hypokhâgne et khâgne, Marc Molk obtient un DEA en esthétique et en philosophie de l'art, à l'université Paris-Sorbonne. Son mémoire, placé sous la direction d'Anne Moëglin-Delcroix, s'intitule « Techniques du réalisme dans la peinture contemporaine ». Il entreprend ensuite, sous la direction de Michel Haar, la rédaction d'une thèse — inachevée — sur « La fonction phénoménologique de la représentation picturale ».

En 2006 paraît Pertes humaines, son premier roman, aux éditions Arléa.

En 2011, Arte l'invite, à l'occasion de la sortie en DVD de l'intégralité du procès Barbie, à s'exprimer sur la représentation de la shoah en peinture, à travers son œuvre Le stade du Vel'd'Hiv' (2007)[1],[2].

En 2013 paraît le roman La Disparition du monde réel, dans la collection Qui Vive, aux éditions Buchet/Chastel[3],[4],[5],[6].

En 2014 paraît Plein la vue, la peinture regardée autrement, recueil de textes critiques, aux éditions Wildproject.

Les 30 et , il participe au colloque « La Fabrique de la peinture » qui s'est tenue au Collège de France[7], aux côtés de Jeff Koons, Anne Neukamp, Damien Cadio, Jules de Balincourt, Eva Nielsen, Hernan Bas, Chéri Samba, Thomas Lévy-Lasne, Ida Tursic & Wilfried Mille, Grégory Forstner, Glenn Brown et Amélie Bertrand. Sa communication s'intitule « La raison sentimentale ».

Marc Molk est membre de la maison des écrivains et de la littérature[8].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • « Petite lettres en ramas d’Ignace à Sidonie », in revue Edwarda, no 10,
  • « Wanda au nez albe, aux yeux turquin, parle aux grenouilles », in revue Edwarda, no 11,

Essai[modifier | modifier le code]

Ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • « Le bal Gaston Couté » in Collection irraisonnée de préfaces à des livres fétiches, éditions Intervalles, 2008
  • « Le Trophée d'Auguste à la Turbie » in 100 monuments, 100 écrivains / Histoires de France, éditions du Patrimoine, CMN, 2009
  • « Serment de la sirène qui vit la pieuvre qui emporta l’homme qui n’est jamais revenu » in Là où je ne suis pas : Kimiko Yoshida - Autoportrait, éditions Actes Sud, 2010[17]
  • « Ressentimaman » in Maman, la peinture appelle sa maman, Fabienne Audéoud, éditions Particules, 2014

Peinture[modifier | modifier le code]

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

  • 2012 : « Le ciel bleu sur nous peut s'effondrer », Galerie Da-end, Paris
  • 2011 : « A Bela adormecida », Galeria dos Prazeres, Madère
  • 2009 : « Le Monopole du cœur », K's loft, Paris

Expositions collectives[modifier | modifier le code]

  • 2009 :
    • « Novembre à Vitry », galerie municipale Jean-Collet, Vitry-sur-Seine
    • « Art protects », exposition au profit de la lutte contre le sida, galerie Yvon Lambert, Paris
  • 2010 :
    • « Archichaos », commissariat Julia Van Hagen, sur une invitation de Kenny Schachter, Rove Project, Londres[18]
    • « Lonarte », Galeria dos Prazeres, Madère
    • Fondation Guasch Coranty, prix international de peinture, exposition des nominés, centre d'art Tecla Sala, Barcelone[19]
  • 2012 :
  • 2013 :
    • Cabinet Da-End 03, Da-end gallery, Paris
    • « Salo », Les Salaisons, Romainville
    • « Micro-salon #3 », L'inlassable gallery, Paris

Catalogue[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sophie Dufau, « Les leçons du procès Barbie : Marc Molk » in Le procès Barbie en DVD, Arte sur mediapart.fr, 25 juillet 2011
  2. « À propos du procès Barbie », sur arte.tv, 16 mai 2011
  3. La disparition du monde réel - Le choix des libraires, sur 20minutes.fr, 11 juillet 2013
  4. Julien Bisson, « La Disparition du monde réel », sur Technikart, no 171, avril 2013
  5. « Marc Molk », Transfuge no 67, avril 2013
  6. Michèle Caron, « A vous de lire - La disparition du monde réel », France Bleu, 21 juillet 2013.
  7. « La Fabrique de la peinture », Colloque international, Collège de France, 30 & 31 octobre 2014
  8. « Marc Molk », sur m-e-l.fr
  9. Anne Crignon, « Pertes humaines », Le Nouvel Observateur, semaine du 29 novembre 2006
  10. Barbara Lambert, « Pertes vives », Point de vue, semaine du 11 au 17 juillet 2007
  11. Florence Bouchy, « Vous n’êtes plus synchrone », Le Monde des Livres, 26 avril 2013
  12. Véronique Cassarin-Grand, « La Disparition du monde réel », Le Nouvel Observateur, 18 au 24 avril 2013
  13. Alexandre Fillon - « La Disparition du monde réel - Nid de vipère », sur Lire et L'Express, juillet-août 2013
  14. Alexandre Fillon, « Un bel été… annonciateur d’orages », Sud Ouest, 30 juin 2013
  15. Véronique Cassarin-Grand, Plein la vue, la peinture regardée autrement, Le Nouvel Observateur, édition du 30 octobre au 5 novembre 2014.
  16. Manon Quinti, Nouveau projet pour Wildproject, Livres Hebdo, 12 septembre 2014.
  17. Caroline Hattiger, Kimiko Yoshida. Là où je ne suis pas. Autoportrait, textes de Jean-Michel Ribettes et Marc Molk, Art Absolument, 2010
  18. (en) Archichaos, Rove project, London, sur roveprojects.com, 14 octobre 2010
  19. Fondation Guasch Coranty.
  20. 57e Salon de Montrouge, liste des sélectionnés, mai 2012

Liens externes[modifier | modifier le code]