Manuel Antonio Flórez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Manuel Antonio Flores)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Manuel Antonio Flórez
Illustration.
Manuel Antonio Flórez
Fonctions
Vice-roi de Nouvelle-Espagne

(2 ans, 1 mois et 29 jours)
Monarque Charles III d'Espagne
Prédécesseur Alonso Núñez de Haro y Peralta
Successeur Juan Vicente de Güemes
Vice-roi de Nouvelle-Grenade

(5 ans, 4 mois et 9 jours)
Monarque Charles III d'Espagne
Prédécesseur Manuel Guirior
Successeur Juan de Torrezar Díaz Pimienta
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Séville, Espagne
Date de décès (à 75 ans)
Lieu de décès Madrid, Espagne
Nationalité Drapeau : Espagne Espagnole
Profession militaire

Manuel Antonio Flórez Manuel Antonio Flórez
Vice-roi de Nouvelle-Espagne
Vice-roi de Nouvelle-Grenade

Manuel Antonio Flórez Maldonado[1], (27 mai 1723 à Séville en Espagne—20 mars 1799 à Madrid) était un général de la marine espagnole et vice-roi de la Nouvelle-Grenade (1776-1781) puis de Nouvelle-Espagne (17 août 1787 au 16 octobre 1789).

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Flórez entre dans la marine royale espagnole où il commande divers navires de guerre combattant les pirates en Méditerranée et autour des possessions espagnoles d'Amérique. Il se distingue par sa valeur aussi bien que par ses connaissances. Il est fait chevalier de l'Ordre Calatrava. Il devient commandant du département naval de Ferrol, une base navale majeure, chantier naval et arsenal du nord-ouest de l'Espagne. Il occupe ce poste durant quatre années (1771-1775).

Vice-roi de Nouvelle-Grenade[modifier | modifier le code]

Flórez est nommé Vice-roi de Nouvelle-Grenade. Il prend ses fonctions le . Il occupe ce poste durant 11 années et 5 mois. Il était apprécié en Nouvelle-Grenade.

Vice-roi de Nouvelle-Espagne[modifier | modifier le code]

En 1787 il est nommé Vice-roi de Nouvelle-Espagne et président de l'Audiencia de Mexico. Il arrive à Veracruz le et prend ses fonctions à Mexico le 17 août.

Manuel Antonio Florez.

À ce poste, il lève trois nouveaux bataillons de volontaires, ceux de Mexico, Nueva España, et Puebla. Il refuse de partager son autorité avec Francisco Mangino qui a été nommé superintendant de Nouvelle-Espagne en 1787. Il envoie annuellement 50 000 pesos à New York, par ordre de la couronne, pour diverses activités commerciales.

Il intervient dans un conflit entre des missionnaires et le gouverneur militaire de Californie. Il fait en sorte que les fils des grands propriétaires terriens de la colonie obtiennent des postes importants dans l'armée coloniale. En 1788 il arrange avec le gouvernement espagnol la venue de onze mineurs allemands de Dresde afin d'enseigner aux mineurs mexicains les plus récentes techniques dans ce domaine.

C'est durant son mandat que le Real Estudio Botánico (Centre d'étude Royale de botanique) ouvre ses portes. Le , l'historien et jésuite mexicain Francisco Javier Alegre meurt en exil à Bologne. Le , l'expédition d'Esteban José Martínez prend la mer depuis San Blas (actuellement dans l'état mexicain de Nayarit), sur la Princesa pour explorer la côte Nord Pacifique. Cette expédition ira jusqu'au Détroit de Béring. Le , Lorenzo de Zavala naît au Yucatán, il sera plus tard vice-président de la République indépendante du Texas.

Le Roi Charles III meurt le , après un long règne. Ses obsèques somptueuses coûteront une fortune à la trésorerie de Nouvelle-Espagne. Le Vice-roi Flórez est personnellement très affecté de sa mort car Charles III avait été son protecteur.

L'Audiencia informe la Couronne de l'état de santé précaire de Flórez et il reçoit l'ordre de mettre fin à son mandat à cause de ceci. On lui accorde six mois de traitements supplémentaires afin de couvrir les frais de son retour vers l'Espagne. Il y arrive le et reçoit la croix de l'Ordre de Charles III et est nommé capitaine général honoraire de la flotte. Il meurt à Madrid le .

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Articke « Mendoza, Antonio de », Enciclopedia de México, v. 9. Mexico City, 1988
  • (es) Articke « Mendoza, Antonio de », Encyclopædia Britannica, v. 6. Chicago, 1983
  • (es) García Puron, Manuel, México y sus gobernantes, v. 1. Mexico City: Joaquín Porrua, 1984.
  • (es) Orozco L., Fernando, Fechas Históricas de México. Mexico City: Panorama Editorial, 1988, (ISBN 968-38-0046-7).
  • (es) Orozco Linares, Fernando, Gobernantes de México. Mexico City: Panorama Editorial, 1985, (ISBN 968-38-0260-5).

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :