Mami Arnaute

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mami Arnaute
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Autres informations
Religion
Grade militaire

Mami Arnaute ou Mami Arnaoute ou encore Mohamed l'Albanais[1],[2] est un renégat albanais du XVIe siècle, amiral de la flotte ottomane d'Afrique du Nord et un temps pacha d'Alger. Il est connu en Occident comme un redoutable corsaire et captura Cervantes en 1575.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est capturé jeune et remis comme tribut au Sultan puis devient esclave d'un corsaire[3]. Devenu chef de flotte (Taïfa) de la régence d'Alger. Il prend part à la bataille de Lépante en 1571 qui voit la défaite de la flotte ottomane contre une flotte coalisée chrétienne. Il mène une révolte de marins contre le Caïd Ramdan, un renégat sarde qui avait pris la tête de la régence d'Alger et qui est mis en fuite. Il prend alors temporairement le pouvoir avant le retour de Hassan Veneziano en 1582. Il prend le titre de Raïs[Notes 1],[3] et donne son nom à une partie du Palais des Raïs d'Alger où il fait installer de l'artillerie[4]

Le ton affable de ses lettres de rançon aux princes européens tranche avec la réputation sanguinaire qui est la sienne en Europe[3]. Célèbre et craint à son époque, son nom reste dans la littérature pour avoir dirigé avec Dali Mami l'attaque et la capture de la galère Sol au large des côtes catalanes, capturant Miguel de Cervantes et son frère Rodrigo le .

L'écrivain en fait une abondante description dans ses ouvrages Nouvelles exemplaires (L'Espagnole anglaise) et L'Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche (La Nouvelle du captif chapitres 39 - 41)[5]. Il est également décrit dans le livre du frère Diego de Haedo, Topographie et histoire générale d'Alger (1612). Ce dernier ouvrage a été donné pour une source « indépendante » mais l'attribution de cette œuvre à Diego de Haedo est erronée, chose que lui-même reconnut en son temps. L'attribution contemporaine est à Antonio de Sosa, compagnon d'infortune de Cervantes, et Cervantes lui-même[6].

Néanmoins, dans ce dernier ouvrage « éminemment intéressant[6] » figure notamment la description de 35 pirates barbaresques, dont notamment Mami Arnaut « Capitaine de la mer », renégat albanais conduisant une galère de 22 bancs ainsi que son lieutenant Dali Mami, renégat grec, capitaine d'une galère de 22 bancs également[1],[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Haedo lui donne abusivement le titre de dey, mais, pour le site Alfutuhat, il ne figure pas sur la liste officielle ottomane.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Bennassar, Bartolomé, « Les noms des renégats », sur revues.org, Nuevo Mundo Mundos Nuevos. Nouveaux mondes mondes nouveaux - Novo Mundo Mundos Novos - New world New worlds, EHESS, (ISSN 1626-0252, consulté le 7 octobre 2020).
  2. Arnaute signifie « Albanais ».
  3. a b et c « Arnaout Mami », sur Alfutuhat.com
  4. http://ayudamosconocer.com/significados/letra-p/palacio-de-rais.php
  5. Babelon Laffont-Bompiani, p. 556
  6. a et b (es) Jean Canavaggio, Miguel de Cervantes Saavedra, Bibliothèque virtuelle Cervantes (lire en ligne), « Captivité »
  7. Une tableau synthétique est disponible ici : Gilbert Buti et Philippe Hrodej, Histoire des pirates et des corsaires. : De l'Antiquité à nos jours (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Henry Edward Watts et John Parker Anderson, Life of Miguel de Cervantes, Walter Scott, (lire en ligne), p. 21
  • (en) Francisco Navarro y Ledesma, Cervantes: the man and the genius, Charterhouse, (lire en ligne)
  • (en) Mme. Laure Prus, A Residence in Algeria, W. Pickering, (lire en ligne), p. 262
  • (it) « Mami Arnaut » Encyclopédie des corsaires de la méditerranée
  • Wolfgang Kaiser, Le commerce des captifs, coll. « école Française de Rome », , 406 pages p., p. 304-306

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]