Jean Canavaggio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean Canavaggio
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (81 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Étudiant de thèse
Distinctions
Grand-croix de l'ordre d'Alphonse X le Sage‎ (d)
Prix Goncourt de la biographieVoir et modifier les données sur Wikidata

Jean Canavaggio, né le , est un biographe et professeur émérite de littérature espagnole de l'université de Paris X-Nanterre dont les travaux sur Cervantès font autorité.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm (promotion 1956), il est agrégé d'espagnol (1960) et docteur ès lettres. Biographe et spécialiste de Cervantès, il a dirigé, en 2001, une nouvelle traduction de ses œuvres romanesques complètes dans la Bibliothèque de la Pléiade[1]. De 1988 à 1992, il a été président du jury d'agrégation externe d'espagnol. De 1996 à 2001, il a été directeur de la Casa de Velázquez à Madrid[2]. Il est membre correspondant de la Real Academia de la Lengua et de la Real Academia de la Historia (Madrid) et honorary fellow de l'Hispanic Society of America (New York)[3],[4]. Ses travaux dans le domaine cervantien font désormais autorité [5].

Articles[modifier | modifier le code]

  • « Alonso López Pinciano y la estética literaria de Cervantes en el Quijote », Anales cervantinos, 8 (l958), pp. l3-l08.
  • « A propos de deux « comedias » de Cervantès: quelques remarques sur un manuscrit récemment retrouvé », Bulletin hispanique, 68 (1966), pp. 5-29.
  • « Variations cervantines sur le thème du théâtre au théâtre », Revue des Sciences humaines, 37 (l972), pp. 53-68
  • Teatro y comediantes en el Siglo de Oro: algunos datos inéditos, Segismundo, 12 (l976), pp. 27-5l.
  • « Cervantes en primera persona », Journal of Hispanic Philology, 2 (l977), pp. 35-44.
  • « La dimensión autobiográfica del Viaje del Parnaso », Cervantes, 1 (1981), pp. 29-41.
  • « Publications récentes sur le théâtre du Siècle d'Or », Bulletin hispanique, 86 (l984), pp. 2l5-2l9.
  • « Agi Morato, de historia a ficción », Crítica hispánica, 11 (l989), pp. l7-22.
  • « La figura del rey en el teatro de Cervantes », Crítica hispánica, 16 (1994), pp. 31-42.
  • « L'Espagne du Persiles », Les Langues Néo-latines, nº237, décembre 2003, pp. 21-38
  • « Don Quijote, vencedor del Caballero de los Espejos : el epílogo de un triunfo por escarnio (II, 16) », Bulletin of Spanish Studies, 81 (2004), pp. 495-499.
  • « Don Quichotte : un mythe pour notre temps ? », Études, 2013/5 (Tome 418), pp. 653- 664

Ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

Coordination[modifier | modifier le code]

(Quelques références)

  • Le Siècle d'Or espagnol, n° spécial de XVIIe Siècle, 40e année, n° l60, l988, 54 p. (présentation et coordination).
  • Histoire de la Littérature espagnole (coord. générale et collab.), Paris, Fayard, tome I, l993; tome II, 1994, 830 p. (trad. espagnole, Barcelone, Ariel, 1994-95, 6 volumes).
  • El Siglo de Oro de las Letras en España : invención y avatares de un concepto (coord.), Mélanges de la Casa de Velázquez, 31-2 (1995), p, 145-230.
  • Cervantès, œuvres romanesques complètes : t. I, Don Quichotte, précédé de La Galatée ; t. II, Nouvelles exemplaires, suivies de Persilès et Sigismunda, introduction, traduction et notes, av. la collaboration de Claude Allaigre, Michel Moner et Jean-Marc Pelorson, Paris, Gallimard, Bibliothèque de La Pléiade, 2001

Participation[modifier | modifier le code]

( Quelques titres)

  • L'Espagne au temps de Philippe II (en collaboration avec P. Vilar, P. Chaunu, H. Lapeyre, M. Devèze et P. Guinard), Paris, Hachette, 1965
  • Las figuras del donaire en las comedias de Cervantes, Risa y sociedad en el teatro del Siglo de Oro, Toulouse, CNRS, l98l, pp. 5l-67.
  • Refranero et comedia dans l'Espagne du Siècle d'Or: quatre personnages en quête d'auteur, Le personnage dans la littérature du Siècle d'Or, Paris, l984, pp. 8l-88
  • L'Espagne de Don Quichotte, La Méditerranée occidentale au XVIe siècle, Actes du Colloque de l989 de l'Association des Historiens Modernistes, n° l4, Paris, l990, pp. lll-l24 (trad. esp. « La España del Quijote », Insula, n° 538, oct. 1991, p. 7-8).
  • La muerte deseada en las obras de Cervantes, Carlos Romero Muñoz (ed.), Le mappe nascoste di Cervantes, Treviso, Santi Quaranta, 2004, pp. 9-24.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Cervantès dramaturge: un théâtre à naître, Paris, PUF, 1977.
  • Cervantès, Paris, Mazarine, 1986 (bourse Goncourt de la biographie) ; édition revue et augmentée : Paris, éditions Fayard, 1997. (traductions espagnole, italienne, allemande, anglaise, japonaise, portugaise)
  • Histoire de la littérature espagnole (coord. et collab.), Paris, éditions Fayard, tome 1, 1993; tome 2, 1994. (traduction espagnole, Barcelone, Ariel, 1994-1995, 6 volumes)
  • La Comedia, Madrid, Casa de Velázquez (CCV, 48), 1995.
  • Un mundo abreviado: aproximaciones al teatro aureo, Madrid/Frankfurt am Main, Iberoamericana/Vervuert, 2000.
  • Cervantes entre vida y creacion, Alcala de Henares, 2000.
  • Cervantès, Œuvres romanesques complètes, t. I, Don Quichotte, précédé de La Galatée; t. II, Nouvelles exemplaires, suivies de Persilès et Segismunda, introduction, traduction et notes avec la collaboration de Claude Allaigre, Michel Moner et Jean-Marc Pelorson, Paris, éditions Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 2001.
  • Don Quichotte, du livre au mythe : quatre siècles d'errance, Paris, éditions Fayard, 2005. (traductions espagnole et italienne en 2006) Prix Roland de Jouvenel de l'Académie française - (livre téléchargeable en libre accès ici)
  • Les Espagnes de Mérimée, Coll. Otras publicaciones, Centro de Estudios Europa Hispánica, 2016.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • "Bibliographie des travaux de Jean Canavaggio", in «Por discreto y por amigo». Mélanges offerts à Jean Canavaggio, Christophe Couderc et Benoît Pellistrandi (eds.), Madrid, Casa de Velázquez (CCV, 88), 2005, p. 1-12.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]