Mamadou Koulibaly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mamadou Coulibaly et Koulibaly.
Mamadou Koulibaly
Portrait de Mamadou Koulibaly en 2014.
Portrait de Mamadou Koulibaly en 2014.
Fonctions
5e président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire
Législature Ire et IIe
Prédécesseur Émile Atta Brou
Successeur Guillaume Soro
Député de Koumassi
Législature Ire
Biographie
Date de naissance (60 ans)
Lieu de naissance Azaguié-Gare, AOF
Nationalité ivoirienne
Parti politique Front populaire ivoirien puis
Liberté et Démocratie pour la République
Diplômé de Université Aix-Marseille III
Profession Économiste
Religion Islam

Mamadou Koulibaly
Présidents de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire

Mamadou Koulibaly, né le 21 avril 1957 à Azaguié-Gare, est un homme politique, économiste et enseignant-chercheur ivoirien. Il est le président de Liberté et Démocratie pour la République, parti politique d'opposition parlementaire qu'il a fondé en juillet 2011 et qui s'inscrit dans le courant du libéralisme classique prônant la démocratie et l'économie de marché. Il est candidat à l'élection présidentielle d'octobre 2020 en Côte d'Ivoire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ayant obtenu son agrégation de sciences économiques en 1987 à l'université Aix-Marseille III (France) comme l'un des plus jeunes agrégés de son pays à l'âge de 30 ans, Mamadou Koulibaly enseigne dans plusieurs facultés à Abidjan (Faseg, Cires, Ensea, université de Cocody) ainsi qu’à l'université de Versailles et à l'université de Lille (France), avant d’administrer le réseau de recherches sur les politiques économiques du CODESRIA à Dakar.

Appelé comme ministre du Budget, puis de l’Économie et des Finances du gouvernement de transition en 2000, il parvient à organiser entièrement sur fonds propres ivoiriens le référendum constitutionnel et les élections présidentielles d’octobre 2000, alors que le pays était frappé par des sanctions internationales à la suite du coup d’État de décembre 1999.

Reconduit au poste de ministre de l’Économie et des Finances dans le premier gouvernement de la 2e République, dont il était le porte-parole, le Pr. Mamadou Koulibaly est élu député de Koumassi (commune d'Abidjan) lors des législatives de décembre 2000, puis président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire en janvier 2001, fonction qu’il exercera pendant 11 ans.

Ancien président par intérim pour quelques mois du Front populaire ivoirien à l’issue de la crise post électorale, il choisit de fonder son propre parti, Liberté et Démocratie pour la République, et d’apporter une nouvelle offre aux Ivoiriens lorsqu’il se rend compte qu’aucun parti politique existant n’est enclin à répondre aux préoccupations des populations : le refus de la belligérance et du tribalisme ; le retour à l’ état de Droit ; une véritable volonté de paix et de réconciliation ; la lutte contre la pauvreté à travers la promotion des libertés et du droit  la propriété et la rupture avec les mauvaises habitudes et les démons du passé.

Marié et père de trois enfants, il a repris depuis octobre 2012 ses enseignements en histoire de la pensée économique, économie monétaire et politique macroéconomique aux universités de Cocody, de Bouaké et de Daloa. Il possède à son actif plusieurs publications en matière économique et monétaire, notamment le concept du franc CFA flottant par rapport au franc français.

Mamadou Koulibaly, a été investi par son parti comme candidat à l'élection présidentielle d'octobre 2015 lors du 2e congrès ordinaire du LIDER le . Dénonçant la fraude au niveau de l'organisation du scrutin et le traitement déséquilibré des candidats, il se retire finalement de la course avant le scrutin.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages de Mamadou Koulibaly[modifier | modifier le code]

  • Le Libéralisme Nouveau départ Pour l'Afrique Noire, 1992, L'Harmattan (ISBN 978-2-7384-0866-2).
  • La pauvreté en Afrique de L'Ouest, 2003, Karthala (ISBN 978-2-84586-012-4).
  • La guerre de la France contre la Côte d'Ivoire, Mamadou Koulibaly, Antoine Ahua, Gary-K Busch, 2003, L'Harmattan (ISBN 978-2-7475-5367-4).
  • Sur la route de la liberté, 2004, L'Harmattan (ISBN 978-2-7475-7347-4).
  • Les servitudes du pacte colonial, 2005, CEDA/NEI (ISBN 978-2-86394-516-2)/ (ISBN 978-2-84487-251-7).
  • Leadership et développement africain, 2009, L'Harmattan (ISBN 978-2-296-06201-6)
  • Eurafrique et librafrique, 2009, L'Harmattan (ISBN 978-2-296-07956-4)
  • La souveraineté monétaire des pays africains, 2009, L'Harmattan (ISBN 978-2-296-10518-8)
  • Afrique, oser une nouvelle voie, Mamadou Koulibaly, Gisèle Dutheuil, 2009, L'Harmattan (ISBN 978-2-296-10510-2)
  • La responsabilité politique: le cas de la Côte d'Ivoire, 2011, L'Harmattan (ISBN 978-2-296-54470-3)
  • Régime parlementaire : catalyseur du développement en Afrique, 2012, L’Harmattan, avec Mamadou Gbongue, Eric Kouadio et Jean-Philippe Feldman (ISBN 978-2-296-54470-3)
  • Why German entrepreneurs should invest in Côte d’Ivoire: Opportunities and risks on investing in a post conflict environment, in Hartwig Fischer et Erich G. Fritz (dir), Witschaftspartner Afrika – Deutsche Erfahrungen und afrikanische Erwartungen, 2013, Athena Verlag, pp 113-120 (ISBN 978-3-89896-555-2)

Ouvrages autour de Mamadou Koulibaly[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]