Majungasaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Majungasaurus
Description de cette image, également commentée ci-après
Crâne de Majungasaurus.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Sauropsida
Super-ordre Dinosauria
Ordre Saurischia
Sous-ordre Theropoda
Infra-ordre  Ceratosauria
Famille  Abelisauridae

Genre

 Majungasaurus
Lavocat, 1955

Espèce

 Majungasaurus crenatissimus
Depéret, 1896

Synonymes

  • Megalosaurus crenatissimus Depéret, 1896
  • Majungatholus atops Sues & Taquet, 1979

Majungasaurus (« lézard de Mahajanga »), anciennement Majungatholus, est un genre éteint de dinosaures du sous-ordre des théropodes et de la famille des abélisauridés qui a vécu à la fin du Crétacé supérieur à Madagascar il y a entre 70 et 66 millions d'années.

Comme les autres abélisauridés, Majungasaurus était un prédateur bipède avec le museau court. Bien qu'ils ne soient pas connus complètement, les membres antérieurs sont très courts, tandis que les membres postérieurs sont plus longs et très trapus. Il peut être reconnu des autres abélisauridés car il a un crâne plus large, une texture plus rugueuse, des os épaissis sur le dessus de son museau et la corne unique arrondie sur le dessus de son crâne, qui avait été premièrement confondue avec le dôme d'un Pachycephalosaurus. Il possède également plus de dents tant sur la mâchoire supérieure qu'inférieure que la plupart des abélisauridés. Connu par plusieurs crânes bien préservés et des matériaux de squelettes importants, Majungasaurus est le théropode de l'hémisphère sud le mieux étudié. Il apparaît comme étant plus proche des Abélisauridés indiens plutôt que ceux d'Amérique du Sud et du continent africain, un fait avec une grande importance biogéographique. Majungasaurus a été le superprédateur de son écosystème, chassant principalement des Sauropoda tels que Rapetosaurus et est également le premier et le seul dinosaure qui, officiellement, pratiquait le cannibalisme.

Description[modifier | modifier le code]

Majungasaurus comparé à la taille d'un humain.

Majungasaurus est un théropode de taille moyenne mesurant 7 mètres de long en moyenne[1]. Des fragments d'individus plus grands indiquent que certains adultes ont atteint 8 mètres de long et 3 mètres de haut[2]. Les scientifiques estiment qu'un adulte Majungasaurus moyen pèse environ une tonne, bien que les plus grands individus auraient pesé plus[2]. D'après les estimations, son cousin Carnotaurus aurait pesé environ 1,5 tonne[3] pour 8 à 9 mètres de long.

Classifications et systématique[modifier | modifier le code]

Découverte et dénomination[modifier | modifier le code]

Une seule espèce, Majungasaurus crenatissimus, a été identifiée. Le dinosaure fut brièvement connu sous le nom de Majungatholus, qui est aujourd'hui connu comme un synonyme junior de Majungasaurus.

Paléobiologie[modifier | modifier le code]

Ornements crâniens[modifier | modifier le code]

Majungasaurus est principalement reconnaissable pour l'ornementation de son crâne, comprenant des nasales gonflées et fusionnées et une corne frontale. D'autres cératosaures comme Carnotaurus, Rajasaurus et Ceratosaurus lui-même arborent la crête. Ces structures ont dû jouer un rôle dans des compétitions intraspécifiques, même si leur fonction exacte dans ce contexte est inconnue. La cavité dans la corne frontale de Majungasaurus aurait affaibli la structure ce qui aurait prévenu de l'utiliser lors de combats directs, bien que la corne peut avoir servi comme moyen pour parader. Malgré une variation dans l'ornementation de Majungasaurus, il n'y a aucune preuve de dimorphisme sexuel[2].

Alimentation[modifier | modifier le code]

Croissance des dents[modifier | modifier le code]

En 2019, les lignes de croissance des dents de trois genres de théropodes, Allosaurus, Ceratosaurus et Majungasaurus ont été étudiés au microscope, et en tomodensitométrie pour les dents de remplacement, par Michael D’Emic et ses collègues[4]. Ils ont montré que ces dents avaient une croissance rapide avec des taux assez élevés de remplacement des dents, tous les 100 jours environ pour les deux premiers et, pour Majungasaurus, de l'ordre de 56 jours. Ce dernier présente ainsi un taux de remplacement élevé, comparable à celui des herbivores dont les dents s'usaient très rapidement (sauropodes à dents larges, cératopsiens, hadrosauridés). La vitesse rapide de ce renouvellement chez Majungasaurus pourrait indiquer qu'il rongeait les os (ostéophagie)[5],[4].

Cannibalisme[modifier | modifier le code]

Il est possible que Majungasaurus ait été cannibale. Des scientifiques ont trouvé des marques de dents dans une partie du corps qui ne peut pas avoir reçu d'attaque extérieure et dont les empreintes correspondaient aux dents de Majungasaurus[6].

Système respiratoire[modifier | modifier le code]

Structure de l’oreille interne et du cerveau[modifier | modifier le code]

Pathologie[modifier | modifier le code]

Paléoécologie[modifier | modifier le code]

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

De par son cannibalisme, le Majunsaurus est relativement connu du public. Ses quelques apparitions dans les documentaires mettant assez en avant ce comportement.

Films[modifier | modifier le code]

  • Bien qu'il n'y apparais pas physiquement dans Jurassic World, le Majungasaurus fait partie du génome de l'Indominus rex, dinosaure hybride antagoniste du film, responsable de la chute du parc.

Documentaires[modifier | modifier le code]

  • Dans Jurassic Fight Club, le Majungasaurus a un épisode dédié à lui appelé "Dinosaures cannibales". Dans ce dernier, on voit un mâle et une femelle s'affronter. L'animal est incorrectement nommé "Majungatholus" dans l'épisode et il présente du dimorphisme sexuel. Le mâle possède des teintes bleutées et des protubérances rouges sur la tête à la manière d'un coq(ce qui est pure spéculation) tandis que la femelle est beige sans protubérances.
  • Dans Planète Dinosaure, le Majunsaurus apparait dans un épisode.On y voit une femelle et ses deux petits. Comme dans Jurassic Fight Club, son côté cannibale est mis en avant lorsque la femelle sauve ses petits d'un mâle. Le documentaire affiche même des restes fossilisés démontrant les preuves du cannibalisme chez le Majunsaurus.
  • Dans Le royaume des dinosaures, on peut voir une femelle Majungasaurus et 2 petits. Ces derniers se font dévorer par des Beelzebufo. Pour une fois dans un documentaire, le cannibalisme n'est pas mis en avant chez le Majunsaurus.

Jeux-vidéos[modifier | modifier le code]

  • Dans le jeu vidéo Jurassic World Evolution 1 et 2, il est possible de créer des Majungasaurus pour le parc que le joueur construit. En VO, le jeu fait même un clin d'oeil au film d'animation Madagascar[7] vu que le Majunsaurus y aie vécu.
  • Dans le jeu mobile Jurassic World: Le Jeu, le Majungasaurus est le premier dinosaure que le joueur obtient après le Tricératops. Il peut l'utiliser en combat comme tous les animaux du jeu et même l'hybrider avec le ptérosaure Alanqa afin d'obtenir un hybride nommé "Alangasaurus".
  • Dans le jeu mobile Jurassic World Alive, il est possible pour le joueur de créer un Majunsaurus et de l'utiliser en combat. Le Majungasaurus peut même être hybridé avec le Nundasuchus afin de créer un nouveau dinosaure hybride: "le Majundasuchus".

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Krause 2007, p. 1–20.
  2. a b et c Sampson 2007, p. 32–102.
  3. (en) Gerardo V. Mazzetta, « On the paleobiology of the South American horned theropod Carnotaurus sastrei Bonaparte », Gaia, vol. 15,‎ , p. 185–192 (lire en ligne)
  4. a et b (en) D’Emic MD, O’Connor PM, Pascucci TR, Gavras JN, Mardakhayava E, et al. (2019) Evolution of high tooth replacement rates in theropod dinosaurs. PLOS ONE 14(11): e0224734. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0224734
  5. (en) « Majungasaurus Replaced All Its Teeth Every Two Months: Study », sur http://www.sci-news.com/, (consulté le )
  6. « Dinosaur Cannibal: Fossil Evidence Found in Africa », sur news.nationalgeographic.com (consulté le )
  7. (en) « Majungasaurus », sur Jurassic World Evolution Wiki (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) David W. Krause, Sampson, Scott D.; Carrano, Matthew T.; & O'Connor, Patrick M., Majungasaurus crenatissimus (Theropoda: Abelisauridae) from the Late Cretaceous of Madagascar, Sampson, Scott D.; & Krause, David W. (eds.), (lire en ligne), « Overview of the history of discovery, taxonomy, phylogeny, and biogeography of Majungasaurus crenatissimus (Theropoda: Abelisauridae) from the Late Cretaceous of Madagascar »
  • (en) Scott D. Sampson, & Witmer, Lawrence M., Majungasaurus crenatissimus (Theropoda: Abelisauridae) from the Late Cretaceous of Madagascar, Sampson, Scott D.; & Krause, David W. (eds.), (lire en ligne), « Cranofacial anatomy of Majungasaurus crenatissimus (Theropoda: Abelisauridae) from the Late Cretaceous of Madagascar »

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]