Maison forte de Vons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Maison forte de Vons
Nom local Château de Vons
Période ou style Médiéval
Type Maison forte
Propriétaire initial Hospitaliers
Coordonnées 45° 49′ 44,6″ nord, 5° 59′ 47,4″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces du Duché de Savoie Genevois
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Commune Marigny-Saint-Marcel

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

(Voir situation sur carte : Haute-Savoie)
Maison forte de Vons

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Maison forte de Vons

Le château de Vons, centre de la seigneurie de Vons, est une maison forte, situé au hameau éponyme sur la commune de Marigny-Saint-Marcel, dans le département de Haute-Savoie.

Situation[modifier | modifier le code]

À l'est du bourg de Marigny-Saint-Marcel, rive gauche du Chéran.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Maison forte de Vons aurait des origines fort anciennes ; elle aurait appartenu selon la tradition aux hospitaliers[2].

Il est la possession de 1443 à 1727[3] de la famille des Richard d'Alby. Au XVIIIe siècle, la seigneurie est partagée entre les Gantelet de Vectier et la famille des Richard d'Alby auxquels succèdent la famille des La Faverge de Montpon.

Après une longue histoire marquée par de nombreux propriétaires la maison forte appartient à la famille Pointud dont le dernier représentant roger polo Pointud s'éteint en septembre 2014. Depuis 2016 cette propriété privée qui appartient à la famille Cotton est en cours de restauration dans le respect de sa beauté originelle.

Description[modifier | modifier le code]

La Maison forte de Vons est un logis quadrangulaire, orienté nord-sud, coiffé d’un toit à quatre pans. Sur sa façade ouest, percée de fenêtres à meneaux du XVe siècle, est engagée une tour carrée qui abrite à son sommet un colombier. Une haute tourelle ronde est accolée à l'angle nord ouest. Une échauguette, coiffée en poivrière, occupe l'angle est. De l'enceinte il ne reste aucun vestige ; à l'entrée de la cour, on voit les restes d'une tour, la « tour des prisonniers ».

Le logis est desservi par un escalier à vis. L'étage recèle une pièce pourvu d'une cheminée moulurée du XVIIe siècle et d'un plafond à la française.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées trouvées sur Géoportail.
  2. Il relevait de la commanderie générale de Compesières.
  3. Christian Regat - François Aubert 1999, p. 109.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Christian Regat - François Aubert 1999] Christian Regat et François Aubert, Châteaux de Haute-Savoie : Chablais, Faucigny, Genevois, Cabèdita, , 193 p. (ISBN 978-2-8829-5117-5), p. 109-110.
  • Élisabeth Sirot, Noble et forte maison - L'habitat seigneurial dans les campagnes médiévales du milieu du XIIe au début du XVIe, Editions Picard, (ISBN 9782708407701).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • ...