Mahaut d'Albon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mahaut d'Albon
Titre Comtesse de Savoie
(1123-1145)
Prédécesseur Gertrude
(première épouse)
Successeur Faidiva de Toulouse
Biographie
Dynastie Famille d'Albon
Maison de Savoie
Naissance v. 1100-10
Décès
Père Guigues III d'Albon
Mère Mathilde
Conjoint Amédée III de Savoie
Enfants Alix
Mathilde
Agnès
Humbert
Jean
Pierre
Guillaume
Marguerite
Isabelle
Julienne

Mahaut d'Albon (ou Mathilde), née probablement vers 1100-1110 et morte après janvier 1145, est une noble de la maison d'Albon. Par son mariage avec le comte Amédée III, dont elle est la seconde épouse, elle devient comtesse de Savoie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Naissance dans la maison d'Albon[modifier | modifier le code]

Mahaut naît vers 1100-10[1]. Elle est la deuxième fille et la dernière (ou la quatrième) des cinq enfants de Guigues III d'Albon[2] et de sa femme Mathilde[3],[1]. Elle est la sœur de Guigues IV d'Albon, surnommé Dauphin.

Mariage[modifier | modifier le code]

Elle épouse en 1123 Amédée III, comte de Savoie[2],[1]. Ce mariage, à visées manifestement diplomatiques, n'empêche pas Amédée III de faire la guerre à son beau-frère Guigues IV. Durant les combats, ce dernier est d'ailleurs blessé à mort alors qu'il assiégeait Montmélian, durant l'été 1142[2],[4],[5].

L'union donne naissance à quatre garçons et six filles[2],[1], dont :

Légende du Pain de mai[modifier | modifier le code]

Mahaut d'Albon pourrait être, selon l'érudit local Jean-Paul Berger, le personnage de la légende du Pain de mai, que l'on retrouve dans la vallée de la Tarentaise, et qui se déroule dans le château de Melphe, à proximité de Moûtiers, au XIIe siècle[6]. La légende raconte que la dame de Melphe, appelée la Dame Blanche, apercevant des paysans manger de l'herbe dans un pré en période de disette, aurait demandé à l'archevêque de Tarentaise d'intervenir. Ils seraient à l'origine de l'institution charitable appelée le « Pain de mai » où est accordé l'aumône — une distribution de soupe durant les débuts du mois de mai au moment où les greniers sont presque vides — aux plus miséreux[6],[7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Michel Germain, Personnages illustres des Savoie, Autre Vue, , 619 p. (ISBN 978-2-9156-8815-3), p. 17.
  2. a, b, c et d Palluel-Guillard, p. 10.
  3. (en) Miroslav Marek, « Counts d'Albon, including the later Counts de Forez and Sires de Beaujeu », sur http://genealogy.euweb.cz/, Genealogy.eu,‎ (consulté le 13 novembre 2012).
  4. Atelier des Dauphins, « Guigues IV Dauphin (1033-1142) », sur http://www.atelierdesdauphins.com, Atelier des Dauphins,‎ (consulté le 13 novembre 2012).
  5. Jean Gallian, « Histoire de Bellino », sur http://jean.gallian.free.fr/, Jean Gallian,‎ (consulté le 13 novembre 2012).
  6. a et b Jean-Paul Bergeri, Histoire de Moûtiers. Capitale de la Tarentaise, Les Marches, La Fontaine de Siloé, coll. « Les Savoisiennes », , 503 p. (ISBN 978-2-84206-341-2, lire en ligne), p. 183-184.
  7. Lucien Chavoutier, Savoie, une montagne de légendes, La Fontaine de Siloé, coll. « Savoie poche », , 305 p. (ISBN 978-2-84206-306-1, lire en ligne), p. 238-239.