Famille de Beaujeu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Famille de Beaujeu
Image illustrative de l’article Famille de Beaujeu
Armes de la famille.

Blasonnement D'or au lion de sable armé et lampassé de gueules, brisé d'un lambel de cinq pendants du même
Allégeance Drapeau de la France France
Fiefs tenus Cordon, Virieu
Vassaux Thoire-Villars, la Beaume
Demeures Cordon, Virieu
Fonctions militaires Gouverneur du Languedoc
Connétable de France
Fonctions ecclésiastiques Chanoine

La famille de Beaujeu est une famille d'ancienne extraction implantée à Beaujeu. Ils furent les premiers seigneurs de Beaujeu et la région du Beaujolais en tire son nom.

Titres[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive des titres que porta la famille de Beaujeu suivant les périodes :

Historique[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Famille de Beaujeu

Les armes de la famille de Beaujeu se blasonnent ainsi :

D'or au lion de sable armé et lampassé de gueules, brisé d'un lambel de cinq pendants du même. Blason apparu vers le ...

Devise des Beaujeu est : Fort, fort puis A tout venants Beaujeu



Blason Nord-Pas-De-Calais.svg

Peut être le blason initial de la maison de Beaujeu[1] ou alors le lambel à cinq pendants correspond à une brisure ajoutée sur le blason du comté de Flandre à l'époque de Guichard IV de Beaujeu dit « le Grand » et de Sibylle de Hainaut[2],[3].


Filiation[modifier | modifier le code]

Possessions[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive des possessions tenues en nom propre ou en fief de la famille de Beaujeu :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. fille de Hugues, frère de Guillaume, comte de Châlon
  2. L'une de ses filles, Alix ou Marie, fut marié en 1134 à Guigues Ier de Forez (†1138), comte de Forez, dont descendance.
  3. Certains auteurs la signalent, mais il semble que ce soit plutôt Ponce de Trave.
  4. Ce Guichard n'étant pas reconnu par tous les historiens, c'est son neveu qui est considéré comme étant Guichard Ier.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Armorial universel, précédé d'un traité complet de la science du blason. sur Google Livres, Jouffroy d'Eschavannes, 1844, page 46.
  2. Cartulaire de l'église collégiale Notre-Dame de Beaujeu. sur Google Livres, Marie-Claude Guigue, 1864, page 52.
  3. Le duc de Persigny et les doctrines de l'Empire: précédé d'une notice. sur Google Livres, Jean-Gilbert Victor Fialin, 1865, pages 297-310.
  4. a et b Dictionnaire des dates, des faits, des lieux et des hommes historiques, Tome I. sur Google Livres, A.-L. d'Harmonville, 1842, pages 550-552.
  5. a b c et d Histoire généalogique et chronologique de la maison royale de France..., Tome VI : Généalogie des anciens seigneurs de Beaujeu. sur Google Livres, Anselme de Sainte-Marie & Honoré Caille du Fourny, 1730, pages 82-87.
  6. Marie-Claude Guigue, op. cit., Tome I, p. 227-248
  7. Mémoires pour servir a l’histoire de Dombes, Tome I. sur Google Livres, pages 205-207.
  8. a et b Marie-Claude Guigue, Topographie historique du département de l'Ain, Bourg, Gromier Ainé, , 518 p. (BNF 30556006, lire en ligne), p. 435.
  9. Jean Marie de La Mure, Histoire des ducs de Bourbon et des comtes de Forez, Volume 1, p. 134.
  10. a b et c Marie-Claude Guigue, Testaments de Guichard III (Guichard IV) et d'Humbert IV (Humbert V) de Beaujeu, Firmin-Didot, frères, fils, 1857, disponible en ligne sur Google Livres.
  11. En 965, il dresse un acte en faveur du prieuré clunisien de Montbertoud : actum Rodorterio, Chartes de Cluny, II, no 1272.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Samuel Guichenon, Histoire de la Bresse et du Bugey. Troisième partie. Contenant les généalogies des familles nobles de Bresses et de Bugey, Lyon,

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]