Maëster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maëster
Description de cette image, également commentée ci-après

Maëster lors de Quai des Bulles, en 2010

Nom de naissance Jean-Marie Ballester
Alias
Maëster
Naissance (58 ans)
Chéraga, Algérie
Nationalité française
Profession
Signature de Maëster

Jean-Marie Ballester, dit, Maëster, né le 7 mars 1959 à Cheragas (Algérie), est un auteur de bande dessinée et dessinateur humoristique français.

Très inspiré à ses débuts par Gotlib, Maëster a créé deux personnages emblématiques du mensuel Fluide glacial : Athanagor Wurlitzer et Sœur Marie-Thérèse des Batignolles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Marie Ballester[1], fan dès son plus jeune âge des magazines de bande dessinée tels que Spirou, Le Journal de Tintin ou, plus tard, Pilote (où il découvre ses mentors et ses influences majeures : Albert Uderzo, Gotlib, Jean Mulatier…), se lance en 1982 dans la bande dessinée et intègre l'équipe du magazine Fluide glacial où il s'affirme rapidement avec son humour basé sur la parodie, les jeux de mots et le nonsense, et son style qui mêle un crayonné "cartoon" avec un graphisme réaliste.

Sa première série, Athanagor Wurlitzer, narre les aventures d'un prétendu "obsédé sexuel" qui se révèle être en réalité un gentleman timide et romantique.

Sa seconde série, Sœur Marie-Thérèse des Batignolles, est basée sur le même procédé de comique par inversion, puisque son anti-héroïne a le contraire du comportement attendu d'une bonne soeur: vulgaire, ivrogne, droguée, bagarreuse et dragueuse, cette série remporte un franc succès grâce à ses nombreuses références à la culture catholique.

Il reprend ensuite en 1997 le personnage de l'inspecteur Charolles, personnage récurrent avec le commissaire Bougret de la Rubrique-à-brac de Gotlib où Charolles apparaît (comme dans la bande dessinée initiale) sous les traits de Gotlib, et se fait assister de l'inspecteur Piggs qui n'est autre que la caricature de Maëster lui-même. Caricaturiste très influencé par Les Grandes Gueules (Patrice Ricord, Jean-Claude Morchoisne et Mulatier), il aborde dans certaines de ses histoires la parodie policière et y dessine les stars du cinéma et de la télé à la manière des auteurs du magazine Mad[2].

Après son départ de Fluide glacial après 22 ans de présence, il rejoint L'Écho des savanes et y pré-publie le sixième tome des aventures de Sœur Marie-Thérèse des Batignolles. Glénat ayant racheté le catalogue de bande dessinée d'Albin Michel, c'est désormais chez cet éditeur qu'il publie l'essentiel de son travail. Les dessins de son blog ont été publiés chez Le Lombard et dans leur journal Le Strip, puis chez Drugstore (Le Premier An Pire).

En 2011, Maëster décide de créer les éditions Valentine pour y publier d'autres travaux, notamment un premier album collectif de caricatures : Wanted! Caricature & Western[3].

En septembre 2015, il est victime d'un accident vasculaire cérébral, à la suite duquel il ne peut se rendre sur le festival Bédéciné d'Illzach en novembre[4]. Hémiplégique, il est actuellement en rééducation et se remet au dessin avec difficulté. Il prépare son retour, « vivant et motivé ! » selon sa propre expression.

Technique[modifier | modifier le code]

Peu productif, Maëster est un dessinateur très lent en raison d'une technique personnelle particulièrement minutieuse[5] qui lui permet de partir d'un crayonné "cartoon" nerveux, pour finir avec une exécution proche du dessin réaliste. Son style est ainsi qualifié de "comico-réaliste".

Le premier jet est fait avec des crayons de couleur et un encrage au stylo. L'exécution finale est reprise au crayon bleu et encrée à la plume, en improvisant des gags de détail en arrière-plan. Enfin il colorie (ou grise) les dessins en mélangeant l'encre et l'aquarelle pour jouer sur les effets de matière, avec un souci du détail proche du photo-réalisme.

Publications[modifier | modifier le code]

Sœur Marie-Thérèse des Batignolles[modifier | modifier le code]

Athanagor Wurlitzer[modifier | modifier le code]

Meurtres fatals[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

  • Divers albums collectifs dont Rubricabracadabra (2 pages)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gaumer 2010.
  2. Bio sur bedetheque.com
  3. bdzoom.com
  4. « Une inauguration sous le signe de l’émotion », sur www.lalsace.fr (consulté le 4 janvier 2016)
  5. [1]
  6. (fr) Maëster, « Raven party. », sur maester.over-blog.com, (consulté le 2 février 2010)