Louis Georges Gouy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gouy.
Louis Georges Gouy

Louis Georges Gouy est un physicien français né à Vals-les-Bains le et mort à Vals-les-Bains le . Correspondant de l'Académie des sciences en 1901, il en devient membre non résident le 28 avril 1913[1].

Travaux[modifier | modifier le code]

Conférence Solvay de 1913. Louis Georges Gouy est au premier rang à droite

Ses principaux travaux ont porté sur :

  • La vitesse de propagation des ondes lumineuses dans les milieux dispersifs.
  • La propagation des ondes sphériques de faible rayon.
  • La diffraction éloignée (angles de dispersion atteignant 150°)
  • Électrostatique : le pouvoir inducteur des diélectriques
  • Effet du champ magnétique sur la décharge dans les gaz raréfiés
  • L'électrocapillarité
  • Le pouvoir émissif et absorbant des flammes colorées
  • Le mouvement brownien
  • La mesure des susceptibilités magnétiques des complexes de métaux de transition

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. liste des membres de l'Académie des sciences depuis sa création (en 1666)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georges Gouy, Recherches photométriques sur les flammes colorées. Suivi de Propositions données par la Faculté, Paris, Gauthier-Villars,‎ 1879 (lire en ligne)
  • G. Gouy La Nature no 2708 du 27 février 1926 (article non signé)

Liens externes[modifier | modifier le code]