Loi de Stokes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stokes.

La loi de Stokes, nommée en l'honneur de George Stokes, est une loi donnant la force de frottement d'un fluide sur une sphère en déplacement dans le fluide. Si le nombre de Reynolds est inférieur à 0,1 (écoulement rampant) et si la sphère est suffisamment loin de tout obstacle ou paroi latérale (on considère une paroi éloignée d'au moins dix fois le rayon de la sphère), alors la force qui s'exerce sur une sphère de rayon est :

est la viscosité dynamique du fluide (en Pa⋅s).

Cette loi s'écrit :

avec :

, vitesse limite de chute (en m/s) ;
, rayon de la sphère (en m) ;
, accélération de la pesanteur (en m/s2) ;
, différence de masse volumique entre la sphère et le fluide (en kg/m3) ;
, viscosité dynamique du fluide (en Pa⋅s).

Variante avec centrifugation[modifier | modifier le code]

La loi de Stokes est également utilisée pour décrire la vitesse à laquelle les particules se déplacent dans une centrifugeuse. Pendant la centrifugation, l'accélération de la pesanteur est remplacée par l'accélération due à la force centrifuge. g est alors remplacé dans la formule par :

avec

, la vitesse angulaire de la centrifugeuse (en rad/s) ;
, la distance de la particule de l'axe de rotation de la centrifugeuse.

La vitesse de sédimentation avec laquelle la particule se déplace est alors :

Utilisations[modifier | modifier le code]

Cette loi est utilisée pour déterminer :

Cette loi est utilisée aussi pour stabiliser physico-chimiquement les colloïdes (suspension et émulsion) en augmentant la viscosité du fluide, en réduisant la taille des particules ou des gouttelettes dispersées et/ou en diminuant la différence de masse volumique entre ces dernières et le fluide.

Cette loi est utilisée aussi pour séparer :

Articles connexes[modifier | modifier le code]