Liste des abbés de Royaumont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Liste des abbés de l'abbaye de Royaumont

La liste ci-dessous est exhaustive. Les intervalles entre les gouvernements de deux abbés mentionnés correspondent à des vacances du poste.

Abbés réguliers[1][modifier | modifier le code]

Si une seule année est indiqué, la période exacte du gouvernement de l'abbé n'est pas connue, et le gouvernement de l'abbé concerné n'est avéré avec certitude que pour l'année donnée.

Abbés commendataires[13][modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon la liste des abbés donnée par Henri-Louis Duclos (abbé), Histoire de Royaumont : Sa fondation par Saint-Louis et son influence sur la France, Tome Second, Ch. Douniol, Paris 1867, 800 p.; p. 596-597 Lire sur Google livres.
  2. Il se démit de sa charge d'abbé longtemps avant sa mort. Cf. Henri-Louis Duclos (abbé), Histoire de Royaumont : Sa fondation par Saint-Louis et son influence sur la France, Tome Premier, Ch. Douniol, Paris 1867, 696 p., p. 199 Lire sur Google livres
  3. Il resta abbé jusqu'en qu'en 1247. Cf. Henri-Louis Duclos (abbé), Histoire de Royaumont, Tome premier, op. cit., p. 199.
  4. Il ne décéda qu'en 1273. Cf. Henri-Louis Duclos (abbé), Histoire de Royaumont, Tome premier, op. cit., p. 199.
  5. Il était abbé pendant plus de vingt ans jusqu'en 1277. Cf. Henri-Louis Duclos (abbé), Histoire de Royaumont, Tome premier, op. cit., p. 199.
  6. Il fut abbé pendant moins d'un an seulement. Cf. Henri-Louis Duclos (abbé), Histoire de Royaumont, Tome premier, op. cit., p. 428.
  7. Le nom latinisé Balneolis étant la traduction de son patronyme français, il est possible qu'il s'appelait de Beaune, de Bagneux, des Bains ou des Petits Bains dans la vie civile. Cf. Henri-Louis Duclos (abbé), Histoire de Royaumont, Tome premier, op. cit., p. 489-490 et 493.
  8. L'année 1418 est indiquée plusieurs fois au lieu de 1420, dans la liste des abbés: cf. Henri-Louis Duclos (abbé), Histoire de Royaumont, Tome premier, op. cit., p. 509.
  9. Il était originaire de Pontoise. Cf. Henri-Louis Duclos (abbé), Histoire de Royaumont : Sa fondation par Saint-Louis et son influence sur la France, Tome second, Ch. Douniol, Paris 1867, 800 p.; p. 11-12 Lire sur Google livres
  10. Il ne décéda pas en 1458, mais se retira dans l'abbaye des Dunes en Flandre. Selon la liste des abbés, il aurait été abbé de 1455-1460. Cf. Henri-Louis Duclos (abbé), Histoire de Royaumont, Tome second, op. cit., p. 23-24.
  11. Il abdiqua en 1487, et décéda le 30 juillet 1490 (la liste des abbés indique cette année comme fin de son gouvernement). Cf. Henri-Louis Duclos (abbé), Histoire de Royaumont, Tome Second, op. cit., p. 12-13 et 31.
  12. Neveu du précédent abbé. Cf. Henri-Louis Duclos (abbé), Histoire de Royaumont, Tome second, op. cit., p. 32.
  13. Cf. la liste des abbés dans Histoire de Royaumont, op. cit., Tome second, p. 597 Lire sur Google livres.
  14. Il décéda le 8 septembre 1557 ou 1558. Cf. Histoire de Royaumont, Tome second, op. cit., p. 94.
  15. D'une ancienne famille du Périgord, Jaubert, Joubert ou La Roche-Joubert. Cf. Histoire de Royaumont, Tome second, op. cit., p. 94.
  16. Fils de Philippe Hurault de Cheverny, garde des sceaux de France ; parent de son prédécesseur de par sa grand-mère paternelle, Marie de Beaune, fille de Jacques, baron de Semblançay. Cf. Histoire de Royaumont, Tome second, op. cit., p. 159.
  17. De la famille des Villeneuve de Provence. Il permuta en 1622 pour l'abbaye de Prully. Cf. Histoire de Royaumont, Tome second, op. cit., p. 168.
  18. Il fut le troisième frère de François d'Escoubleau de Sourdis. Cf. Histoire de Royaumont, Tome second, op. cit., p. 174.
  19. Cf. Histoire de Royaumont, Tome second, op. cit., p. 224.
  20. Né le 13 février 1665. Fils de Louis de Lorraine-Guise, comte d'Armagnac, grand écuyer de France), et neveu du précédent abbé. Réputé comme franc janséniste. Fut également abbé des Châtelliers et de Saint-Faron. Cf. Histoire de Royaumont, Tome second, op. cit., p. 333-334, 363 et 367.
  21. Né vers 1706. Cf. Histoire de Royaumont, Tome second, op. cit., p. 381.
  22. Né le 26 août 1718 comme troisième fils de Jean Hercule de Rosset de Rocozels de Fleury ; petit neveu du cardinal André Hercule de Fleury. Décède le 22 janvier 1781. Cf. Histoire de Royaumont, Tome second, op. cit., p. 381 et 417.
  23. Né vers 1750 et entré dans les ordres en 1774. Également abbé de Bonneval. Cf. Histoire de Royaumont, Tome second, op. cit., p. 417.