Charles Louis Gay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les personnes de même nom de famille, voir Gay.

Charles-Louis Gay
Biographie
Naissance
à Paris
Ordination sacerdotale
Décès (à 76 ans)
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par le
card. Louis-Édouard Pie
Dernier titre ou fonction Évêque auxiliaire émérite de Poitiers
Évêque titulaire d'Anthedon
Évêque auxiliaire de Poitiers

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Charles Louis Gay, né le et décédé le , est un évêque français qui fut évêque auxiliaire de Poitiers avec le titre d'évêque in partibus d'Anthédon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et vocation[modifier | modifier le code]

Fils de Pierre Gay, fondateur d'une maison de commerce à Paris, et de Constance Clausse dont le père fut maire de Versailles, Charles Gay naît dans une famille bourgeoise des lendemains de la Révolution française. Bien que baptisé, son éducation religieuse est plutôt négligée par sa famille et assurée dans une certaine mesure au collège Saint-Louis où il est interne. Musicien, il fait ses études supérieures au Conservatoire de Paris où il noue des liens avec Franz Liszt et son élève Hermann Cohen qui deviendra prêtre de le l'ordre du Carmel. Il se lie d'une amitié étroite avec Charles Gounod. Sa recherche du beau et de l'un le conduit à Dieu: « l'unité est tout, l'unité est Dieu ». Il met alors résolument le christianisme au centre de sa vie puis embrasse le sacerdoce. Il est ordonné prêtre le 17 mai 1845 à Saint-Sulpice par Mrg Affre.

Ministère et spiritualité[modifier | modifier le code]

D'une santé fragile, il s'engage sur la voie d'abandon et d'enfance spirituelle. Il conduit sur cette voie nombre d'âmes dont il devient directeur spirituel: « l'enfance, l'abandon par là même, c'est la grâce propre du christianisme »[1]. Devenu collaborateur de l'évêque de Poitiers Mrg Pie en 1857[2], il participe au Concile Vatican I en tant que théologien du pape Pie IX et devient évêque auxiliaire de Poitiers en 1877. Sa théologie comme sa direction spirituelle trouvent leur source dans son « union vivante à Jésus-Christ »[3] à laquelle il ramène tout.

Héritage et postérité[modifier | modifier le code]

Il meurt à Paris en 1892 en laissant de nombreux ouvrages de spiritualité dont De la vie et des vertus chrétiennes qui, avec sa correspondance de direction spirituelle, fut abondamment lue dans les maisons religieuses françaises jusqu'au milieu du XXe siècle.

Liens et références externes[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • De la vie et des vertus chrétiennes considérées dans l'état religieux, 2 volumes, 1874.
  • Entretiens sur les mystères du saint Rosaire, 2 volumes, 1877.
  • Conférences aux mère chrétiennes, 2 volumes, 1877.
  • Élévations sur la vie et la doctrine de Notre Seigneur Jésus-Christ, 2 volumes, 1879.
  • Instructions en forme de retraite à l'usage des âmes consacrées à Dieu et des personnes pieuses, 1880.
  • Instructions pour les personnes du monde, 2 volumes, 1892 et 1925.
  • Exposition théologique et mystique des psaumes, 1896.
  • Sermons d'Avent.
  • Sermons de Carême.
  • Correspondance, 2 volumes.
  • Lettres de direction spirituelle, 5 volumes.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dom Bernard du Boisrouvray, Mgr Gay évêque d'Anthédon, 1815-1892, Sa vie, ses œuvres, 2 volumes, Alfred Mame, 1921 et (2e édition) 1927.
  • Pages spirituelles, extraites des Élévations sur la vie et la doctrine de Notre Seigneur Jésus-Christ. Préface de Mgr Wintzer, archevêque de Poitiers, Paroisse et Famille, 2015.
  • Séverine Blenner-Michel et Emmanuel Pénicaut (dir.), Mgr Charles-Louis Gay (1815-1892). Un artiste au service du Christ, 2017, Presses universitaires de Rennes, (ISBN 978-2-7535-5480-1)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. De la vie et des vertus chrétiennes, Tome 2, de l'abandon à Dieu, Maison Mame, 22e édition, 1936
  2. Dom Jacques Lahache, Monseigneur Charles Gay, éd. Abbaye Saint-Martin de Ligugé, 1992
  3. De la vie et des vertus chrétiennes, préface