Ligne d'Étiveau à Montchanin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le chemin de fer image illustrant la Bourgogne
Cet article est une ébauche concernant le chemin de fer et la Bourgogne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ligne
d'Étiveau à Montchanin
Pays Drapeau de la France France
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 771 000
Écartement Voie normale (1,435 m)
Pente maximale 20 ‰

La ligne d'Étiveau à Montchanin est une ancienne ligne ferroviaire française à écartement standard et à voie unique non électifiée située en Saône-et-Loire qui reliait Étiveau et Montchanin.

Déclassée et déferrée en totalité, elle constituait la ligne n° 771 000 du réseau ferré national.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ligne est concédée au titre de l'intérêt local par une convention signée le 26 août 1873 entre le Préfet de la Saône-et-Loire et Messieurs Parent-Pecher et Riche frères. Cette convention est approuvée par décret le 8 janvier 1874[1].

La ligne est reclassée dans le réseau d'intérêt général par une loi le 3 juillet 1880[2].

La ligne est concédée à titre définitif à la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée par une convention signée entre le ministre des Travaux publics et la compagnie le 26 mai 1883. Cette convention est approuvée par une loi le 20 novembre suivant[3].

La section entre Saint-Gengoux et Étiveau est déclassée par une loi le 30 novembre 1941[4].

La section entre Genouilly et Montchanin (PK 13,220 à 25,799) est déclassée par décret le 12 novembre 1954[5].

Une partie des emprises a été utilisée pour la construction de la ligne de Combs-la-Ville à Saint-Louis (LGV) (LGV Sud-Est).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « N° 3383 - Décret qui déclare d'utilité publique l'établissement, dans le département de la Saône-et-Loire, d'un chemin de fer d'intérêt local partant de la limite du département de la Loire, dans la direction de Roanne, et aboutissant à Châlon-sur-Saône, avec embranchement de Saint-Gengoux à Montchanin : 8 janvier 1874 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 9, no 221,‎ , p. 219 - 238 (lire en ligne).
  2. « N° 9645 - Loi qui incorpore dans le réseau d'intérêt général le chemin de fer d'intérêt local de Roanne à Châlon, avec embranchement sur Montchanin : 3 juillet 1880 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 21, no 551,‎ , p. 269 - 270 (lire en ligne).
  3. « N° 14213 - Loi qui approuve les conventions passées, les 26 mai et 9 juin 1883, entre le ministre des Travaux publics, et la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée : 20 novembre 1883 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 28, no 834,‎ , p. 325 - 333 (lire en ligne).
  4. « N° 5023 - Loi du 30 novembre 1941 prononçant le déclassement de certaines lignes d'intérêt général (zone non-occupée) », Journal officiel de l'État Français, Paris, Imprimerie Nationale, no 326,‎ , p. 5226 - 5227 (lire en ligne).
  5. « Décret no 54-1099 du 12 novembre 1954 portant déclassement de certaines lignes et sections de lignes de chemin de fer d’intérêt général », Journal officiel de la République Française,‎ , p. 10676-10677 (ISSN 0373-0425, lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]