Ligne d'Étiveau à Montchanin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ligne
d'Étiveau à Montchanin
Pays Drapeau de la France France
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 771 000
Écartement Voie normale (1,435 m)
Pente maximale 20

La ligne d'Étiveau à Montchanin est une ancienne ligne ferroviaire française à écartement standard et à voie unique non électifiée située en Saône-et-Loire qui reliait Étiveau et Montchanin.

Déclassée et déferrée en totalité, elle constituait la ligne n° 771 000 du réseau ferré national.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ligne est concédée au titre de l'intérêt local par une convention signée le 26 août 1873 entre le Préfet de la Saône-et-Loire et Messieurs Parent-Pecher et Riche frères. Cette convention est approuvée par décret le 8 janvier 1874[1].

La ligne est reclassée dans le réseau d'intérêt général par une loi le 3 juillet 1880[2].

La ligne est concédée à titre définitif à la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée par une convention signée entre le ministre des Travaux publics et la compagnie le 26 mai 1883. Cette convention est approuvée par une loi le 20 novembre suivant[3].

La section entre Saint-Gengoux et Étiveau est déclassée par une loi le 30 novembre 1941[4].

La section entre Genouilly et Montchanin (PK 13,220 à 25,799) est déclassée par décret le 12 novembre 1954[5].

Une partie des emprises a été utilisée pour la construction de la ligne de Combs-la-Ville à Saint-Louis (LGV) (LGV Sud-Est).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « N° 3383 - Décret qui déclare d'utilité publique l'établissement, dans le département de la Saône-et-Loire, d'un chemin de fer d'intérêt local partant de la limite du département de la Loire, dans la direction de Roanne, et aboutissant à Châlon-sur-Saône, avec embranchement de Saint-Gengoux à Montchanin : 8 janvier 1874 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 9, no 221,‎ , p. 219 - 238 (lire en ligne).
  2. « N° 9645 - Loi qui incorpore dans le réseau d'intérêt général le chemin de fer d'intérêt local de Roanne à Châlon, avec embranchement sur Montchanin : 3 juillet 1880 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 21, no 551,‎ , p. 269 - 270 (lire en ligne).
  3. « N° 14213 - Loi qui approuve les conventions passées, les 26 mai et 9 juin 1883, entre le ministre des Travaux publics, et la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée : 20 novembre 1883 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 28, no 834,‎ , p. 325 - 333 (lire en ligne).
  4. « N° 5023 - Loi du 30 novembre 1941 prononçant le déclassement de certaines lignes d'intérêt général (zone non-occupée) », Journal officiel de l'État Français, Paris, Imprimerie Nationale, no 326,‎ , p. 5226 - 5227 (lire en ligne).
  5. « Décret no 54-1099 du 12 novembre 1954 portant déclassement de certaines lignes et sections de lignes de chemin de fer d’intérêt général », Journal officiel de la République Française,‎ , p. 10676-10677 (ISSN 0373-0425, lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]